Dernier rendez-vous de Lucie Aubrac, ce mercredi midi aux Invalides

mardi 20 mars 2007
par  Luc Douillard
popularité : 3%

Mercredi 21 mars à midi, dans la cour des Invalides, Lucie Aubrac nous donne un dernier rendez-vous, nous les générations qui n’avons pas connu la Résistance au nazisme, afin que nous puissions ensuite passer le relais du témoignage aux plus jeunes que nous.

Est-il possible d’admirer une grande dame qui aimait la vie, une héroïne qui n’a jamais cédé, ni devant ni après la barbarie, continuant opiniâtrement à lutter contre toutes les injustices de son temps ?

Est-il possible de pleurer pour une personne que nous n’avons même pas connue personnellement ? Mercredi midi prouvera que oui.

Nous aimons Lucie Aubrac d’abord parce que nous aimons aussi tous ses innombrables frères et soeurs de la Résistance qui sont tombés affreusement dans le combat, et aussi tous ceux et celles, trop peu carriéristes, qui sont restés révoltés après la guerre.

Les Résistants, les Justes, n’étaient pas si rares, malgré tout ce qu’on a dit, et ils n’étaient pas si rares ceux et celles qui ont continué après la Libération à se révolter pour les droits de l’homme, contre le colonialisme, contre le racisme, pour la cause des femmes, pour l’éducation, contre toutes les oppressions, pour savoir redire non quand il le faut.

Nous aimons Lucie Aubrac précisément en ce printemps électoral 2007, car il nous est impossible de ne pas voir le vrai courage et la générosité éclatante, quand ils surviennent, face à tant de médiocrités présentes du spectacle politico-médiatique. Lucie, vous leur faites honte !


Nous aimons Lucie et Raymond aussi pour venger leur honneur. Car, c’est aussi notre honneur d’anonymes, à nous qui les aimons.

Il est trop facile de tout salir, de prétendre sans preuve qu’ils auraient menti parfois. Pourquoi pas avoir trahi Jean Moulin ? Pourquoi pas en effet si ça peut provoquer un scandale malsain, afin de faire vendre de la copie et de l’audience ? Tant qu’on y est, pourquoi ne pas accuser aussi Montaigne d’avoir fait périr La Boétie ? Molière et Shakespeare de ne pas avoir écrit leurs pièces ? Et Jaurès d’avoir vendu Dreyfus ?

On a fait aussi parfois à Lucie et Raymond Aubrac un procès en sorcellerie de crypto-stalinisme.

Nous n’y répondrons ici que par trois arguments (d’ailleurs sans préjudice de l’héroïsme des innombrables ouvriers français FTP et des citoyens soviétiques qui ont bravé le nazisme, sans aucunement avoir pris part personnellement dans les crimes staliniens) :

1 – Lorsque dès l’automne 1940, les Aubrac lancent avec Emmanuel d’Astier de la Vigerie le petit groupe qui deviendra le mouvement « Libération Sud », les hauts dirigeants communistes français vivent encore dans l’erreur tragique du pacte germano-soviétique et refusent encore longtemps la Résistance, jusqu’à l’invasion de l’URSS.

2 – Lorsqu’à la Libération, Raymond Aubrac est préfet régional à Marseille, il n’hésite pas à réquisitionner quinze entreprises importantes pour en confier la gestion aux salariés. C’était déjà un parfum d’autogestion, ceci deux générations avant celles de Lip et du Larzac. Encore un pan de mémoire sociale trop méconnu. Pour cela, Raymond sera destitué dès janvier 1945, lorsque le patronat pétainiste commence déjà à relever la tête dans les cercles du pouvoir parisien. Mais a-t-il été vraiment soutenu alors par la direction du Parti communiste, qui trouvait ces réquisitions après tout beaucoup trop aventuristes et libertaires ?

3 – Encore plus tard, quand Lucie militait à Amnesty International, n’était-ce pas un crime de lèse-majesté brejnevienne ? Alors qu’Amnesty soutenait indifféremment des prisonniers des dictatures de l’Ouest et de l’Est, la cause des torturés du Santiago del Chile et de Buenos-Aires, comme celle des dissidents persécutés de Moscou, de Varsovie et de Prague ?

Lucie et Raymond, nous ne laisserons pas dire n’importe quoi sur vous sans preuves, car c’est aussi notre espérance qui est bafouée quand vous êtes calomniés. Vous n’avez pas lutté ni vécu pour rien, nous en témoignerons. Pardon seulement de le dire si maladroitement.

on ze webblog : lucky.blog.lemonde.fr


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois