Bayrou plus à gauche que Besancenot et Bové avec son idéal de Résistance à l’argent ?

lundi 12 mars 2007
par  Luc Douillard
popularité : 2%

 ??? (…) Et il faut bien le comprendre : cet idéal est un idéal de résistance. Les trois vertus nationales sont des vertus de résistance. La liberté ne va pas de soi. Ce qui va de soi, ce qui est naturel, c’est la domination, c’est la servitude, l’asservissement aux traditions, à la caste, à la naissance. L’égalité ne va pas de soi. Ce qui est naturel, c’est l’inégalité, la domination du fort sur le faible. La fraternité ne va pas de soi. Ce qui est naturel, c’est le chacun pour soi. (…) Cette résistance est toujours d’actualité. (…)

Aujourd’hui, c’est la résistance à une domination plus subtile, qui chaque jour s’avance un peu plus sur la planète, un modèle de domination des esprits.

Tout se passe comme si le modèle dominant sur la planète était désormais la loi du plus fort. Et le plus fort, c’est le plus riche. Tout se passe comme si l’argent, l’univers de l’argent, les puissances de l’argent avaient définitivement triomphé. (…)

En aucun autre pays d’Europe le principe de séparation des pouvoirs n’a été aussi bafoué que chez nous. Ce n’est pas une dictature, bien sûr, les temps en sont pour le moment passés. Mais ce sont tous les pouvoirs entre les mêmes mains, c’est le Parlement tenu en laisse et, s’il bronche, on n’hésitera pas à lui en faire rabattre, à lui expliquer qu’il n’a pas à se saisir des affaires importantes. Et la justice n’est pas à l’abri, parce que c’est le pouvoir qui fait les carrières, qui nomme aux grands emplois et distribue les décorations qui font partie du cursus.

Ainsi, pas de contrôle réel, pas de délibération réelle, pas d’obligation de convaincre, pas de limite à l’installation des amis et des proches dans tous les postes de l’Etat. Partant, pas de limite à l’esprit de cour. Ainsi, le ver est dans le fruit. (…) “

Jamais François Hollande ne dirait cela. J’ai lu cet extrait éloquent en demandant perfidement à mon entourage si c’était du Bové, du Buffet ou du Besancenot. En fait, c’est tiré du dernier livre de Bayrou “ Projet d’espoir ” sorti cette semaine chez Plon (cité par “Le Monde” dans l’édition datée d’hier 09 mars 2007. Quel gauchiste ce Bayrou ! On nous l’a bien changé depuis qu’il était ministre balladurien. A partir de là, deux seules choses sont possibles :

Soit Bayrou est complètement sincère, soit Bayrou est complètement hypocrite. (J’écarte provisoirement les positions intermédiaires).

1 - Si Bayrou est sincère, il faut voter pour lui dès le premier tour. (En tous cas, si l’on a le coeur plus à gauche que le PS actuel, ce qui n’est pas bien difficile.)

2 - Si Bayrou n’est pas sincère, il faut quand même se préparer à voter pour lui, puisqu’il ne pourra jamais décevoir autant que les expériences gouvernementales Mitterrand et Jospin, tout ceci est égal, et que lui est le plus à même de battre le grand danger Sarkozy (Sarko, notre tentation nationale “BBB” : Bonapartisme, Berlusconi et BenAli).

Ah, quel casse tête pour qui veut voter utile et agréable à cette élection biaisée ! Et il reste encore six semaines !

on ze webblog : lucky.blog.lemonde.fr


Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Indignez-vous !

jeudi 16 juin 2011