Des milliers de Palestiniens se portent au secours de la mosquée Al-Aqsa

lundi 20 avril 2009
popularité : 3%

Depuis jeudi, des milliers de personnes arrivent à Jérusalem pour défendre la mosquée Al Aqsa contre les attaques et provocations des colons israéliens.

Des communautés et des organisations juives ont publié une déclaration appelant à l’assaut de la mosquée Al Aqsa pour tenir des services religieux juifs à l’intérieur de ce lieu saint musulman.

De leur côté, les autorités israéliennes ont annoncé qu’elles empêcheraient les Palestiniens de moins de 50 ans d’entrer dans la mosquée.

"Depuis tôt ce matin (jeudi), des douzaines de bus palestiniens affrétés par les responsables du Mouvement Islamique sont arrivés ; des drapeaux palestiniens flottent partout", rapporte Maisa Abu Ghazaleh de l’agence PNN (Palestine News Network)

"Alerte rouge à Jérusalem en raison des colons israéliens qui menacent d’attaquer la mosquée Al Aqsa. L’organisation de Libération de la Palestine (OLP), les institutions religieuses et culturelles et les ONG ont lancé des appels aux Palestiniens pour qu’ils viennent remplir ce lieu saint musulman afin de le protéger.

La police et les soldats israéliens en tenues anti-émeutes envahissent les rues avec des armes lourdes. Des chevaux, des jeeps et des voitures de police patrouillent dans les rues ; les Palestiniens ont l’interdiction d’entrer dans la ville. La plupart de ceux qui y parviennent viennent de l’intérieur des frontières israéliennes (Palestine 48).", précise PNN.

Sheikh Ikrima Al Sabri, chef du Conseil Suprême de l’Islam, a déclaré à PNN : « Ce n’est pas un secret que les extrémistes juifs travaillent à s’emparer de la mosquée Al Aqsa et saisissent toutes les occasions de mettre en route leurs projets d’agression dès qu’ils sentent que le moment leur est favorable pour prendre le contrôle de la mosquée. C’est le cas actuellement, puisque l’extrême-droite règne dans la rue comme au gouvernement israélien. Ces incursions ne sont pas nouvelles, mais ce qui est nouveau c’est l’augmentation du nombre d’extrémistes juifs et de gardes de la police israélienne qui les aident ».

« Ils essaient d’imposer une nouvelle réalité dans les jardins de la mosquée non seulement par des visites et des provocations, mais aussi en tentant de mettre en place une autre forme d’agression, la pratique de rites religieux juifs sur les places de la mosquée Al Aqsa. C’est dangereux, nous ne l’acceptons pas et nous tenons le gouvernement israélien pour responsable de tout ce qui risquerait d’endommager la très sainte Mosquée Al Aqsa », a ajouté ce responsable religieux.

Les Palestiniens ont commencé à arriver à la mosquée hier en espérant la remplir complètement, et des appels sont lancés chaque jour pour conserver une présence compacte tant que les menaces israéliennes perdurent.

L’administration et les colons israéliens, rappelle-t-on, sont aussi en train d’attaquer la zone qui entoure la mosquée, dont les quartiers de Silwan et de Al Bustan, via les démolitions de maison et les expulsions forcées.

Source : PNN
Traduction : Carole SANDREL pour CAPJPO-EuroPalestine


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Sans papiers

mardi 3 juillet 2007

Selon le quotidien O Globo, les autorités brésiliennes ont infligé une amende à la compagnie Alitalia pour avoir transporté deux voyageurs sans papiers, arrivés à Sao Paolo le 9 mai dernier.

Le premier, connu sous le nom de Benoît XVI, s’appelle Joseph Ratzinger.
Le second, Tarcisio Bertone, est secrétaire d’Etat du Vatican.
Ni l’un ni l’autre n’avait songé à emporter son passeport.
O Globo ne précise pas si les deux clients d’Alitalia avaient subi le contrôle de sécurité au départ de Rome.

Les photos montrent pourtant, très distinctement, un objet métallique assez volumineux, en forme de croix, sur la poitrine de l’un et de l’autre.
Il serait étonnant qu’à leur passage le portique n’ait pas sonné.
A-t-on procédé alors à une fouille manuelle ?
Les longues robes des deux voyageurs - blanche pour le premier, noire avec une ceinture rouge pour le deuxième - devaient bien cacher quelque livre subversif.

Peut-être même le plus subversif de tous : celui qui invite à aimer ses ennemis, tendre l’autre joue et accueillir l’étranger, même sans papiers.

Transmis par Linsay

rougemidi.org

Martin Hirsch a des absences...

mercredi 27 juin 2007

Reçu de Daniel Deriot

Mercredi après midi, près d’une centaine de familles de mal logés de PARIS ont envahi un amphithéatre du Conservatoire National des Arts et Métiers,ou se déroulait un colloque intitulé "travailleurs pauvres et action sociale : nouvelle question sociale ? de l’impensé vers l’action..."Le Haut Commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté, M.Martin HIRSCH aurait dû conclure cette rencontre, mais il ne s’est pas déplacé.

Alors que se terminait le quatrième mini forum de ce colloque organisé par l’École Supérieure de travail Social de PARIS, près d’une centaine de familles ont envahi un amphithéatre du C.N.AM (Paris 3éme) et ont déployé une banderole sur laquelle l’on pouvait lire "Mal logés en colère, non aux expulsions ". Les manifestants souhaitaient attirer l’attention de M.HIRSCH qui n’est autre que l’ancien président d’EMMAUS FRANCE sur les conditions de logement que rencontrent un nombre croissant d’habitants de l’Ile de France.

Le tout nouveau haut Commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté ne s’est pas déplacé, il devait conclure ce colloque de deux jours qui a regroupé des étudiants, des chercheurs et acteurs de l’action sociale autour des thèmes de la nouvelle pauvreté, de la valeur travail et de la construction du lien social... Les participants ont néanmoins mis à profit la fin de ces deux jours pour nouer des liens avec les familles en difficultés qui entendaient faire droit à leurs revendications avec une certaine détermination.