Soutien au Docteur Didier Moulinier

samedi 12 mai 2012
par  Sylvie Simon
popularité : 1%

Par Sylvie Simon

Le docteur Didier Moulinier, Médecin cancérologue à Bordeaux, est convoqué le 12 juin par le Conseil National de L’Ordre des Médecins qui l’accuse de ne pas avoir suivi les recommandations justifiées des spécialistes et d’avoir proposé à ses malades gravement atteints de cancer des méthodes non conventionnelles, moins toxiques et plus efficaces que les protocoles prônés par la HAS (Haute Autorité de Santé) dont les malades ont pu apprécier les limites.


La plainte émane du docteur Jean-Jacques R., médecin conseil chef du service à l’échelon local du service médical Gironde et du docteur Michel C., médecin conseil chef du service à l’échelon local du service médical Lot et Garonne. Il est lamentable de constater l’acharnement de ses confrères qui ont adressé au Dr Moulinier des mémoires quasi identiques adressés par lettres recommandées séparées permettant ainsi d’exercer sur lui une véritable pression administrative puisqu’il a reçu un premier dossier le 13 décembre, le second le 16 décembre, le troisième le 19 décembre et le quatrième le 23 décembre 2011, alors qu’ils auraient pu être envoyés en même temps, évitant de ce fait des dépenses inconsidérées.

Déjà, le 7 avril 2011, le Conseil Régional de l’Ordre des Médecins avait interdit au Dr Moulinier, qui a fait appel, de donner des soins aux assurés sociaux pendant une durée d’un an à compter du 1er juillet 2011.
Cela est d’autant plus scandaleux que le docteur Moulinier n’est pas conventionné et n’a donc aucun compte à rendre à la sécurité sociale. De ce fait, aucun texte ne peut l’obliger à suivre les règles de prescription en accord avec les économies de santé publique exigées par les caisses de sécurité sociale.

Les experts ont dû appuyer leur travail uniquement sur des pièces fournies par la CPAM qui est la partie plaignante et a donc pu sélectionner les pièces de façon à orienter la conclusion des experts. Qui plus est, ces derniers peuvent d’autant moins être considérés comme impartiaux qu’ils ont été nommés et rémunérés directement par la CPAM. En outre, la Caisse s’arroge le droit d’obliger un médecin à appliquer des protocoles thérapeutiques qui, même s’ils sont en partie fixés par la Haute Autorité de Santé, ne sont pas exempts de critiques étant donné les nombreux scandales qui éclaboussent actuellement le monde médical. Malheureusement, trop nombreux sont les médecins à l’origine de la mise en place de ces protocoles qui n’ont pas respecté la législation en vigueur et n’ont pas fait état de leurs relations professionnelles avec les laboratoires pharmaceutiques permettant la mise en place de ces protocoles. Et il est tout à fait faux de la part de la CPAM de prétendre avoir vu les patients en examen car les expertises réalisées par des médecins experts ont été systématiquement menées sur pièces administratives sans aucun examen clinique ou par téléphone auprès des patients alors que la déontologie médicale ne permet pas pour l’instant de consultation par téléphone.

Il n’existe aucune plainte des confrères spécialisés en oncologie à l’encontre du docteur Moulinier, mais au contraire des attestations de ses compétences.
Les accusations fallacieuses des Dr Jean-Jacques R. et Michel C. reposent sur une volonté délibérée de la CPAM de nuire au docteur Moulinier qui est victime d’une véritable persécution administrative depuis plusieurs années par les services médicaux d’Aquitaine. Ainsi, en septembre 2007, la CPAM a déclaré de manière abusive et illégale que le Dr Didier Moulinier était interdit d’exercer auprès de toutes les pharmacies de la région Aquitaine. Et depuis son installation qui remonte à 1985, le Dr Moulinier n’a jamais fait l’objet de la moindre plainte de la part de ses patients, bien au contraire. Ces derniers lui ont toujours témoigné leur confiance et n’ont pas hésité à l’exprimer à maintes reprises. Pour preuve, le Conseil Régional de l’Ordre des Médecins, par l’intermédiaire du docteur F., a déjà reçu en courriers recommandés plus de 150 témoignages individuels.

