Le RSA est une machine de guerre contre les chômeurs et précaires

Le collectif AC ! 32 s’invite à la CAF
dimanche 6 décembre 2009
popularité : 1%

Une délégation d’une cinquantaine de personnes, chômeurs et travailleurs précaires, s’est invitée, ce 4 décembre, à la caisse d’allocations familiales (CAF), sous la bannière du collectif de défense AC ! 32.


Objectif : « montrer au personnel de la CAF, qui n’est pas en cause, et à son directeur, les dysfonctionnements constatés autour du Revenu de Solidarité Active (RSA) après six mois d’application » expliquait Jean-Manuel Fullana. Par le biais de cas concrets subis par des manifestants présents, la délégation a fait toucher du doigt des situations douloureuses.

« Ce RSA, censé remplacer le RMI est une véritable machine de guerre contre les exclus. Personne ne se pose de questions pour savoir si dans un département avec pas ou peu de transports publics, un précaire peut aller travailler à 60 km. Contrairement au RMI, si vous avez le malheur d’avoir travaillé très peu d’heures, non seulement le RSA est réduit, mais on vous supprime toutes les prestations annexes, comme l’allocation logement. Ce RSA est également payé par les propres ayants droit ; ceux qui ont le malheur d’avoir un petit pécule sur un livret, suite à une indemnité de licenciement par exemple, se voient ponctionnés de 3 % sur ce livret. La prime pour l’emploi, qui n’est pas notre tasse de thé car c’est un impôt négatif, va également subir des coupes sombres alors qu’elle permettait à certains salariés pauvres de payer leurs impôts locaux en septembre. Quant au RSA Jeunes : quel est celui qui a 3 ans de travail plein pour en bénéficier ? ».

Face à ces injustices relevées, AC ! 32 a demandé qu’un bilan contradictoire du RSA soit réalisé.

ladepeche.fr


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Hopitaux en danger

jeudi 19 avril 2018