Assurances tu risques

mardi 30 décembre 2014
popularité : 1%

Par Dominique Jaillet


En 2011, Serge, retraité, contracte une assurance santé par le biais de Direct Assurance, moyennant une cotisation mensuelle de 46,45 euros. Trois ans plus tard, surprise du chef : sans raison, le tarif passe à 68,54 euros. Près de 50 % d’augmentation, ben voyons…

Profitant du fait qu’il n’a pas été informé à temps, Serge décide aussi sec de résilier son contrat, en invoquant la loi Chatel, qui protège les consommateurs contre cette sorte de fantaisie. Mais ça se complique : lorsqu’il contacte Direct Assurance, on le renvoie vers ACBS, un organisme établi à Vallauris, gestionnaire de son dossier. Là, un opérateur lui explique que sa demande sera rejetée. Motif : ACBS n’étant pas une entreprise mais une association loi de 1901, cet intermédiaire n’est pas soumis à la loi Chatel. Pratique !

Contactés par Le Canard, Direct Assurance et ACBS renvoient Serge au contrat qu’il a dûment signé, par lequel il est devenu membre de cette sympathique association. Pour n’en avoir pas lu toutes les lignes les plus malignes, le retraité va se faire plumer un an avant de pouvoir, peut-être, résilier son contrat dans les formes.

Le Canard Enchaîné N° 4913 du 23 décembre 2014


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Hopitaux en danger

jeudi 19 avril 2018