EADS, guerre ouverte entre chiraquiens et sarkozistes

de Manon
dimanche 14 octobre 2007
popularité : 2%

par Paul Héauduc

Petite lecture politique des derniers remous de l’affaire EADS.
« Ils veulent ma tête ». Cette déclaration de l’actuel patron de la caisse des dépôts, Augustin de Romanet, à un proche, vise notamment les sarkozistes. Nommé par Chirac début 2007 alors qu’il était secrétaire général adjoint de l’Élysée, Romanet a particulièrement agacé Sarko en intégrant, cet été, neuf figures de la chiraquie dans la grosse Caisse. Parmi elles se trouvait la secrétaire particulière de Chirac, Marie-Claude Fabre, qui a aussi trouvé un point de chute… au donnant donnant !

Et Chirac était toujours vivant

Laquelle Marie-Claude ne cesse d’être appelée par l’ancien président, à tout propos… La caisse des dépôts, en effet, finance massivement les collectivités locales ainsi que quelques uns de leurs faux frais… D’où l’intérêt de Chirac, qui intervient pour… ses anciens amis politiques. Une petite subvention pour tel élu, un petit boulot pour la fille d’un copain ! Comme quoi Chirac est un homme fidèle.

Autre souci pour Augustin de Romanet. L’actuel secrétaire général adjoint de l’Élysée François Perol convoite le poste comme Bakchich l’avait raconté (cf. L’épuration continue). Une commission de réforme des statuts de la caisse des dépôts planche d’ailleurs sur une refonte des procédures de cette vénérable institution… une façon discrète, mais un peu compliquée d’écarter Romanet au profit de Peyrol.

Par chance pour le camp sarkoziste, l’affaire EADS pourrait faciliter l’éviction de Romanet… collaborateur de Chirac début 2006 : il ne pouvait être tenu à l’écart des tractations entre la caisse des dépôts et EADS, un dossier qu’il suivait de près à l’époque. D’autant plus près que Maurice Gourdault Montagne très proche conseiller de l’ancien chef de l’État de l’époque, espérait être parachuté à la tête d’EADS.

Lors d’une récente réunion de cadres, Romanet a été emporté par son lyrisme : « La civilisation de l’instant gagne nos pouvoirs publics ». Et il a annoncé dans la foulée un plan stratégique « Élan 2020 ». Certains y ont vu une pierre jetée dans le jardin du sarkozisme !

C’était notre série : les petites ambitions forgent les grands destins.

bakchich.info


Commentaires

Logo de Michèle DRAYE
EADS, guerre ouverte entre chiraquiens et sarkozistes
dimanche 21 octobre 2007 à 18h50 - par  Michèle DRAYE

En temps que petit porteur de Bernard Tapie Finances, nous avons créé une association entre ceux qui ont refusé l’offre de retrait scandaleuse qui nous a été imposée. La société BTF, devenue CEDP, a été reprise par le CDR qui regroupe les société litigieuses du Crédit Lyonnais.
C’est lors de l’accord amiable qui nous a été imposé que j’ai appris que le CDR allait être "adossé" à la Caisse des dépôts...
De là à en déduire que c’est cette Caisse qui a ou va éponger les dettes du CREDIT LYONNAIS ?
Celà expliquerait qu’il y ait si peu de logement sociaux de construits

MICHELE

Agenda

<<

2019

 

<<

Février

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Indignez-vous !

jeudi 16 juin 2011