Zoé qui rit, Aurélie qui pleure

jeudi 5 août 2010
popularité : 1%

Par Charline Blanchard


Shepard ferait un joli nom. Et pour prénom, elle emprunterait à Zoé, martyre romaine. Mais Aurélie Boullet, à l’état civil, n’avait pas envisagé un avenir aussi funeste que son pseudonyme. Si son livre a conquis le public et s’est écoulé à quelque 30 000 exemplaires, il lui vaut de risquer une suspension pour deux ans de son corps d’origine.

En mars dernier, Zoé Shepard publie « Absolument dé-bor-dée ! » (chez Albin Michel), un journal intime à l’humour acide façon Bridget Jones dans lequel elle raconte les tribulations d’une fonctionnaire, peignant au passage un portrait corrosif de la fonction publique française. L’auteure, trentenaire originaire d’une cité de l’Essonne, a écumé les services des collectivités territoriales avant de rejoindre le conseil régional d’Aquitaine. Elle s’y ennuie ferme. « J’en venais même à demander à mes collègues de me refiler des dossiers », dit Zoé-Aurélie, exaspérée par les « réunions stériles » et autres « pistons ». Mieux vaut en rire. S’inspirant d’anecdotes vécues ou rapportées par son entourage, elle trempe sa plume dans le vinaigre.

Dès lors se croisent dans un univers délirant « Coralie « Coconne » Montaigne, trou noir cérébral et concierge du service », qui « se lève chaque jour avec une mission : repousser les limites de la bêtise », « Grand Chef Sioux », dit DGS, qui utilise son bureau comme « garçonnière » et home-cinéma, ou encore Monique, qui se sert du téléphone, avec « une conscience professionnelle qui force l’admiration », pour ses conversations personnelles.

La rebelle s’en donne à coeur joie dans un style mordant, qu’elle avait mis quelques années plus tôt au service du journal satirique de l’Inet (Institut national des Etudes territoriales), établissement où elle a été formée après hypokhâgne, khâgne et Sciences-Po Bordeaux. Un CV sans une égratignure jusqu’au 1er juillet dernier. La romancière en herbe s’est confiée à une collègue. Elle se voit dénoncée et convoquée en conseil de discipline pour manquement au devoir de réserve. Le conseil régional d’Aquitaine lui reproche « un discours démagogique anti-fonctionnaire » qui met en péril la « crédibilité et l’honneur du personnel de la région ». Zoé-Aurélie se défend : « Mes parents sont fonctionnaires. J’ai toujours voulu travailler dans le service public. Mon bouquin n’est pas anti-fonctionnaire, il dénonce les dysfonctionnements qui empêchent la fonction publique d’avancer. »

L’avis du conseil de discipline tombe. Elle encourt deux ans de suspension - sans salaire, avec interdiction d’exercer dans la fonction publique. Alain Rousset, le président socialiste du conseil régional, doit se prononcer d’ici la fin du mois. Pour éviter le bûcher, Zoé-Aurélie est prête à aller jusqu’au tribunal administratif.

Charline Blanchard

hebdo.nouvelobs.com


Commentaires

Logo de Pierre
mardi 10 août 2010 à 08h32 - par  Pierre

Bonjour,

Ayant fait une carrière de fonctionnaire, je peux dire que si certains font bien leur travail, il y a ,hélas, une minorité qui sont de véritables boulets à traîner.

Il faut reconnaître que ces gens-là un un don tout particulier pour faire croire qu’ils sont "débordés" et "indispensables" à la bonne marche des institutions...

Agenda

<<

2015

 

<<

Janvier

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Nuance...

samedi 11 août 2012

Les fondus de l’Arctique

dimanche 18 juillet 2010

La compagnie BP ne se décourage pas. Malgré la marée noire du golfe du Mexique, le géant pétrolier a un projet excitant pour l’Alaska, "un forage souterrain courant sur une douzaine de kilomètres".

