Battre les salauds pendant qu’ils sont chauds (*)

jeudi 10 mai 2012
popularité : 1%

Par Billy Boxon

Français, aimez-vous que l’on vous crache à la figure ? Moi pas, et que vous soyez de droite ou de gauche, vous non plus je suppose. Et pourtant. En mai 2005, à la question « approuvez-vous le projet de loi qui autorise la ratification du traité établissant une Constitution pour l’Europe ? », 54,68 % d’entre vous ont répondu « non ». Trois ans plus tard, le 8 février 2008, les députés et sénateurs français se sont réunis en congrès pour adopter et ratifier le Traité de Lisbonne, à savoir une version légèrement édulcorée du texte que le peuple souverain avait rejeté. Pour un crachat, ce fut un beau crachat.


Les partisans du « oui » au référendum qui ont poussé un soupir de soulagement après la ratification du traité par le Congrès ont eu tort car lorsque les « représentants élus du peuple français » (de droite comme de gauche) ont craché, ils ont craché en direction du peuple tout entier, sur la démocratie, sur vous, sur moi, sur nous tous, de droite comme de gauche, partisans ou adversaires du traité. Il n’y a probablement jamais eu de démonstration aussi claire, nette et précise de leur mépris. Sur ma joue, ça dégouline encore et sur la vôtre aussi, droite ou gauche, même si vous ne sentez plus rien ou si vous vous y êtes habitués.

Nous le savons : la meilleure manière d’encourager des crapuleries est de leur accorder l’impunité. Mais il n’est jamais trop tard pour bien faire. Ça tombe bien, ils vont bientôt revenir, tous frais tous chauds, pour quémander des voix. Et la meilleure chose à faire, c’est de les leur refuser. Vous n’êtes même pas obligés de changer de vote, l’important ici est de faire tomber les sortants (de gauche comme de droite) qui ont sali l’idée même de la démocratie représentative. Français, allez-vous oublier et voter pour quelqu’un qui vous a craché à la figure ? Pour les reconnaître, c’est simple : il suffit de consulter la liste des élu(e)s qui ont adopté le traité en 2008 et vous aurez la liste des vauriens (de gauche comme de droite). Si un de ces noms figure parmi les candidats de votre circonscription, évitez le soigneusement.

Je ne sais pas à quoi ressemblera la prochaine Assemblée Nationale, mais ne plus voir ces noms-là sera déjà un très grand progrès et une belle leçon qu’on leur infligerait et aussi un joli avertissement à leurs remplaçants. Et puis, qu’est-ce que vous voulez, j’aime bien aussi voir de temps en temps de nouvelles têtes. Et aussi parce que quand on me crache à la figure, je retourne une claque. Pas vous ?

(*) titre inspiré d’une chanson du chanteur/compositeur/interprète Sarcloret, dit Sarclo. J’espère qu’il ne m’en voudra pas.

legrandsoir.info


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Indignez-vous !

jeudi 16 juin 2011