Altermonde-sans-frontières
Accueil du siteCulture tous azimutsLa gerbe du jour
Dernière mise à jour :
mercredi 1er octobre 2014
Statistiques éditoriales :
20985 Articles
120 Brèves
24 Sites Web
664 Auteurs

Statistiques des visites :
1614 aujourd'hui
8443 hier
6453905 depuis le début
   
La gerbe du jour
samedi 3 octobre 2009

popularité : 1%

La Poste, une réforme de gauche ?

C’est l’Acte unique européen, adopté en 1986, sous François Mitterrand, Président et Laurent Fabius, Premier ministre, qui a engagé la libéralisation des services postaux. C’est une directive européenne, dite "directive postale", qui, approuvée par le gouvernement Jospin en décembre 1997, a organisé l’ouverture progressive à la concurrence du marché du courrier. Cette directive a été élargie en 2002, toujours avec l’accord de l’équipe Jospin. À l’époque, le gouvernement socialiste comptait des ministres communistes, comme Jean-Claude Gayssot et Marie-Georges Buffet. Pour leur défense, les camarades pourront toujours faire valoir que cette ouverture à la concurrence n’imposait pas, comme l’a rappelé cette semaine la Commission européenne, un changement juridique du statut de La Poste. C’est-à-dire sa transformation en société anonyme. C’est fou comme la mémoire peut flancher en un peu moins de sept ans... (Le canard Enchaîné)

 

Répondre à cet article
Messages de forum :
La gerbe du jour
lundi 5 octobre 2009
par  Gilles LECOQ

Bonjour,

Devra-t-on remonter aux calendes grecques pour connaître l’origine de telle ou telle Loi ? Dans un autre article, on parle du passé Pétainiste du Bouclier Fiscal, mais une Loi, tant qu’elle n’a pas été entérinée par l’Assemblée Nationale, peut bien rester des lustres dans les cartons, ou bien tout simplement être abrogée. La Privatisation de la Poste, après la "création" de la Banque Postale, reste tout simplement dans la Droite ligne des promesses du Nain Elyséen et de sa clique d’escrocs, à savoir engranger dans leurs escarcelles tout ce qui, dans ce Pays, a la moindre chance de leur rapporter quelques espèces sonnantes et trébuchantes. Le cas de GDF, pourtant "protéger" par une promesse de Nicolas 1er, montre bien a quel types de bandits de grands chemins nous avons affaire, e parlant de grands chemins, la mise à disposition des revenus des Autoroutes, toujours aux mêmes "amis", est encore un exemple de ce que recherche l’UMP et ses acolytes. La Poste, pourtant, fait des bénéfices, et n’a donc aucun besoin de "fonds privés", là encore, l’Europe a bon dos. Enfin, la "Gauche" est dasn un état suffisamment pitoyable pour ne pas de plus tirer sur l’ambulance. Dénoncer haut et fort les buts réels de la bande de salopards qui nous "gouvernent", il y a bien sûr belle lurette que ces gens-là dirigent leurs propres affaires sans se soucier le moins du monde des répercussions de leurs décisions sur le Peuple, serait peut-être beaucoup plus utile en ce moment. G.Lecoq.




Répondre à ce message Fil de discussion

La gerbe du jour
dimanche 4 octobre 2009
par  lapeyre

Oui et alors !! Est ce à dire que ces deux ministres ont demandé, proposé et soutenu ce processus majoritaire du gouvernement JOSPIN ? Le PCF n’a jamais soutenu la privatisation des services publics. Ce qui peut leur être reproché, c’est de ne pas avoir exprimé publiquement, hors leur presse, leurs propositions, leurs appréciations sur la politique gouvernementale. Mais ont ils souvent accès aux médias ??

Ce type d’article n’est pas de nature à favoriser l’engagement des salariés et vous saurez, à un autre moment, dénoncer la faiblesse du syndicalisme et le manque de Démocratie.

Vous ne relevez pas que Marie Georges BUFFET a fait passer une loi sur la lutte contre le dopage dont nul ne dit que c’est grace à son action et à la qualité de sa loi que la lutte contre le dopage connait cette évolution.

Alors, la déontologie du journaliste exige qu’il donne une information compléte et objective sur les faits. Lorsqu’il veut donner son opinion, ce que je considère normal car il est aussi Citoyen, il doit la déconnecter de l’information, c’est à dire bien séparer ce qui relève de l’information de son opinion.




Répondre à ce message Fil de discussion

    le rappel du jour !
    lundi 5 octobre 2009
    par  Michel Berthelot

    Messieurs,

    Que ces vérités offusquent, indisposent et froissent l’intellect roide de quelques vieux socialistes au maintien professoral et aux sourcils sévèrement froncés est bien dommage ! Elles n’en sont pas moins strictement exactes, scrupuleusement authentiques et dûment vérifiées !

    Côté déontologique, il serait peut-être plus judicieux et honnête de commencer par fustiger d’abord les « professionnels de la profession policarde » qui de nos jours ne songent plus qu’à « se » servir plutôt qu’à servir tout court. Ils le méritent certainement tout autant que les journalistes connivents qui sont leurs compagnons de ripaille, ce dont ne peuvent être suspects ceux abusivement incriminés ici !

    Enfin, dire leurs quatre vérités aux uns n’exclut nullement de se souvenir utilement des mauvaises manières des autres ! Ils semblerait pourtant que les mêmes qui reprochent si souvent aux français d’être des veaux et des amnésiques semblent souhaiter ardemment aujourd’hui que leurs compatriotes aient de nouveau la mémoire courte !


    Répondre à ce message Fil de discussion