Le Monde précise que "les conditions hostiles de l’Arctique rendraient très difficile l’organisation de secours en cas d’accident". Pourtant l’administration américaine a donné sa bénédiction. C’est vrai qu’en cas de fuite il suffira de raccorder les tuyaux à ceux du golfe du Mexique. Et la planète sera sauvée.

La chanteuse Noa contrainte d’annuler un concert

jeudi 5 mars 2009

La chanteuse israélienne a dû se retirer de la scène du Théâtre Victoria Eugenia, à Donostia, après l’intervention de militants du comité pour la solidarité internationale Askapena.

En pleine agression des forces israélienne à Gaza, Noa avait rendu publique une lettre afin de soutenir les soldats israéliens, alors qu’un millier de Palestiniens avaient péri sous les bombes et balles israéliennes.

Quelques minutes avant le concert de jeudi, la chanteuse avait déclaré à une agence espagnole que "les fanatiques palestiniens avaient réussi à tromper les européens. Israël est un état démocratique qui a le droit de se défendre face aux bombes palestiniennes qu’elle subit depuis huit ans" avait-elle déclaré.

Avant d’arriver au Pays Basque, ses concerts à Barcelone et Séville avaient également été boycottés.

paysbasqueinfo.com

La ténacité a été payante.

lundi 2 mars 2009

9 médecins, dont 4 Français, que l’armée israélienne voulaient empêcher de pénétrer dans la bande Gaza, viennent d’y entrer.

Le harcèlement durant des heures à l’aéroport de Tel Aviv, pas plus que les longues heures passées dans le froid à Erez n’auront réussi à décourager l’équipe médicale dirigée par le Pr. Christophe Oberlin.
En Palestine cela s’appelle "Soumoud" (résistance par la persévérance, la ténacité).

Ils ont remué ciel et terre, avec l’appui du Consulat de France à Jérusalem. La cellule de crise du quai d’Orsay a été jusqu’à tirer les oreilles de l’ambasseur de France en Israël, et malgré le refus déterminé affiché par les Israéliens sur place, ils sont tous passés à l’instant où nous écrivons ce 2 mars. Bravo !

CAPJPO-EuroPalestine

Anne Roumanoff annule...

vendredi 27 février 2009

Anne Roumanoff a annulé son spectacle à Genève...
(Mais vous pouvez toujours lui écrire pour la saluer et la féliciter de cette
excellente décision...)
Adresse où écrire anne roumanoff,
pour la direction de l’hotel qui reçoit :
information.corporate@kempinski.com

Accueilli à coups de godasses à Amsterdam

vendredi 27 février 2009

Ron Edelheit, porte-parole de l’armée israélienne, a été "bombardé de chaussures" à l’Hotel Apollo où il venait faire une conférence.

Après avoir essuyé l’annulation de sa conférence par l’Hotel College d’Amsterdam, qui avait reçu de nombreux courriers indignés, le criminel de guerre israélien a été accueilli par un rassemblement de protestation devant l’Hôtel Appollo, et par un lancer de chaussures, initié par plusieurs manifestants, rapporte l’agence de presse néerlandaise ANP.

Sa conférence à Amsterdam avait comme intitulé « Après la guerre de Gaza, quoi maintenant ? ».

Le Comité Palestine néerlandais, a souligné que ce monsieur était porte-parole de l’armée israélienne pendant les massacres à Gaza et qu’il avait estimé "justifiées la destruction, les morts et les ruines causées par Israël".

ANP : Algemeen Nederlands Persbureau, agence de Presse Générale Néerlandaise

Por favor, pas de témoins étrangers !

vendredi 21 novembre 2008

Début octobre, en compagnie de deux français et guidé par des syndicalistes colombiens, le photo-journaliste Damien Fellous couvrait la grève des coupeurs de canne, visitant plusieurs piquets de grève.

