Environnement : Polémique entre A. Montebourg et les protecteurs de la nature

lundi 16 avril 2007
popularité : 2%

Alors que la candidate socialiste aux prochaines présidentielles a signé le pacte écologique de Nicolas HULOT, certains socialistes ont quelques difficultés à mettre en application les grandes lignes de ce document sur le terrain. Par exemple, Arnaud MONTEBOURG, député de Saône et Loire qui vient de provoquer la colère et l’indignation des protecteurs de la nature de sa circonscription... Le porte parole de Ségolène a oublié la protection du bocage bressan dans le premier journal de sa campagne électorale pourtant intitulé "le courage de la vérité" ...

Député de la bresse, un secteur géographique qui s’étend entre le jura et la vallée de la Saône d’est en Ouest et entre les départements de la Côte d’or et de l’Ain du nord au sud. Arnaud MONTEBOURG repart donc à la conquête d’un troisième mandat de parlementaire. En juin 97, il avait battu le député sortant (UDF-RPR), par ailleurs Président du Conseil Général ( perdu en 2OO4 mais qui, la même année, a été élu Sénateur). En 2OO2, il avait réussi a devancer très nettement l’avocat de J.CHIRAC, Françis SZPINER. Cette fois, il doit faire face à un jeune UMP natif de la région, également bardé de diplômes mais aussi sans réel ancrage local (comme l’était M.MONTEBOURG il y a une décennie). Néanmoins le Député sortant n’apparaît pas menacé. Même dans une période défavorable à la gauche comme en Juin 2OO2, il avait réalisé un score de 55% !

LE T.G.V DE LA DISCORDE :

Outre ses fonctions de Parlementaire, de promoteur de la 6éme République et d’actuel porte parole de la candidate socialiste aux Présidentielles, Arnaud MONTEBOURG préside aussi une association en faveur de la création d’une ligne G.V Rhin-Rhône (LGV). Une association qui est en fait un lobby composé des députés Maires (UMP) de LONS LE SAUNIER et de BOURG EN BRESSE, deux villes voisines de la circonscription du député PS. Cette association est aussi un relais du tissu économique jurassien et de l’Ain pour obtenir le financement de la branche sud du TGV RHIN-RHONE ( La branche DIJON-MULHOUSE est en cours de réalisation). Un lobby souhaitant faire pression auprès de l’Etat et de la SNCF.
Mais depuis cinq années déjà, la branche sud suscite de vives oppositions. Celles des riverains futurs, regroupés au sein d’un groupement intitulé "Association Contre Toutes Nouvelles Infrastructures Ferroviaires en Bresse" (ACTIF). Cette association dénonce les effets négatifs de cette réalisation "qui est un non sens économique mais aussi écologique qui se ferait au détriment des voies ferrées actuelles, du cadre de vie mais aussi qui ne desservira pas la région qui connaît déjà la fermeture des petites gares"...

DES OUBLIS REGRETTABLES

Les promoteurs de cette branche sud de la Ligne RHIN-RHONE avancent un mot d’ordre principalement économique pour faire valoir leur coûteux projet et la réalisation d’une gare en pleine campagne entre LONS LE SAUNIER et LOUHANS... Ce qui est loin de convaincre les riverains qui bénéficient du soutien des associations de protection de la nature, des élus verts, communistes mais aussi UMP du secteur concerné !
Des protecteurs de la nature et des riverains qui viennent de recevoir le numéro un du journal de campagne du député sortant. Pas un mot sur la protection du bocage bressan. Ce qui suscite déjà une certaine indignation mais la surprise est encore plus grande lorsque le député sortant "revient de manière électoraliste sur le dossier de la branche-sud du L.TG RHIN-RHONE"

UNE REALISATION COUTEUSE

Les opposants dénoncent "les centaines d’emplois qui seraient crées par la réalisation de cette nouvelle voie ferroviaire. Ils se référent à une étude d’un maître de conférence et du laboratoire Théma du CNRS et de l’université de FRANCHE-COMTE sur les retombées économiques des grandes infrastructures.
Par ailleurs, ils ne manquent pas de dénoncer le coût exorbitant de cette réalisation : estimée à pas moins de cinq milliards d’euros ! "cela représente combien de postes d’enseignants, d’infirmières ou de maisons médicales, de logements sociaux" interrogent les opposants en s’adressant au Député MONTEBOURG.
Un député pour l’instant silencieux, mais qui néanmoins pourra dans quelques semaines mettre en avant sa position de "médiateur" sur deux dossiers sensibles environnementaux dans le secteur (le projet d’une porcherie au nord ouest et des nuisances d’un circuit automobile au sud-Est de sa circonscription) pour convaincre les électeurs sensibles aux problèmes d’environnement...


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Monsanto dégage !

samedi 24 mars 2018

Protégez les loups

samedi 22 juillet 2017

Protégez les loups
en vous promenant