Quand France Inter et Europe 1 découvrent opportunément l’ALBA

mercredi 19 avril 2017
popularité : 1%

La campagne pour l’élection présidentielle française vient de faire un détour par l’Amérique latine et les Caraïbes. Mais pas à l’avantage d’un candidat et de certains journalistes qui ont étalé leur ignorance des affaires de la région, en même temps que leur parti pris.

Déjà, comme le Singe de la fable de La Fontaine qui, plastronnant devant le Dauphin, prenait le Pirée pour un homme, Emmanuel Macron avait pris la Guyane pour une île. Toujours cette attraction de l’off shore qui n’étonnera pas chez un ancien banquier… Retraversons l’Atlantique. Ces derniers jours, dans les matinales de certaines radios – notamment celles de Patrick Cohen (France Inter) et Fabien Namias (Europe 1) – les auditeurs ont été pris à témoin d’un scandale sans doute aussi énorme, si l’on en juge par le temps d’antenne qui lui est consacré, que le Penelopegate ou les Panama Papers : dans son programme L’Avenir en commun, Jean-Luc Mélenchon propose rien de moins que l’adhésion de la France à l’Alliance bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA) ! Ce programme était disponible depuis plusieurs mois, ce qui donnerait à penser que les journalistes politiques l’avaient jusqu’alors abondamment commenté sans l’avoir lu…

C’est sans doute la première fois que le mot ALBA était prononcé sur les radios concernées et cela aurait mérité, surtout pour un média de service public, quelques informations sur cette organisation régionale créée en 2004 par Cuba et le Venezuela. Mais le but était tout autre : il s’agissait d’associer les noms de deux repoussoirs présumés, Fidel Castro et Hugo Chavez, à celui de Jean-Luc Mélenchon en vue de discréditer le candidat de La France insoumise, et donc de le faire dégringoler dans les sondages. Grosse erreur d’analyse et résultats nuls, comme on a pu le constater… Faisons donc le minimum de travail auquel auraient dû s’astreindre MMrs Cohen et Namias. En ce qui concerne l’ALBA, le lecteur pourra se reporter au texte, « L’ALBA-TCP : dix ans au service des peuples latino-américains et caribéens ». Pour ce qui concerne la place d’une adhésion à l’ALBA dans le programme de Jean-Luc Mélenchon, on relèvera qu’il s’agit seulement de l’une des 8 grandes mesures rassemblées dans le chapitre 62 sous le titre « Construire des coopérations altermondialistes et internationalistes ».

Ces mesures concernent non seulement l’Amérique latine et les Caraïbes, mais aussi l’Afrique, la Chine, la Banque de développement des BRICs, l’ONU, l’aide au développement, etc. Curieusement nos deux « grandes signatures », adeptes du tri sélectif, n’y trouvent rien à redire. À croire qu’elles ne peuvent pas être utilisées comme « boules puantes »…

(Illustration : captures d’écran de vidéos)

medelu.org


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

L’Europe renonce à réguler les blogs

vendredi 26 septembre 2008

Rédaction en ligne
vendredi 26 septembre 2008

Le Parlement européen a rejeté l’idée de mettre de l’ordre dans le statut juridique des blogs, qui avait suscité un certain émoi chez les internautes.