« Les compétitions internationales sont illégales en territoire occupé »

Kitesurf et éthique ...
mardi 6 octobre 2009
par  APSO Amis du Peuple du Sahara Occidental
popularité : 1%

La 8ème étape du championnat du monde de Kitesurf a lieu jusqu’au 3 octobre 2009 pour la première fois à Dakhla.
Dakhla est au Sahara occidental occupé et le royaume du Maroc n’a pas de légitimité à organiser là un quelconque événement, si cela va à l’encontre des vœux et intérêts des sahraouis.

La 8ème étape du championnat du monde de Kitesurf, le Kiteboard pro world tour a lieu jusqu’au 3 octobre 2009 pour la première fois à Dakhla au Sahara Occidental occupé.

APSO et Réseau Sud de la France, organisation française d’amitié au Peuple du Sahara Occidental tient à soutenir les protestations de la population sahraouie contre cette manifestation sportive. « Les compétitions internationales sont illégales en territoire occupé » affirment-ils.

Cette compétition est soutenue par le royaume Marocain par le biais de la wilaya de la région et de l’Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du sud.
Les compétiteurs et les médias sont informés à grand renfort de superlatifs que ce site grandiose et vierge encore, Dakhla, est au Maroc.
Or Dakhla est au Sahara occidental et le royaume n’a pas de légitimité à organiser là un quelconque événement, si cela va à l’encontre des vœux et intérêts des sahraouis.

Pour l’ONU, le Sahara occidental est un territoire Non Autonome en attente de décolonisation, et seuls les sahraouis ont la souveraineté sur leur terre, sur leurs eaux territoriales et toutes les ressources naturelles.

Selon les informations que nous détenons, aucune demande n’a été faite auprès des représentants officiels des sahraouis, aucun cas n’a été fait de l’avis de la population locale.
Cela va à l’encontre de la Convention des Nations Unies sur le Droit de la Mer, et ici de la loi de la République Arabe Sahraouie Démocratique établissant ses zones maritimes, et des résolutions relatives à la mise en œuvre de la Déclaration sur l’Octroi de l’Indépendance aux Pays et Peuples Coloniaux.

Par l’utilisation de cette compétition internationale sur la mer territoriale Sahraouie à des fins de propagande, le Royaume du Maroc ne respecte pas son « devoir sacré » envers le territoire.
Si les activités mises en place par la puissance occupante et administrante ne doivent pas nuire aux intérêts des peuples de ces Territoires et être orientées vers l’aide dans l’exercice de leur droit à l’autodétermination, cette compétition à Dakhla en est à l’opposé.

La démarche marocaine visant à développer le tourisme au Sahara Occidental, pour une image de développement et stabilité de la région, tente de voiler la réalité des manifestations sahraouies quotidiennes contre l’occupant, et des répressions violentes et atteintes aux droits de l’homme qui les accompagnent.

C’est pourquoi nous soutenons les sahraouis protestant de l’illégalité de l’organisation de cette compétition sportive internationale.

APSO, et Réseau Sud, Amis du Peuple du Sahara Occidental


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois