Incohérence ou manque de maturité politique des électeurs de Sarkozy ?

lundi 30 avril 2007
par  Jean Dornac
popularité : 6%

La maturité politique suppose beaucoup d’éléments précis à posséder. Il faut de la clairvoyance, il faut de la connaissance et il faut savoir ce que l’on veut, entre autres. Dans ce sens, le vote du premier tour m’interroge sérieusement. Je ne peux pas comprendre ce vote, ce choix d’un personnage qui a montré son peu de sens démocratique.

Je ne parle pas des convaincus et des « groupies » de l’ancien ministre de l’Intérieur. On peut penser que ceux-là ne représentent qu’une partie, probablement pas plus de la moitié des électeurs qui se sont portés sur le patron de l’UMP. Mais pour les autres, pour cette masse surprenante de soutiens venant d’un peu partout, qu’en est-il ?
De deux choses l’une : Où ces électeurs possèdent cette maturité et c’est très grave parce que leur choix de Sarkozy est conscient ; où ils n’ont pas cette maturité et dans ce cas, la démocratie en France est à l’agonie, livrée qu’elle est à l’extrémisme de droite et à sa démagogie permanente…

Quatre cas d’incohérence flagrante

Le jugement peut paraître sévère envers nos concitoyens. Pourtant, que d’incohérences dans le choix de Nicolas Sarkozy ! Quatre exemples :

- moins de 31% des Français souhaitent que l’énergie nucléaire soit développée pour répondre à la crise énergétique actuelle
- 81% des Français considèrent le nucléaire comme une technologie à risque
- 80% des Français sont favorables à l’organisation d’un référendum sur la sortie du nucléaire
- (source : www.brest-ouvert.net)

Comment ces électeurs, qui sont majoritairement contre le nucléaire, peuvent-ils ignorer ou faire l’impasse sur la position de Sarkozy face au nucléaire ?
« PARIS (15 avril 2004) - Nicolas Sarkozy a réaffirmé jeudi que le nucléaire resterait pour les années à venir la principale filière de production d’énergie en France et confirmé la décision du gouvernement de recourir à la technologie du réacteur européen à eau pressurisée (EPR). » La nouvelle n’est certes pas très fraîche, mais je n’ai pas entendu le contraire au cours de la campagne présidentielle du premier tour. Comment en serait-il autrement lorsqu’on sait que le candidat est un ferme et tenace partisan de la dissuasion nucléaire et un ami des fabricants d’armes français, tels Dassault et Lagardère ? (lire :Sarkozy et le nucléaire !)

Alors ? Incohérence ou immaturité politique ?

* * *

« 86% des français refusent les OGM en plein champs en l’absence d’étude indépendante sur leur toxicité... » (source : fr.answers.yahoo.com)

La position de Nicolas Sarkozy (source : fantasiar.over-blog.com)

Poursuivre la recherche, y compris en plein champ
Si force est de constater que le service rendu actuellement par les OGM est essentiellement d’ordre commercial, nul ne peut exclure que les OGM rendront un jour de grand service pour l’environnement, la santé humaine, la nutrition mondiale, l’énergie.
Il est donc impératif de poursuivre la recherche, y compris en France, car il serait catastrophique que nous soyons dépendants d’une recherche réalisée ailleurs, aussi bien pour nous faire notre propre idée sur les risques que pour pouvoir tirer, nous aussi, avantage des éventuels bénéfices des OGM. 
Lorsque c’est nécessaire, la recherche doit inclure des essais en plein champ (c’est-à-dire des recherches menées sous la forme de culture à l’air libre). Chacun peut comprendre que c’est seulement en plein champ que l’on mesure exactement le comportement d’un OGM, ses risques et son éventuel intérêt. Et les fauchages de ces essais sont pour leur part inacceptable.
En revanche, il faut renforcer les règles de sécurité qui s’appliquent à ces essais, ainsi que la transparence, en associant systématiquement les agriculteurs, les associations environnementales, les représentants des consommateurs, les riverains à leur suivi.

Alors ? Incohérence ou immaturité politique ?

* * *

Sarkozy et les catholiques

ARIS (Reuters) – « Nicolas Sarkozy a recueilli les voix de 37% des catholiques au premier tour de l’élection présidentielle, selon un sondage CSA à paraître mardi dans La Croix. »

Il est vrai que le candidat, dans les dernières semaines de la campagne du premier tour ne cessait de parler de sa foi catholique… Voilà de quoi flatter ou rassurer nombre de croyants de cette confession et, peut-être de les avoir amenés à voter pour lui. Mais voici une prise de position très intéressante dans Libération du mercredi 25 avril 2007. C’est un avis « autorisé » je pense, à défaut d’avoir été provoquée par la hiérarchie : Gérard Nissim, dominicain, ancien producteur de l’émission « Jour du Seigneur ».

« Pour moi, très clairement, on ne fait pas campagne contre une partie de la population. Nicolas Sarkozy a désigné un certain nombre d’immigrés comme cause de tous les maux et ce qu’il a dit sur les dispositions génétiques à la pédophilie ou au suicide est inadmissible, de mon point de vue de catholique. Un postulant à la magistrature suprême ne peut pas stigmatiser de cette façon-là des catégories de la population. Personnellement, je ne vois pas comment un catholique, même de droite, pourrait voter pour quelqu’un qui exprime des positions d’exclusion. Pour cette raison, le texte des évêques sur le devoir de fraternité envers les frères et sœurs venus d’ailleurs m’a paru très opportun. Malheureusement, je pense que ce message n’a été entendu que par un petit groupe de catholiques. »

Alors ? Incohérence ou immaturité politique ?

