Base élèves : l’incident du Haut-Rhin...

... il est encore temps d’en tirer les leçons
dimanche 23 septembre 2007
popularité : 3%

Ce lundi 17 septembre, un service de l’inspection académique du Haut-Rhin a demandé le signalement des élèves sans papiers.
Pour le rectorat, c’est la faute de la Fcpe ... ( pour les détails, voyez ldh-toulon.net ).

L’incident semble clos, mais il illustre les dangers du système Base élèves qui est en cours de généralisation : lundi, de très nombreux directeurs d’école du Haut-Rhin ont réagi en refusant de transmettre les informations qui leur étaient demandées.
Mais que se passera-t-il dans une situation analogue à partir de la rentrée 2009 ?
En effet, en septembre 2009, Base élèves sera opérationnel dans la France entière. Il permettra de centraliser de nombreuses informations - ne serait-ce qu’au niveau départemental - grâce à un fichier unique auquel l’administration centrale aura accès, pour un usage que nous ne maîtriserons pas.

Actuellement, le champ nationalité n’est pas supprimé du système ; il est, paraît-il, facultatif - mais les parents n’en sont pas toujours informés -, et il est possible, dit-on, d’attribuer une nationalité inconnue - mais combien de temps encore cela restera-t-il possible ?
Si le champ nationalité n’est pas supprimé à la rentrée 2009, il sera alors très simple à l’I.A. du Haut-Rhin d’obtenir la réponse à sa demande : il suffira d’extraire de la base de données la liste des enfants de nationalité étrangère, d’en enlever ceux d’entre eux dont la situation est régulière - moyennant un croisement avec un fichier de police - et le tour sera joué.
Et il ne faudra pas compter alors sur le sens civique des ordinateurs : ils répondront !

Comment, après l’incident de lundi, ne pas percevoir le danger du système Base élèves ?
Comment ne pas comprendre que se met actuellement en place, par le biais de l’Education nationale - avec l’objectif affiché de simplifier les tâches de direction -, un fichage de tous les enfants en âge d’être scolarisés dans l’enseignement élémentaire, public ou privé - y compris ceux qui le sont à domicile.

Et pourquoi donc l’administration tient-elle tellement à garder le champ “nationalité” ? Croyez-vous que ce soit pour faciliter la gestion de la cantine ?...

Terminons par une citation :

« Georges Orwell s’est trompé. Il s’est trompé, non pas sur les risques d’intrusion de l’informatique dans la vie quotidienne — la réalité ayant dépassé la fiction — mais bien plutôt dans la capacité des citoyens à s’en émouvoir. Les acteurs de son roman 1984 sont éminemment conscients de l’oppression et du viol permanent qu’ils subissent du fait de l’informatique, alors que les citoyens de l’an 2000, sont totalement inconscients des dangers et enjeux liés à l’informatisation rampante de la société. Pire, ils participent par leur silence, au lent naufrage de leurs libertés. »

Alain Weber ( « souriez, vous êtes traqués » )

françois (LDH Toulon)


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Palestine, capitale Jérusalem

mardi 12 décembre 2017

BDS

mercredi 16 mars 2011

"Nous savons tous très bien que notre liberté ne sera pas entière tant que les Palestiniens ne seront pas libres"
Nelson Mandela