Michael Jackson est enterré à Puteaux

vendredi 24 juillet 2009
popularité : 1%

Pour qui se souvient de la fange dans laquelle se vautrait et se complaisait avec gourmandise Morandini de 1993 à 1997, au temps où il sévissait comme illusionniste et marchand de farces et attrapes dans la télé poubelle la plus trash du paysage audiovisuel franchouillard, avec son odieuse et abjecte émission "Tout est possible", force est de constater qu’effectivement il n’a pas changé d’un iota et que pour lui tout est encore et toujours possible, et de préférence le pire ! (M.B.)


Comme il doit faire lourd à Direct 8, la chaîne du capitaine d’industrie Vincent Bolloré, qui nous promettait de faire de la télé, de la vraie, et que du direct, mais du direct de qualité. Et comme il a l’air embarrassé, son animateur Jean-Marc Morandini, connu comme grand déontologue de l’audiovisuel devant l’Éternel qui, chaque soir sur Direct 8 (et aussi chaque matin sur Europe 1), dénonce sans relâche les bidonnages et les horreurs du petit écran.

Mardi 7 juillet, cette même Direct 8 et ce même Morandini nous ont fait vivre un savoureux moment de télé : une retransmission en direct des États-Unis comme si leurs journalistes y étaient… sauf qu’ils n’y étaient pas. Du pur bidonnage. Mais attention, du bidonnage de compétition !

Le jour même, Morandini l’avait claironné et écrit bien gros sur son blog : "Ce soir, spécial hommage à Michael Jackson sur Direct 8. En duplex de Los Angeles." Et, ledit soir, dans son studio de la Tour Bolloré des Hauts-de-Seine, Morandini, le sourcil froncé et la voix grave, attaque d’emblée le téléspectateur : "Merci de nous retrouver, nous sommes donc ensemble pendant deux heures pour vivre cet hommage à Los Angeles, hommage rendu à Michael Jackson. Tout de suite, pour commenter ces images qui nous arrivent de Los Angeles, on va rejoindre Jean-Luc Geneste et Allan Van Darc."

Deux journalistes apparaissent alors dans une lucarne. Ils sont assis à un bureau, affublés d’un casque-micro sur la tête, façon commentateurs sportifs à l’autre bout de la planète. L’écran est barré du message "En direct de Los Angeles" . Des images du Staples Center, où a lieu la cérémonie, défilent dans leur dos et Morandini s’esclaffe : "Bonjour à tous les deux. Que se passe-t-il, actuellement, là-bas ?" Avec un talent de comédiens qui force le respect, les deux zozos enfilent les banalités.

Extrait ébouriffant : "Le maître mot, ce soir, c’est véritablement le mot "surprise", parce qu’on ne sait rien de ce qui va se passer au cours de cette cérémonie, on ne sait pas qui est là. Tout ce qu’on sait, c’est que l’émotion est là." Et ce qu’ils savent surtout, c’est qu’eux ne sont pas là !

Nos deux confrères sont en effet… deux étages plus bas, dans la tour Bolloré, au 31-32 quai De Dion-Bouton, 92811 – Puteaux. La chaîne leur a bricolé un studio, avec un fond d’écran au mur où sont retransmises les mêmes images que sur toutes les télés du monde. Bien entendu, le champion Morandini n’indique jamais que ses deux compères sont à 9 000 kilomètres, mais le rusé hausse la voix pour donner l’illusion de la distance et ose des décrochages de toute beauté : "On interrompt, bien évidemment. Priorité au direct ! Vous le voyez, la cérémonie commence à Los Angeles. Jean-Luc Geneste, Allan Van Darc, que se passe-t-il en ce moment ?" Ben, on enterre Michael Jackson à Puteaux, pourquoi ?

Questionné sur son exploit par Rue89, le chevalier blanc de la télé s’est contenté d’expliquer sans rire que la mention "En direct de Los Angeles" à l’écran était "un oubli du réalisateur, une erreur d’incrustation" , avant de conclure : "C’est possible que ça prête à confusion, mais c’est involontaire."

Qu’est-ce que ça aurait été s’il l’avait fait exprès.

C.N.

lecanardenchaine.fr N° 4629 du 15 juillet 2009]


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

L’Europe renonce à réguler les blogs

vendredi 26 septembre 2008

Rédaction en ligne
vendredi 26 septembre 2008

Le Parlement européen a rejeté l’idée de mettre de l’ordre dans le statut juridique des blogs, qui avait suscité un certain émoi chez les internautes.