La racaille, quelle : la racaille ?

mardi 29 novembre 2005
par  Patrick Mignard
popularité : 1%

« En "filant" pendant trois semaines les convois de Dominique de Villepin et de Nicolas Sarkozy avec 5 scooters et 2 voitures, le journal AUTO PLUS, qui paraît mardi, publie plusieurs photos des infractions commises par les voitures des ministres : feux rouges grillés, interdictions de tourner à gauche allègrement ignorées, circulation à contresens ou dans les couloirs de bus, et dépassements de vitesse. Ses équipes ont même assisté à un accident entre la moto de tête du convoi de Nicolas Sarkozy et une voiture particulière, à Paris le 1er novembre ».

« Selon le journal, "sur 50 km, Dominique de Villepin a perdu 75 points, soit un point tous les 700 mètres ! De son côté, Nicolas Sarkozy en laisse un s’échapper tous les 1.250 mètres" » lu sur YAHOO.

A première vue on pourrait sourire d’une telle information. Pourtant à y réfléchir un minimum on ne peut qu’être atterré par une telle nouvelle qui à n’en pas douter n’aura aucune suite.

Quel sens profond à un tel comportement ?

Il est évident qu’un tel comportement est au-delà de l’incivisme qui en soi, et surtout de la part de ses représentants, est déjà grave dans un système qui se prétend démocratique. Sa signification est plus grave encore. Il dénote un souverain mépris non seulement des règles de vie en société, règles qui sont, en principe, garanties par ces délinquants, mais également souverain mépris des autres citoyens journalièrement harcelés, contrôlés, photographiés, filmés, interpellés, menacés de punition... tout cela pour les obliger de respecter des règles qu’eux-mêmes violent impunément.

Ces individus pleins de morgue se comportent comme des « roîtelets » d’une république bananière.

Et quel peut-être l’impact d’un tel comportement auprès de jeunes à mobylette que la police verbalise parce qu’ils ont omis de mettre le casque ou qu’ils sont passés au feu rouge ? Quel crédit peut avoir la règle de conduite quand elle est proclamée par de tels individus ?

Et la Police, cette fameuse police républicaine, gardienne de la loi, des règles de la vie en société, cette police si zélée pour contrôler les jeunes en mobylette dans les cités,... elle n’a rien vu ? rien entendu ? Il est vrai qu’un déplacement d’un membre du gouvernement se fait dans une discrétion absolue. Braves policiers, ils ne peuvent pas être partout !

Dormez bien citoyens-nes, dormez sur vos deux oreilles... l’ordre républicain règne et est garanti par des personnages au-dessus de tous soupçons.

°

Sujet : à partir d’exemples concrets pris dans l’actualité commentez la définition suivante (Le petit Larousse)

Racaille : « Couche la plus basse de la société considérée comme la plus méprisable »

Documents autorisés

°


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Janvier

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

HLM, des locataires blindés

jeudi 2 décembre 2010

Plus de 50.000 familles parmi les plus riches de France bénéficient d’un logement HLM.

Fin 2007, quelque 53 000 familles parmi les plus fortunées de France étaient logées en HLM, selon des chiffres de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale, révélés par La Tribune. (Mais ne vous précipitez pas sur le lien : l’article est payant bien sûr ! Ces gens-là ont investi le net seulement pour faire de l’argent) 37 000 familles logent en Ile-de-France, dont 18 000 à Paris, et 15 000 en province. Elles gagnent 11 200 euros par mois avec un enfant ou 13 500 euros par mois avec deux enfants.

bakchich.info