Quand l’Orange passe au rouge...

dimanche 25 juin 2006
par  Michel Berthelot
popularité : 1%

À Monsieur Didier Lombard,
Président Directeur Général de France Télécom,

Monsieur le Leader européen du haut débit à qui j’ai, paraît-il "accordé ma confiance" !... Détrompez-vous, Monsieur, nous n’avons que de très superficielles et provisoires relations commerciales, comme plus de six millions de français... Je vous fais une lettre que vous ne lirez pas peut-être parce que vous n’avez bien entendu pas de temps pour ça, ni le goût de vous pencher sur le triste sort réservé à votre clientèle lésée... Bien trop occupé que vous êtes à suivre les cours fluctuants de vos stock-options, à l’image de vos semblables,... Les nouveaux aristocrates aux privilèges exorbitants de la société néolibérale avancée et mondialisée à outrance...

Moi qui, selon vos prétentions épistolaires outrancières, ai opté pour la qualité de service, l’innovation à la portée de tous, la richesse des contenus et SURTOUT la garantie d’un accompagnement et d’une assistance efficace... Et vous dont le souhait est de me donner accès, chez moi comme ailleurs à un monde sans limites, ouvert à tous les échanges, où communiquer, partager, se divertir et s’informer n’aura jamais été aussi facile, passionnant et prometteur...

Pardonnez-moi ce long préambule, mais ce sont les propres termes de votre interminable laïus que je reprends, lorsque vous m’écrivez, en vous payant ainsi de mots, des lettres d’autosatisfaction à l’issue desquelles d’ailleurs vous n’avez même pas la basique politesse d’inscrire votre adresse afin qu’on ait le loisir de vous répondre, à notre tour, tout le bien qu’on pense de vous et de la technologie avancée que vous vantez et dont j’aperçois face à moi la LiveBox clignoter une fois de plus pour un de ses dysfonctionnements insupportables et trop fréquents...

Forcé que je suis de prendre la plume pour vous écrire après avoir tenté moult fois vainement comme d’habitude d’obtenir au téléphone un de vos "conseillers en ligne" !.... Qu’en termes redondants et prétentieux ces choses-là sont dites quand on songe aux sommaires formations et au piètre langage de base "difficilement ânonné" par vos intervenants lorsqu’on parvient (Ô miracle, plus de quinze minutes d’attente encore passé minuit !) à en obtenir un ou une à l’autre extrémité du combiné et qui nous sidère parfois par la profondeur abyssale de son degré d’incompétence... Quand ils ne nous font pas faire des manipulations aléatoires et critiques sur notre matériel informatique dont ils finissent par déstabiliser les réglages longuement et délicatement affinés...

Monsieur le Leader européen du haut débit des comptes en banques de gogos crédules et confiants, vous prenez vraiment votre clientèle pour de très simplets cochons de payants à piller sans vergogne en échange de prestations et de services promis mais qui restent encore à concrétiser et fiabiliser autrement que par des slogans racoleurs... Parce qu’il faut que vous sachiez que si vous, vous êtes Orange, nous on est marron sur toute la ligne pour l’instant !...

Je vous prie, Monsieur le Président Directeur Général, de trouver ici l’expression des sentiments significatifs du consommateur, grugé, abusé et désabusé... surtout quand on apprend comment, à l’exemple de votre prédécesseur, Michel Bon, on peut endetter pour des années une affaire prospère, un des rares fleurons de la technologie française, pour se tirer ensuite en toute impunité à l’étranger (au pays béni des néo conservateurs) à l’aide d’un confortable parachute fiscal voir si des fois on pourrait pas continuer à plumer d’autres pigeons ailleurs...

Michel Berthelot le 25 juin 06


Commentaires

Agenda

<<

2015

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
2324252627281
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois