M. Le Pen ! Mme La Peine...

... ou les "vertus" de la désinformation !!!
mardi 30 janvier 2007
par  makhlouq
popularité : 1%

L’information n’existe plus car elle a cédé la place, désormais, à la désinformation.

Ce ne sont pas seulement les journaleux qui sont responsables de cet état de choses mais aussi les sites racistes, sionistes, fascistes, nazis à l’instar de France Egouts lesquels se plaisent à trouver crime chaque fois qu’Arabe, Musulman ou Noir est impliqué dans une affaire volontairement ou accidentellement !

L’histoire racontée ci-dessous est une caricature, certes, mais elle a le mérite de mettre au jour l’esprit de ceux qui veulent à tout prix créer le choc des civilisations !

Je suis absolument dégoûté, cher lecteur !

Un enfant français aurait été battu par deux adultes arabes !

Cette histoire est rapportée, bien évidemment, par un torchon raciste qui en fait son chou gras et rajoute que la police a arrêté les agresseurs… des Maghrébins… on s’en doute !

C’est indigne et j’irais même jusqu’à penser que mes amis Arabes sont des sauvages … et donc, ne connaîtront plus mon estime à l’avenir ! Battre violemment un enfant… c’est lâche et répugnant !

L’enfant blessé sauvagement a été entendu par le Procureur de la République lequel aurait écroué les deux agresseurs ! Jean-Marc, c’est son nom, raconte les faits à la police !

Je les rapporte ! Vous verrez, cher lecteur, combien affreuse est l’affaire… de quoi vomir les Arabes pour toujours !

Lisez plutôt !

Mohamed, un enfant nouvellement scolarisé en France mais parlant bien le français vient d’un pays du Maghreb.

- Comment t’appelle-tu ? questionne l’institutrice, une vieille grue que la seule vue de l’Arabe exaspère… comme s’il lui sifflait son oxygène !
- Mohamed ! répond l’enfant intimidé par la mégère
- C’est quoi ce prénom barbare ? Ici… on est en France, un pays civilisé ! On s’appelle Pierre, Paul ou Jean Marc !
- Pourquoi, M’dame !
- Parce que nous l’avons décidé et c’est inscrit sur notre front.on national donc désormais tu t’appelleras… Jean Marc ! Et prends garde de rappeler à mon souvenir ce prénom barbare que je ne saurais entendre !
- Bien, Madame !

Mohamed, baptisé Jean Marc par la Sainte Nitouchepassinontucrèves, rentre chez lui, heureux, comme l’enfant qu’il est, d’avoir trouvé une nouvelle identité !

- Bonjour Maman !
- Bijor Mohamed ! répond la mère en massacrant la langue de Molière à la tronçonneuse ! Ti en a bien travailli à l’icoule ?
- C’est à moi que tu parles, Maman ?
- Haou ! Bien sour ! Mohamed cé toua, no ?
- Non, moi je m’appelle Jean Marc !
- Kestudis ? Jou Marc ? Kecéça ?
- Oui… je m’appelle Jean Marc !
- Ah, ya halouf (cochon). Ti en a tourni la viste crie la mère en colère tout en lui pinçant la joue droite avec force y laissant une empreinte. Omar ! Omar ! Arrive ici ! Omar, l’époux s’en vint en courant, affolé !
- Kiskiya ! Kiskiya !
- Ci çui là kil a changi la viste ! dit la mère les deux poings sur les hanches tel un capitaine qui verrait couler son bateau !
- Pourkoi, ti parle pas en arabe ! Ti en a massacri le franciss, crie Omar à son épouse agacé par son accent et son inculture ! Kestudis ?
- Waldek (ton fils) i di ki s’appil Jou Marc ! Pas Mohamed ! Cé fini !
- Kestu racontes ?
- Wallah ? ci vri ! dimande loui !
- Mohamed ! questionne le père, agacé, Ci vri keskel a dit ta mire ! Aujird’hui ti en a appeli Jou Marc !
- Oui, Papa. Je m’appelle Jean Marc !
- Ahhh ! Ya bni el kelb (fils de chien) crie le père en colère, pinçant avec force l’autre joue jusqu’à y laisser une empreinte !

Le lendemain Jean Marc se présente devant la pie grièche !

La dame patronnesse le regarde avec suspicion parce que Jean Marc reste néanmoins Mohamed dans sa tête de moineau. Elle ajuste ses lunettes vieilles comme Mathusalem et explore le visage de l’enfant. Elle y trouve deux belles empreintes indélébiles.

- Qu’est-ce que c’est que ça, Jean Marc !
- J’ai été pincé par mes parents, Madame !

Quelques jours après on lisait dans un journal raciste : « Jean-Marc, dix ans, un petit Français, se fait agresser par deux Nord-Africains, adultes ! »

Si, après cette sauvagerie… vous n’êtes pas dégoûté des Arabes, cher lecteur, c’est que vous avez le cœur bien accroché !

Cette histoire m’a été rapportée par un ami. Je le remercie !

Elle est imaginaire. Mais je l’ai mise à ma sauce afin de montrer les capacités de la désinformation !

Connaissez vous l’histoire des prototypes ? Non ? Je vous la conterai une autre fois !


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

HLM, des locataires blindés

jeudi 2 décembre 2010

Plus de 50.000 familles parmi les plus riches de France bénéficient d’un logement HLM.

Fin 2007, quelque 53 000 familles parmi les plus fortunées de France étaient logées en HLM, selon des chiffres de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale, révélés par La Tribune. (Mais ne vous précipitez pas sur le lien : l’article est payant bien sûr ! Ces gens-là ont investi le net seulement pour faire de l’argent) 37 000 familles logent en Ile-de-France, dont 18 000 à Paris, et 15 000 en province. Elles gagnent 11 200 euros par mois avec un enfant ou 13 500 euros par mois avec deux enfants.

bakchich.info