Communiqué FIDH/LDH

Une famille, ce n’est pas le résultat de tests ADN
jeudi 20 septembre 2007
popularité : 1%

Le Parlement français examine un nouveau projet de loi destinée à restreindre encore une fois le regroupement familial. Après l’obligation de l’apprentissage du français, voici que des députés prétendent « proposer » des tests ADN pour s’assurer de la filiation des enfants. Chacun sait qu’en fait, ces tests seront imposés.

La volonté de pallier l’absence de documents d’état civil ou la fraude travestit la réalité quotidienne que les étrangers candidats au regroupement familial vivent. Dans les faits, les consulats vérifient quotidiennement les documents qui leurs sont produits, n’hésitent pas à les remettre en cause, à en demander de supplémentaires voire à prendre prétexte d’une perte pour les solliciter à nouveau. C’est ainsi que certaines personnes attendent depuis des années des visas qu’ils sont en droit d’obtenir sous couvert d’un arbitraire de plus en plus systématique.

Imposer aux étrangers, ayant le droit de s’établir en France pour tout simplement vivre une vie de famille normale, un test ADN, c’est non seulement renforcer l’arbitraire (et le coût déjà exorbitant des formalités) mais c’est admettre que les étrangers et leurs familles n’ont pas les mêmes droits fondamentaux que les Français.

La France interdit, en effet, hors décision de justice ou besoins médicaux, de procéder à de tels tests tout simplement parce qu’elle considère, à juste titre, que la définition de la famille ne se borne pas au lien biologique.

Réduire la filiation au seul lien biologique, c’est non seulement appliquer un traitement discriminatoire aux étrangers mais c’est aussi nier qu’une famille, ce sont des liens d’une autre nature que ceux du sang.

En décidant d’imposer un tel test aux étrangers, le législateur français nie l’histoire personnelle de chacun.

C’est l’humanité d’hommes, de femmes et d’enfants qui est déniée en la réduisant à une chaîne de molécules.

Nous voulons affirmer solennellement que, venant après de multiples mesures restrictives et vexatoires, après les propos insultants tenus à Dakar par le président de la République française, nous ressentons cet amendement de la majorité des députés français comme une injure faite à notre identité humaine.

Nous n’acceptons pas que la France institue ainsi une xénophobie d’Etat.

Organisations membres de la FIDH signataires

- Organisation Marocaine des droits humains (OMDH)
- Ligue Tunisienne des droits de l’Homme (LTDH)
- Association Nigérienne des droits de l’Homme (Niger)
- Association Tchadienne pour la Promotion et la Défense des droits de l’Homme (Tchad)
- Ligue Tchadienne des droits de l’Homme (Tchad)
- Association Malienne des droits de l’Homme (Mali)
- Union Interafricaine des droits de l’Homme
- Association Mauritanienne des droits de l’Homme (mauritanie)
- Mouvement Ivoirien des droits de l’Homme (Côte d’ivoire)
- Ligue Ivoirienne de défense des droits de l’Homme (Côte d’ivoire)
- Organisation Guinéenne des droits de l’Homme (Guinée)
- Organisation Nationale des droits de l’Homme (Sénégal)
- Rassemblement Africain pour la défense des droits de l’Homme (Sénégal)
- Ligue des Electeurs (RDC)
- Groupe Lotus (RDC)
- ASADHO (RDC)
- Maison des droits de l’Homme (Cameroun)


Commentaires

Agenda

<<

2015

 

<<

Janvier

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

HLM, des locataires blindés

jeudi 2 décembre 2010

Plus de 50.000 familles parmi les plus riches de France bénéficient d’un logement HLM.

