Au son de fifrelins

(Le Grenelle 2)
jeudi 13 mai 2010
popularité : 1%

Par Fabrice Nicolino

Lisez tout comme moi les commentaires autour du vote de la loi Grenelle 2. Consternant est un bien trop faible mot. Dans cette sombre histoire, il me semble que le mot déshonneur convient mieux. Mais à quoi bon parler d’honneur à ceux qui ne connaissent pas le sens du mot ?

Je vois que des écologistes de salon, qui ne représentent qu’eux-mêmes - et mal, en outre - auront donc servi de supplétifs à un Jean-Louis Borloo pourtant dans les cordes. Il y aurait d’autres médailles à distribuer, mais n’en ayant qu’une seule, je l’accroche au revers de la veste d’Arnaud Gossement, avocat, ci-devant responsable de France Nature Environnement (FNE). Cette dernière structure, qui fédère officiellement 3 000 associations locales de protection de la nature, est financée pour l’essentiel par l’État et ses pseudopodes.

Faut-il s’étonner ? Gossement a déclaré, sans doute ébloui par la lumière des caméras : « En réalité, le vivant est quelque chose de très complexe, faire une politique publique sur le vivant est complexe et le Grenelle II est le reflet de cette complexité ». Ô comme c’est beau ! On dirait du Gossement. FNE, qui a donc, comme attendu, décidé de ne pas mordre la main qui la nourrit, a ajouté superbement : « Malgré des faiblesses incontestables, le texte comporte des avancées trop importantes pour être négligées ». Surtout, surtout, ne pas se montrer ingrat. Mission accomplie.

fabrice-nicolino.com


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Monsanto dégage !

samedi 24 mars

Protégez les loups

samedi 22 juillet 2017

Protégez les loups
en vous promenant