Le docteur Moulinier a vécu de nombreux cas où ses prises de décision à l’opposé du comité pluridisciplinaire se sont avérées fort judicieuses.
Malheureusement, après plus de vingt ans d’exercice professionnel, le docteur Moulinier a en archive plusieurs centaines de cas similaires à ces quelques dossiers qui montrent à quel point il est difficile d’exercer l’art médical qui ne peut en aucune mesure se réduire à l’application stricte de protocoles stéréotypés mandatés par des administratifs nullement au contact quotidien du terrain, et jamais confrontés en direct au problème omniprésent de la mort potentielle en filigrane dans ce type de pathologies. Il prétend à juste titre défendre une médecine libérale, individualisée et assume fièrement sa prise de position de ne pas appliquer exclusivement des protocoles standardisés.

Étant absente de Paris à cette époque, je ne pourrais pas me joindre à ceux qui le soutiennent, mais j’espère qu’ils se rendront nombreux au 180 Boulevard Haussmann à Paris, siège de l’Ordre National, car tout médecin qui sort des sentiers battus risque d’encourir les mêmes désagréments.

Sylvie Simon


Commentaires

Logo de Sima253
Soutien au Docteur Didier Moulinier
jeudi 30 août 2012 à 23h14 - par  Sima253

Il me semble très difficile d’en dire plus je suis conquis.

fonctionnement d un détecteur de fumée

obligation détecteur fumée détecteur de fumée fare - alarme et sécurité - comparatif détecteur de fumée - détecteur de fumée entreprise

Logo de Meghan
Soutien au Docteur Didier Moulinier
vendredi 25 mai 2012 à 20h54 - par  Meghan

En tant que patiente je trouve inadmissible que le conseil de l’ordre ose imposer des protocoles. Sans compter l’absurdité médicale qui consiste à imposer un protocole à un cas unique (tout patient est unique), c’est une violation des droits du patient à refuser un type de traitement qui ne lui convient pas, obligation qui figure pourtant au code de déontologie. En tant que patiente, je dénie le droit à toute autorité de s’immiscer dans MON choix thérapeutique. Je ne reconnais pas la légitimité de ces instances. Elles ne peuvent sous aucun prétexte m’imposer un protocole. De plus cela va dans le sens de la dangereuse dérive actuelle qui vise à priver tous ceux qui conservent encore un peu de pouvoir, de ce pouvoir. On commence à critiquer les "performances" des médecins, comme on a critiqué celles des enseignants, et à les empêcher de faire correctement leur travail. Cela n’est pas fortuit : il s’agit de les priver de tout pouvoir social,de leur prestige, d’en faire de simples exécutants sans marge de manoeuvre. Le système en place ne veut pas de contre pouvoir.

Logo de elisabeth weisz
Soutien au Docteur Didier Moulinier
mardi 15 mai 2012 à 07h10 - par  elisabeth weisz

Cette chasse aux sorcières est insupportable ! Il serait temps de laisser les gens agir en leur conscience.
Je ne pourrais pas être à Paris le 12 juin, mais je vais envoyer un courrier à l’ordre des médecins !

Logo de glondu
samedi 19 mai 2012 à 12h54 - par  glondu

Je vous rappelle les propos de Robert Mac Namara(1987) "il faut prendre des mesures draconiennes de réduction démographiques contre la volonté des populations ? Réduire le taux de natalité s’est avéré impossible ou insuffisant.Il faut donc augmenter le taux de mortalité. Comment ? par des moyens naturels,la famine et la maladie".....!
A partir de cela on comprend tout
Le systéme doit continuer la chasse aux sorciéres avec tout ses petits soldats bien formatés à tous les niveaux

Logo de Naturo
Soutien au Docteur Didier Moulinier
dimanche 13 mai 2012 à 14h06 - par  Naturo

