À découvrir : Communecter

samedi 19 mars 2016
popularité : 1%

POUR MOI... CITOYEN !

Être Acteur ! participer à la vie de la cité, apprendre, échanger, découvrir ceux qui partagent les mêmes centres d’intérêt que moi. Créer de la valeur en participant au débat citoyen, favoriser l’émergence d’autres possibles aujourd’hui pour demain.

POUR LES ASSOCIATIONS

C’est un moyen fantastique de se faire connaitre et d’avoir une vraie visibilité. Recruter de nouveaux membres, trouver des ressources, de l’aide, promouvoir un évènement... Économie solidaire, Fablabs, jardins partagés, biens communs. L’innovation sociale c’est aussi ça.

POUR LES COMMUNES

Donner du sens au mot lien social, reconnaitre ses administrés, comprendre leurs attentes et leur donner les moyens de bâtir le futur. Quand les citoyens communiquent et agissent librement en partenariat avec les collectivités. La ville est un organisme vivant auquel nous pouvons tous nous connecter.

POUR LES ENTREPRISES

Être un acteur local au sens vrai du terme, se faire reconnaitre comme un ressource en terme de service au citoyen avec un vrai respect de la qualité, quel que soit son métier. Donner de la visibilité à son activité par la force et la richesse de la plateforme communecter.

UN RÉSEAU POUR TOUS

Communecter réunit et fédère les principaux acteurs de la vie locale pour valoriser le territoire et le bien commun.

En s’appuyant sur un réseau sociétal (au service de la société) regroupant les acteurs d’un territoire, "Communecter" propose des outils numériques innovants et disponibles pour tous afin de créer ensemble un territoire connecté qui nous ressemble. Tout cela gratuitement, dans le respect des données de chacun, car Communecter est un bien commun fait pour et par chacun d’entre nous, porté par une association à but non lucratif. Plus qu’une simple application Communecter se présente sous differentes formes :
Un projet open source.
Une communauté riche et diversifié.
Un site web qui vous tend les bras.
Une application mobile encore en cours.
Des interfaces tiers contribuant ou pas à une Base de donnée commune.
Des instances indépendantes mais interopérantes par leurs sémantiques communes.

Et oui ! Ces derniers temps, vous êtes très sollicités par des demandes d’aides ou de participation à des campagnes de Crowdfunding (financement participatif). Vous vous demandez pourquoi ? L’État se désengage du financement du milieu associatif. Les mouvements citoyens s’intensifient et prennent de l’ampleur mais se heurtent au nerf de la guerre : où trouver l’argent pour aller plus loin ? Pour rester indépendant, citoyen et libre, le réseau sociétal Communecter recherche un moyen de financement qui lui correspond le plus. Quoi de plus naturel alors que de se tourner vers ceux qui s’en serviront le plus.
À l’heure du numérique et du partout-tout-le-temps-connecté, nous croyons que la démocratie participative et la participation citoyenne sont conditionnées par la construction d’un outil simple et à destination de tous. Dans le contexte actuel, difficile de demander aux collectivités de financer cet outil qui, pensent-elles, risque de leur faire perdre une partie de leur pouvoir. C’est donc vers les citoyens (vers vous) que nous nous tournons : participez à la construction de ce projet innovant en choisissant votre contrepartie !

Cliquer sur l’image ci-dessous pour participer au projet


communecter.org


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Mon train j’y tiens

jeudi 19 avril

Informer

lundi 8 février 2016

Le Liban boycotte le salon du Livre

jeudi 28 février 2008

Le ministre libanais de la Culture annonce que son pays boycottera le Salon du livre de Paris, en raison de la participation d’Israël, invité d’honneur de cet événement prévu du 14 au 19 mars.

Une dépêche de l’Agence France Presse indiquait mercredi :

"Le ministère de la Culture va s’abstenir de participer (au Salon du livre) cette année, pour protester contre la décision des organisateurs de nommer Israël comme invité d’honneur à l’occasion du 60e anniversaire de (la) création" de l’Etat hébreu, a annoncé le ministre Tarek Mitri dans un communiqué.

europalestine.com