Fin 2007, quelque 53 000 familles parmi les plus fortunées de France étaient logées en HLM, selon des chiffres de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale, révélés par La Tribune. (Mais ne vous précipitez pas sur le lien : l’article est payant bien sûr ! Ces gens-là ont investi le net seulement pour faire de l’argent) 37 000 familles logent en Ile-de-France, dont 18 000 à Paris, et 15 000 en province. Elles gagnent 11 200 euros par mois avec un enfant ou 13 500 euros par mois avec deux enfants.

bakchich.info

La CIA envisage l’afflux de 2 millions de réfugiés israéliens aux USA

mercredi 25 mars 2009

La communauté états-unienne du renseignement vit comme une humiliation le départ de Charles Freeman, contraint par le lobby sioniste de renoncer à son poste de président du Conseil national du renseignement. Les déclarations se multiplient pour dénoncer l’influence disproportionnée d’une faction dont le fanatisme porte atteinte aux intérêts nationaux états-uniens, et même israéliens.

Dans ce contexte, le directeur de la CIA, Leon Panetta, a remis au président Obama et aux leaders parlementaires concernés une étude sur l’avenir d’Israël dans les vingt prochaines années. Le rapport établit qu’il est impossible à long, voire à moyen terme, de maintenir le régime d’apartheid au pouvoir à Tel-Aviv, que la « solution à deux États » est une chimère et qu’une évolution à la sud-africaine est inévitable. Israël devra restituer aux neuf millions de Palestiniens la nationalité et la citoyenneté dont elle les prive depuis 1948.

Sur cette base, la CIA invite l’Éxécutif et le Législatif à anticiper l’afflux de 2 000 000 de réfugiés israéliens sur le territoire US, dont 500 000 ont la double nationalité US. L’Agence pose également la question de savoir quelle attitude adopter vis-à-vis des criminels de guerre ou contre l’humanité qui chercheront alors refuge aux États-Unis.

voltairenet.org

Le NPA, c’est pas la SPA

jeudi 12 février 2009

Parmi les grandes questions que devaient trancher les délégués du Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) lors de leur congrès, figurait un « amendement animaux » . Le texte défendu à la tribune appelait à prendre en considération « la sensibilité des animaux, eux aussi victimes de la course à la productivité » , et à interdire les pratiques barbares telles que la corrida, les animaux dans les cirques ou la chasse à courre. Las. L’amendement soumis au vote a été rejeté.

Annulation d’un concert d’Enrico Macias à Maurice

vendredi 16 janvier 2009

Le chanteur Enrico Macias (*), a dû annuler un concert qu’il devait donner à Maurice le 23 janvier, dans le sillage de la décision du gouvernement mauricien de geler, depuis le week-end dernier, ses relations avec Israël, suite aux bombardements de l’armée israélienne sur Gaza, en Palestine, a appris la PANA (Agence panafricaine de presse) mercredi de source proche des organisateurs locaux de la manifestation culturelle.

Lors d’une manifestation pro-palestinienne vendredi dernier à laquelle avait participé le vice-Premier ministre mauricien Rashid Beebeejaun dans la capitale mauricienne, le ministre de la Justice, Rama Valayden, également présent, avait demandé aux Mauriciens de boycotter le concert de Macias en raison de la participation du chanteur à une manifestation pro-israélienne en France.

"Il n’a pas sa place à Maurice. Il ne peut venir chanter dans notre pays parce qu’il soutient ces bombardements" , avait déclaré le ministre Valayden.

CAPJPO-EuroPalestine

(*) Ndlr : L’homme qui chante en toute inconscience "malheur à celui qui blesse un enfant" ! Étonnant, non ?!

En large Your Salaire

jeudi 1er novembre 2007

Nicolas Sarkozy veut s’augmenter le salaire de 140 %, histoire de plafonner, comme "Libération" le notait, à "près de 20.000 euros mensuels".

Je ne doute pas qu’il se trouvera, jusqu’à "gauche", des ânes pour opiner à cette augmentation, qui viendront nous sommer de n’être pas démagogiques, et nous exposer qu’après tout, il est quand même normal qu’un homme qui se donne à un métier si prenant gagne un peu mieux sa vie.

N’oubliez jamais, je vous prie, que les mêmes qui vous chanteront ce minable refrain ne demandent jamais que soit mieux rémunérée la valetaille prolétaire.

Sébastien Fontenelle
for http://vivelefeu.blog.20minutes.fr