L’on s’apperçois que ces messieurs du Conseil de l’Ordre des médecins reste dans ce qui avait fondé l’Ordre en 1940 sous le régime de Pétain. C’est-à-dire sous la conception corporatiste de ce régime. C’est ce qui en ressort par "l’accuse de ne pas avoir suivi les recommandations justifiées des spécialistes". Par ce biais les accusateurs mettent aux orties pour leur orgueil personnel l’Ordonnance du général de Gaulle du 24 septembre 1945 : "chargé de défendre l’honneur et l’indépendance de la profession".De plus par l’Ordonnance de 1945 et la loi du 4 mars 2002, "du maintien des principes de moralité, de probité, de dévouement et de compétence indispensables à l’exercice de la médecine".Le docteur Didier Moulinier intervenant en tant que spécialiste (Médecin cancérologue à Bordeaux)est donc bien dans cette ligne directe : maintien des principes de moralité (pour le mieux être des cancéreux), de probité, de dévouement (témoignage de ses patients)et de compétence (le docteur Didier Moulinier est médecin cancérologue)

Logo de wira
lundi 14 mai 2012 à 16h53 - par  wira

Que ceux qui ne peuvent s’y rendre , comme moi , écrivent au siége ...se manifestent d’une autre manière On ne peut tolérer davantage d’abus de pouvoir. le Dr Darmon a lui aussi été radié de l’ordre des médecins et dentistes pour avoir voulu crier haut et fort la vérité sur le Danger des Amalgames dentaires et dents dévitalisées dont PERSONNE n’a voulu tenir compte Nous sommes dans un Futur Scandale d’ordre planétaire.Des médecins sont poussés au suicide ou décèdent ......prématurément ! Où est le loup ?
Nous devons nous mobiliser, TOUS, pour une entre aide mondiale contre toutes persécutions quel quelles soient .

Logo de wira
lundi 14 mai 2012 à 16h41 - par  wira

Il faut soutenir les hommes et les Femmes qui osent s’investir pour les autres . et N’oublions pas le SERMENT d’HIPPOCRATE
" Dans toute la mesure de mes forces et de mes connaissances, je conseillerai aux malades le régime de vie capable de les soulager
et j’écarterai d’eux tout ce qui peut leur être contraire ou nuisible"

"L’obligation de subir nous donne le droit de savoir "
Jean Rostand formulé déja a son époque ce qui est toujours d’actualité.

Agenda

<<

2015

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Center Parcs : Non

jeudi 29 janvier

ATTAC

mardi 13 janvier

Les mises à jour informatiques, la présentation et l’évolution de la maquette d’Altermonde ont été réalisées grâce à la compétence solidaire et amicale de Yonne Lautre et ATTAC France, que nous remercions vivement et confraternellement.

Pour adhérer à ATTAC ou vous initier à Yonne Lautre
cliquez sur les images ci-dessous

Pétition contre l’élevage de lapins en cage

vendredi 18 juillet 2008

Depuis hier, la pétition pour demander l’interdiction des élevages de lapins en batterie est accessible sur le site de L214 !

En plus de toutes les actions que vous pouvez effectuer pour les lapins , nous vous invitons à signer et à relayer cette pétition en ligne.

La pétition est aussi disponible en version papier

Un grand merci d’avance !

Marjo

Le Liban boycotte le salon du Livre

jeudi 28 février 2008

Le ministre libanais de la Culture annonce que son pays boycottera le Salon du livre de Paris, en raison de la participation d’Israël, invité d’honneur de cet événement prévu du 14 au 19 mars.

Une dépêche de l’Agence France Presse indiquait mercredi :

"Le ministère de la Culture va s’abstenir de participer (au Salon du livre) cette année, pour protester contre la décision des organisateurs de nommer Israël comme invité d’honneur à l’occasion du 60e anniversaire de (la) création" de l’Etat hébreu, a annoncé le ministre Tarek Mitri dans un communiqué.

europalestine.com

Prison et liens familiaux

samedi 16 février 2008

Conférence sur le thème : les liens familiaux et sociaux en prison Vendredi 22 février à 19h, le GENEPI (Groupement d’étudiants national d’enseignement aux personnes incarcérées) organise une conférence sur le thème : les liens familiaux et sociaux en prison. Avec la participation de Daniel Deriot, travailleur social, membre de Ban Public (Association pour la communication sur les prisons et l’incarcération en Europe).

Dans les locaux de MACAQ
le GENEPI organise une conférence
sur le thème
les liens familiaux et sociaux en prison
Avec la participation de Daniel Deriot
Vendredi 22 février à 19h
123, Rue de Tocqueville,
Métro Wagram, Paris