Le "travail" selon Obama

vendredi 27 novembre 2009
par  Bruno Testa
popularité : 1%

En politique étrangère, il n’y a rien de bon à attendre des Américains, qu’ils soient démocrates ou républicains. Normal. Au-delà de leurs oppositions de façade, ils incarnent le même logiciel : la suprématie de l’Amérique sur le reste du monde.

Et il faut être bobo ou gogo européen pour penser que Barack Obama est un sauveur. Un Obama qui vient de décider d’envoyer 30 000 soldats supplémentaires en Afghanistan. Ce qui donne dans le texte américain : “Après huit années, pendant lesquelles nous n’avons pas toujours eu les ressources ou la stratégie nécessaires, il est dans mes intentions de finir le travail”.

Non, vous n’avez pas mal lu. Comme pour l’autre abruti de George W. Bush, la guerre est un « travail » ! Et quoi de plus innocent, plus nécessaire, plus vital que le travail ? Rien à voir avec une quelconque idéologie, ni avec des milliers de civils tués par des bombardements aveugles, ni avec des sommes colossales dépensées (la guerre en Afghanistan coûte 3,6 milliards de dollars, soit 2,4 milliards d’euros par mois depuis 2001) mais un simple travail.

Et c’est pour accomplir ce « travail », que les Européens vont être sollicités ou plutôt, pour reprendre le langage “obamesque”, mis face à « leurs obligations ». Ce qui signifie encore plus de nos troupes pour aller défendre le régime corrompu d’Ahmid Karzaï !

On imagine aisément ce que pourrait penser De Gaulle de ses successeurs qui nous ont transformés en vassaux des Américains !

Bruno Testa
for clicanoo.com


Commentaires

Agenda

<<

2015

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois