La messe est dite

(Jouyet à la Caisse des dépôts et consignations)
lundi 2 juillet 2012
popularité : 1%

Par Fabrice Nicolino


Si vous ne l’avez pas fait, je me permets - exceptionnellement - de vous conseiller la lecture d’un mien article, paru ici il y a trois jours : Pierre Cunéo, dir’cab de Delphine Batho (et grand ami de l’oligarchie). Vous y ferez la connaissance de Pierre Cunéo, directeur de cabinet de la ministre de l’Écologie, et au passage, celle de Jean-Pierre Jouyet, son ami. Jouyet a plein d’amis : Hollande, qu’il connaît depuis plus de trente ans, Christophe de Margerie, qui est, outre son cousin par alliance, le patron de Total. Et je laisse de côté les trop nombreux oligarques qu’il fréquente assidument, que ce soit au club Le Siècle ou encore autour de l’Institut Aspen France.

Je peux même ajouter une information de plus. Je crois qu’elle est, pour l’heure, exclusive. Jouyet fait partie du conseil d’administration de The Aspen Institute, maison mère atlantiste d’Aspen France. C’est intéressant autant qu’instructif, car on trouve dans ce conseil d’administration des personnes aussi sympathiques que Condoleezza Rice, à côté de gens plus anodins, mais aussi d’une flopée de patrons, parmi lesquels l’Indien Gautam Thapar. Thapar est milliardaire en dollars et ses activités - je n’ai pas le temps de chercher une liste exhaustive - incluent la chimie, la production de papier et l’exploitation des forêts en Malaisie. Il dirige aussi la branche indienne de l’Institut Aspen, qui promeut l’industrie nucléaire en Inde. C’est donc un grand et noble personnage.

Or voilà que François Hollande a décidé de nommer Jouyet à la tête de la Caisse des dépôts et consignations (CDC). Ne vous détournez pas : ce poste est stratégique. Mission de la CDC : « La Caisse des dépôts et consignations et ses filiales constituent un groupe public au service de l’intérêt général et du développement économique du pays ». Elle investit en notre nom, au service théorique du long terme. Débordant de fric, la Caisse dispose de plus de 20 milliards d’euros de fonds propres, et réalise un résultat net de plus de deux milliards. Puissance de feu garantie : elle gère, entre autres, l’épargne des livrets A, LEP, LDD, finance le logement social, prête aux collectivités locales, etc. Tout est dans cet etc. La Caisse est le bras armé financier du gouvernement. Et elle siège, ès qualités, au conseil d’administration des plus grandes entreprises du CAC 40. Celles-là même qui sont le moteur, ici, de la destruction accélérée du monde.

Jouyet est leur homme. Je ne mets pas en cause son intégrité, je n’entends pas sous-entendre quoi que ce soit sur son honnêteté. J’ai même tendance à croire qu’il n’a jamais songé à mettre un sou dans sa poche pendant qu’on ne regardait pas. Mais l’essentiel est ailleurs. Il est leur homme. Car il ne connaît qu’eux. Car il partage évidemment leur criminelle vision du monde. Car il entend bien défendre leurs intérêts - qu’il pense légitimes - à la tête de la Caisse des dépôts. Et Hollande, ce balourd qui n’a jamais rien lu de sérieux sur la crise écologique, a décidé, sur fond de vieille amitié, de lui confier la clé du financement public. C’est encore plus dingue que scandaleux. On tourne et on tournera toujours plus le dos au seul avenir concevable, fait d’une extrême sobriété matérielle et d’un immense et authentique partage du gâteau.

Ne rêvons pas. Il n’y a strictement rien à attendre de ce gouvernement. Sauf les places et les miettes qu’il a déjà distribuées aux écologistes de cour et de salon. Je ne suis pas surpris. Je suis en rage.

fabrice-nicolino.com


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Protégez les loups

samedi 22 juillet

Protégez les loups
en vous promenant