Tricolores

mardi 3 mai 2011
popularité : 1%

Par Jean-Michel Roustand

Il serait évidemment détestable qu’une politique raciste ait été mise en place discrètement à la Fédération Française de Football.

A fortiori avec l’accord tacite d’un Laurent Blanc, pilier d’une équipe black-blanc-beur championne du monde, bien placé pour savoir que le plus sûr moyen de gagner reste de sélectionner les meilleurs sans se soucier de leur couleur. Chantal Jouanno, la ministre des Sports, oubliant l’affront subi avec le retour d’Evra et de Ribéry, l’a reconnu avec fair-play, le sélectionneur tricolore prône plutôt le métissage.

Le malaise vient aussi de la désagréable impression qu’il est de moins en moins facile d’aborder certains sujets. N’en déplaise à Thuram, les binationaux ne sont pas un « faux problème » mais un vrai sujet. Trop facile d’évacuer le dossier sous prétexte de discrimination, alors qu’il ne date que de 2004, année où la Fédération internationale a autorisé les changements de nationalité même après des sélections en équipes nationales jeunes, qu’il s’est amplifié avec la Coupe du monde 2010 et les cinq représentants de l’Afrique. Il y a pour le moins matière à discuter.

Encore faudrait-il que la France déculpabilise. Chez nous, on fait de la démographie quand on calcule le pourcentage des diverses communautés du peuple américain mais on sombre dans le racisme dès qu’on dit que tous les Français ne sont pas d’origine auvergnate. Est-ce que Renault accepterait, sans se poser de questions, de former des ingénieurs pour qu’ils aillent travailler chez Peugeot ?

lunion.presse.fr


Commentaires

Agenda

<<

2015

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois