Position des Alternatifs pour les élections européennes

mardi 31 mars 2009
popularité : 1%

Communiqué national - 28/03/09

La coordination des Alternatifs réunie le 28 mars a enregistré le résultat du vote des adhérents pour les élections européennes du 7 juin :

- La position C (en l’absence d’unité large pas de participation des alternatifs aux élections européennes) a obtenu 55% des suffrages

- La position B (en l’absence d’unité large , alliance avec le NPA) a obtenu 41% des suffrages
et 4% des militants se sont abstenus.

Ce résultat traduit le profond attachement des militants alternatifs à une unité telle que celle qui a permis de rejeter le TC en 2005.

Pour renforcer cette perspective, les Alternatifs vont s’attacher dans les semaines qui viennent à développer les propositions et les actions pour construire une gauche alternative écologique qui porte les aspirations féministes, autogestionnaires et anticapitalistes qui sont les nôtres.

Paris le 28 mars,
Les Alternatifs


Commentaires

Logo de Anny Paule
Position des Alternatifs pour les élections européennes
vendredi 3 avril 2009 à 17h40 - par  Anny Paule

Ceci est la position des Alternatifs... Je me dois la reconnaître comme telle puisqu’elle est l’expression d’un vote démocratique de ce mouvement de pensée.

Je compte des Alernatifs parmi mes amis et j’adhère à certaines de leurs réflexions...

Cependant, vu le contexte dans lequel nous sommes, je me dois de déplorer qu’au nom d’une certaine pureté idéologique, il n’ait pas été possible de créer un mouvement large et pluriel, comme cela s’était produit lors du TCE.

Nous sommes face (ou dans) un mouvement social d’ampleur inégalée. Nous sommes face à une crise dont nul ne peut prévoir où elle va nous conduire. Nous sommes face à une droite "décomplexée" (c’est le terme à la mode !) qui n’a pas fini de nous mijoter des contre-réformes toutes plus dures les unes que les autres. Nous sommes face à une Europe qui continue sur sa lancée, (alors que nous avions refusé le TCE en connaissance de cause), qui se fait contre les peuples, et avance vers le toujours plus libéral et le toujours plus liberticide sur le plan humain, sur le plan des équilibres naturels et écologiques...

Et à cela, qu’avons-nous à opposer, et au nom de quels principes ??? la division de la gauche de gauche !

Faire Front, se regrouper, savoir mettre en commun ce qui nous rassemble et nous enrichir de nos différences, nous n’en sommes pas capables ! C’est de l’infantilisme pur et simple ! Les Antillais viennent de nous démontrer que si tous, syndicats, mouvements politiques de gauche se regroupaient au nom de l’intérêt général, il était possible de gagner. Quelle leçon de maturité ! Certains Latino-Américains, nous ont aussi montré qu’ils étaient capables de renverser la marche des choses... Et nous, misérables que nous sommes, nous nous attachons à des détails !

Mais cette droite française et européenne ne fait pas dans la dentelle, elle !

Faudra-t-il attendre un degré zéro de misère globale pour que la gauche de gauche soit capable de se constituer en front ???

Je ne crois pas qu’il soit bon, en ce moment précis de notre histoire de jouer à ces jeux dangereux !

Quoi qu’en pensent certains, vu le tout sécuritaire qui s’est mis en place, vu la "chasse aux sorcières" organisée, nous n’avons de solution juste que par les urnes... sinon, ce sera un bain de sang ! Or, ces européennes ne sont pas anodines, elles peuvent servir de banc d’essai à une gauche véritable et donner confiance pour le futur ! De grâce, ne nous privons pas de cela... les occasions ne se représenteront pas de si tôt ! Après, ce sera du "national" et ce sera trop tard ! Un deuxième quinquennat sera porté sur un plateau à qui vous savez !!!

Logo de toto
samedi 4 avril 2009 à 13h42 - par  toto

D’autant plus que construire une "gauche de gauche" ouvertement adossée au PS n’est pas une perspective très enthousiasmante.
Changer les rapports de force ne pourra pas se faire sans marquer son indépendance par rapport au PS.

Logo de toto
samedi 4 avril 2009 à 13h40 - par  toto

Les désaccords des Alternatifs avec les positions politiques du PCF/PG (productivistes, étatistes, etc) ne sont pas une découverte.

Il est logique que 70% d’entre eux n’aient pas voulu d’une alliance avec le PCF/PG.

On ne peut pas reprocher à un mouvement politique de ne pas aller à l’encontre des idées qu’il défend.

Il n’y a par ailleurs aucune raison que le centre de gravité de la "gauche de gauche" soit le PCF, qui n’a aucune légitimité pour réunir autour de lui. Il est au contraire totalement décalé et dépassé.....

Agenda

<<

2019

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Indignez-vous !

jeudi 16 juin 2011