Les risques du métier

samedi 4 février 2012
par  Bruno Testa
popularité : 1%

Une prof n’a pas pu passer son agrégation de sciences physiques le 26 janvier dernier, tout ça parce que la bonne ville de Dijon était bloquée pour cause de déplacement présidentiel et son bus immobilisé.

Alors je dis ça suffit ! On en fait beaucoup trop pour la sécurité du Président. De même que le soldat peut se faire tuer à la guerre (c’est fait pour ça), il faut accepter le risque inhérent à la fonction de Président. Et puis un Président qui meurt dans un attentat, ça aurait de la gueule. Autre chose que de mourir d’un banal cancer dans son lit !

Sans compter que remplacer un Président c’est facile, ce ne sont pas les concurrents qui manquent. Alors, on l’allège quand cette sécurité qui nous coûte les yeux de la tête ?

Bruno Testa
for lunion.presse.fr


Commentaires

Agenda

<<

2015

 

<<

Mai

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois