Al cul

(sauce catalane)
vendredi 30 juillet 2010
popularité : 1%

Par Fabrice Nicolino


Merci à Vous tous de partager avec moi cette incroyable nouvelle civilisée : le parlement de Barcelone vient d’interdire la corrida. Dans toute cette région de Catalogne où jadis - depuis l’épopée de l’Association internationale des travailleurs, dès 1860, jusqu’en mars 1939 - l’on crut à une société sans argent ni maîtres.

Je ne sais si un lien existe, mais je le fais, car ma mémoire ne doit aucun compte à personne. Et donc, adonques, al cul ! Qu’on me pardonne cette grossièreté qui n’est rien au regard de la mort abjecte donnée en public à des animaux de rêve. Oui, dans le cul de tous ces soi-disant esthètes qui vont répétant depuis le début de leur pauvre vie que voir saigner un taureau est un magnifique spectacle. Al cul, crétins de la terre, assassins par procuration, bouchers-charcutiers par goût de la mort, al cul !

Nous voici revenus par miracle au temps ancien du taureau Hâpi des Égyptiens, lorsque ces animaux étaient sacrés. Quand ils incarnaient la prospérité et la fertilité, lorsqu’ils étaient des dieux, nos dieux. En approuvant l’interdiction des corridas par 68 voix contre 55, les députés catalans défient la tradition castillane la plus vile.

Dès le 1er janvier 2012, on ne pourra plus bandouiller dans les tribunes, ni s’y passer les lèvres sur la bouche au moment où l’épée fracasse le dos et coupe l’artère du toro. Ma foi, les gars, me parece ser un homenaje a Durruti y Ascaso y a todos los Solidarios.

fabrice-nicolino.com


Commentaires

Agenda

<<

2015

 

<<

Mars

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2324252627281
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

LPO

lundi 23 juin 2014

Ecologie-radicale

mardi 12 février 2013

Notre Dame des Landes

vendredi 26 octobre 2012