Le mardi 14, sur la route entre deux raffineries, la police les a arrêtés et transférés à Bogota. « Aux alentours de midi, on me signifie que mes papiers sont en règle (j’ai un visa de coopérant) et que je suis libre de repartir. On se demande quel besoin il y avait de me garder 24 heures et de me transporter depuis Cali pour m’annoncer cela à Bogota. »

Ses amis expulsés, ont écopé de cinq ans d’interdiction de territoire. Le samedi 17, le président Alvaro Uribe a déclaré que les étrangers expulsés étaient des criminels qui auraient dû être jetés en prison pour avoir provoqué des actes violents. Il a dénoncé « la main de l’étranger ». Malgré leur caractère fantaisiste, ces accusations ne sont néanmoins pas à prendre à la légère. Les Aguilas Negras, groupe paramilitaire qui a assassiné plusieurs dizaines de syndicalistes depuis le début de l’année, ont désigné plusieurs ONG colombiennes et internationales comme objectif militaire.

in CQFD N° 61

Nouvelle traversée de "Free Gaza"

vendredi 7 novembre 2008

Nouvelle traversée de Larnaca jusqu’au port de Gaza ce vendredi 7 novembre. Après un premier voyage réussi le 23 août dernier, et un autre la semaine dernière, le "Dignity" reprend la mer et amènera cette fois-ci une délégation de 13 parlementaires européens auquels l’Égypte a refusé l’entrée, à l’occasion d’une conférence programmée dans la bande de Gaza du 8 au 11 Novembre.

"Les parlementaires visiteront les hôpitaux et apporteront une tonne de médicaments. Nous espérons qu’ils pourront rencontrer un bon nombre des 700 étudiants qui se sont vu refuser le droit de quitter la bande de Gaza pour aller étudier dans les universités où ils étaient déjà admis", a précisé Mary Hughes Thompson, l’une des organisatrices du Free Gaza Movement.

Source : freegaza.org
CAPJPO.com

Contre Info attaqué

lundi 3 novembre 2008

Le site est suspendu à la suite d’une plainte transmise à l’hébergeur, arguant de l’existence de SPAM en provenance de CI. Cette accusation, mensongère, faut-il le préciser, vise vraisemblablement à tenter de réduire au silence une source d’information que des centaines de milliers de visiteurs chaque mois apprécient pour la qualité de ses publications, son indépendance d’esprit, tout comme sa mesure dans le traitement des évènements. Elle est vouée à l’échec, soyons en sûrs.

Nous travaillons activement avec l’hébergeur pour établir l’absence de fondement de cette plainte et restaurer le service dans les meilleurs délais.

Afin de rester présent sur le Web d’ici là, nous avons créé un site alternatif qui permettra de vous tenir informé :

contreinfo.wordpress.com

Un nouveau blog : Résistance pédagogique pour l’avenir de l’école

lundi 20 octobre 2008

Ce blog a vocation à faire connaître des réflexions et des initiatives qui favorisent une résistance citoyenne du monde enseignant afin de faire échec aux lois qui dé-construisent l’Éducation Nationale.

Penser pour résister telle est la philosophie de cette démarche, mais aussi penser pour construire une école démocratique de la solidarité et de la réussite pour tous.

hendatho@free.fr

resistancepedagogique.blog4ever.com

Acharnement judiciaire

dimanche 19 octobre 2008

Communiqué LCR

La LCR proteste contre la décision de maintenir en prison Jean-Marc Rouillan qui avait pourtant bénéficié d’un régime de semi-liberté. Ayant accompli sa peine, Rouillan a utilisé son droit de citoyen pour s’exprimer dans l’Express. Pour pouvoir le réincarcérer le juge a dû se livrer à un exercice d’interprétation.

La LCR, qui a toujours condamné sans hésitation les méthodes et la politique du groupe Action Directe, exige que Rouillan puisse retrouver la liberté et puisse bénéficier des droits de tout prisonnier bénéficiant d’un régime de semi-liberté.