* * *

Certains gaullistes appellent à voter Sarkozy…

Cela ressemble à une plaisanterie au goût plus que douteux. Il faut en effet se munir de lunettes d’astronomes pour voir le début d’un commencement de la pensée très riche et très dense du général de Gaulle dans le vide de la pensée de Nicolas Sarkozy… Alors, peut-être qu’avec un peu de LSD ou d’ecstasy, certains trouveront des ressemblances entre le grand homme (même si on ne l’aimait pas) et ce lointain possible successeur, admirateur inconditionnel de Bush et de l’Amérique dont se méfiait tant le général.

Alors ? Incohérence ou immaturité politique ?

Que comprendre ?

Assurément, d’autres exemples pourraient encore être décrits, ici. Je tenais à ces quatre cas, car ils me semblent symptomatiques de l’incohérence ou de l’immaturité politique de nombreux citoyens.

Il se peut aussi, que ce syndrome de l’irréflexion soit dû à la vaste opération de manipulation des esprits organisée par les médias sarkozystes ou alliés, manipulation qui bat son plein depuis plus d’un an mais qui a débuté dès l’arrivée de Nicolas Sarkozy dans le premier gouvernement nommé par Jacques Chirac. En ce sens, si Sarkozy doit être élu, le 6 mai, l’actuel Président portera une très lourde responsabilité dans le malheur qui va, inévitablement, frapper nombre de Français. Peu, très peu, y compris parmi les électeurs de Sarkozy, échapperont à la souffrance, petite ou grande.

Peur et ignorance…

Je suis persuadé que l’immaturité politique d’un nombre non négligeable d’électeurs a joué en faveur de celui qui a fait le plus de bruit, donc, Sarkozy. En jouant sans cesse, depuis 2002, sur la peur, Nicolas Sarkozy et ses alliés, politiques et possesseurs de médias, ont entretenu l’ignorance d’une grande part de l’électorat. C’est un cercle vicieux : l’ignorance engendre la peur ; la peur éloigne sa victime de la connaissance, parce que celui qui vit dans la peur construit, en lui et autour de lui, des murailles invisibles mais non moins réelles et étanches aux connaissances nécessaires pour acquérir une maturité réelle en politique. Il est à remarquer que toutes les dictatures, qu’elles soient établies ou en devenir, agissent par la peur et plongent une grande part des peuples victimes dans une ignorance entretenue tant par les pouvoirs que par les citoyens eux-mêmes. Dans la majorité des cas de pouvoir dictatorial, les citoyens ne veulent plus rien savoir, ils se calfeutrent aussi bien dans leur logement que dans leur tête.

On sait, par ailleurs, que Sarkozy vit, lui aussi, dans la peur. Mais par son orgueil, sa peur devient danger pour un pays entier. Il n’est pas étonnant, dans ces conditions, qu’il nous impose d’incroyables lois sécuritaires ; il se rassure lui-même tout en entretenant la peur chez de nombreux citoyens. Le sous-entendu étant que s’il n’y avait pas de très graves dangers, le gouvernement n’aurait pas pris autant de lois sécuritaires. Visiblement, au premier tour des présidentielles, ce stratagème a fonctionné à fond.

Mais aussi atavisme de certains électeurs

Il y a aussi, hélas, des électeurs du type « atavique » qui vont systématiquement voter en fonction de ce que leur milieu a toujours voté, sans autre réflexion. Il semblerait que nombre de paysans ou de ruraux agissent de la sorte. Or, lorsqu’on sait combien ces citoyens sont attachés à Chirac, même si c’est absurde, il n’est pas étonnant qu’un certain nombre se soit reporté sur Sarkozy, Chirac ayant cru bon de soutenir officiellement son ex-ministre de l’Intérieur. J’ignore s’il y a un grand nombre d’électeurs de ce type, mais là on est très loin de la maturité politique, hélas…

Conclusion

Je veux encore espérer qu’en dépit du mal-être, voire du dégoût qu’inspire la candidature faussement nommée « socialiste », sans renier quoi que ce soit de nos idées, de nos convictions, le plus grand nombre d’électeurs épris de liberté, de fraternité et d’égalité entre nous tous, Français de souche, d’adoption ou étrangers résidants chez nous, avec ou sans papiers, oui, j’espère que ce grand nombre votera contre Nicolas Sarkozy.

Si le mot de « liberté » évoque encore quelque chose en nous, alors, je suis convaincu, que comme en 2002, nous n’avons pas le choix.

Espérons que la cohérence de pensée et la maturité politique l’emporteront dans quelques jours…

* * *

J’ai reçu cette affiche de Martine. Je dois avouer que je l’aime beaucoup et c’est pour cela que je la publie ici, non pas pour me l’accaparer... J’ignore, hélas, le nom de l’auteur...


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Indignez-vous !

jeudi 16 juin 2011