Montreuil
le 16 Octobre 2008

Cambriolage à Siné Hebdo

jeudi 9 octobre 2008

La rédaction de Siné Hebdo victime d’un cambriolage dans la nuit du samedi 4 au dimanche 5 octobre

Les cambrioleurs se sont introduits alors même que Siné et son épouse dormaient à l’étage (rappelons que le journal se fabrique dans la maison même des Sinet, en attendant de trouver des locaux) et ont emporté comme seul et unique butin les ordinateurs de la rédaction. La salle de la maquette n’a pas été touchée. Les dégâts ont été constatés le dimanche matin. Une plainte contre X sera déposée.

Délinquance ou acte malveillant ? Il est à préciser que des menaces à l’encontre de Siné avaient été réitérées ces derniers jours.
Il y a quand même une bonne nouvelle, malgré beaucoup de retard dans le bouclage, le numéro 5 a pu sortir dans les délais ce mercredi 8 octobre, tel que prévu.

République et Liberté d’Expression ?

dimanche 5 octobre 2008

Non, Monsieur Jean-Marc Rouillan, je ne partage pas votre geste d’avoir tué un homme en la personne de Georges Besse.
Mais pour cela, vous avez été condamné par la Justice et vous avez payé votre dette à la Société.
Sur ce sujet, je n’ai rien à ajouter et encore moins à commenter.

Oui, Monsieur Jean-Marc Rouillan, vous avez le droit de vous exprimer en homme libre même si vos propos sont dérangeants ou choquants pour certains.
Je ne comprends pas pourquoi vous devriez être à nouveau condamné au nom de la Liberté d’Expression… et pire, vous voilà, aujourd’hui victime !

Je ne reconnais plus le pays dans lequel je suis né et aujourd’hui j’en ai honte.
J’ai malheureusement bien peur qu’un jour nous ne puissions plus marcher sans avoir les mains attachées dans le dos et la bouche bâillonnée…

Plus que jamais, il est temps de nous lever et d’hurler notre Liberté.

Éric L.

OGM : 8 mois ferme requis contre José Bové à Bordeaux

mercredi 27 août 2008

BORDEAUX - Le procureur de la République de Bordeaux a requis ce mercredi
huit mois de prison ferme et quatre ans de privation des droits civiques à
l’encontre de José Bové
, poursuivi avec 11 autres militants devant le
tribunal correctionnel pour une action anti-OGM menée en 2006 en Gironde.

Le représentant du ministère public Jérôme Bourrier a aussi requis 10 mois
de prison avec sursis contre Marc Giblet
, l’exploitant agricole chez qui
avait été menée en novembre 2006 cette action, à Luganos (Gironde), et qui
avait tiré à cette occasion un coup de feu en présence des militants
écologistes.

Six mois avec sursis ont été requis contre deux militants anti-OGM et
quatre mois avec sursis pour les neuf autres opposants aux organismes
génétiquement modifiés
.

Les plaidoiries de la défense interviendront jeudi.

(©AFP / 27 août 2008 22h18)

"Je préfère ne pas"

vendredi 25 juillet 2008

C’est au tour du rappeur de la côte Est des USA, Snoop Doog de déprogrammer son spectacle prévu de longue date en Israël.

Après l’artiste islandaise Bjork qui a annulé un concert qu’elle devait donner à Tel Aviv ce 31 juillet, c’est au tour du rappeur de la côte Est des USA, Snoop Doog de déprogrammer son spectacle prévu de longue date en Israël pour la promotion de son neuvième album.

Au moins dans ces deux cas, ce n’est pas le déficit de vente des billets qui serait en cause.

Ne serait-ce pas plutôt, car seul le régime de Tel Aviv a été supprimé de leurs tournées, pour une question de boycott culturel qui ne peut se dire encore ?

Le courage, comme la lâcheté d’ailleurs, étant contagieux peut-être allons-nous bientôt voir s’afficher plus hardiment les raisons politiques de ce genre d’esquive dite jusqu’ici sur le mode "je préfère ne pas" ou "I would prefer not to" du héros melvillien Bartelby.

convergencedescauses