Manuel Valls est désormais l’homme politique le plus détesté en France

mardi 30 mai 2017
popularité : 1%

Avec 54 % de Français déclarant le "rejeter", l’ex-Premier ministre s’offre un score habituellement réservé aux leaders du Front National, d’après une enquête Odoxa réalisée pour L’Express, France Inter et la presse quotidienne régionale publiée lundi 29 mai.

58 % des Français jugent qu’Emmanuel Macron est un "bon" président. S’il est presque trois fois plus populaire que François Hollande le mois dernier (22 % en avril), il enregistre tout de même un chiffre inférieur à celui enregistré par ses prédécesseurs au début de leur mandats. Néanmoins, il recueille la majorité des suffrages chez les sympathisants de gauche (64 %) comme de droite (52 %). Le chef de l’État réussit ce "que ses prédécesseurs n’ont quasiment jamais pu connaitre (...) le consensus gauche-droite", résume Gaël Sliman, président d’Odoxa. Le Premier ministre, Édouard Philippe, recueille de son côté 55 % d’opinions favorables, soit 10 points de moins que Jean-Marc Ayrault il y a cinq ans.

NICOLAS HULOT, MINISTRE PARTICULIÈREMENT APPRÉCIÉ

Avec 57 % de sondés qui le "soutiennent" ou ont au moins "de la sympathie" pour lui, le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot est de loin l’homme politique le plus populaire. Au sein du gouvernement, Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, arrive loin derrière en deuxième place avec 38 % d’opinion. C’est tout de même 16 points de plus que le mois dernier, lorsqu’il était ministre de la Défense de Bernard Cazeneuve sous François Hollande. Suivent, le garde des Sceaux François Bayrou (34 %, +5 points), le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb (30 %, +17 points) et le ministre de l’Économie Bruno Le Maire (27 %).

S’il reste 3ème du classement avec 37 % d’opinions positives, le leader de La France Insoumise Jean-Luc Mélenchon accuse néanmoins une baisse de 3 points par rapport à mars dernier. Il était alors à 40 % de cote d’adhésion et n’était devancé que par l’actuel président Emmanuel Macron (45 %). La chute est plus dure encore pour Marine Le Pen. La présidente du FN et finaliste de l’élection présidentielle recule de 4 points par rapport au mois dernier alors qu’elle n’avait cessé de progresser jusque-là.

VALLS, LE PLUS REJETÉ

Cependant, les baisses de régime des leaders FN et de La France Insoumise ne sont rien comparées à celle de Manuel Valls. L’ancien Premier ministre tombe à 15 % de cote d’adhésion en mai (-3 points en avril), et se hisse pour la première fois en haut du classement Odoxa des personnalités politiques les plus rejetées. Avec 54 % des sondés déclarant le "rejeter", il est désormais l’homme politique le plus détesté en France. Un score habituellement réservé aux leaders du FN, comme Marine Le Pen, Marion Maréchal-Le Pen, Florian Philippot, ou "exceptionnellement à François Fillon et Nicolas Sarkozy aux pires moments de leurs ’affaires’", souligne l’institut de sondage. Il "surclasse" aussi bien Marine Le Pen (53 %) que Nicolas Dupont-Aignan (48 %), qui a pourtant pris 13 points dans ce palmarès en négatif depuis sa proposition d’alliance avec le Front National.

LA RÉPUBLIQUE EN MARCHE DONNÉE GAGNANTE AUX LÉGISLATIVES

Avec une telle impopularité, Manuel Valls a-t-il encore une chance aux législatives ? Lâché par le PS après avoir sollicité l’investiture de La République en Marche, qui lui a été refusée, il fait aujourd’hui campagne au nom de la "majorité présidentielle". Le mouvement lancé par le président a néanmoins accepté de ne présenter personne en face de lui... La République en Marche est par ailleurs en bonne position pour remporter largement les législatives note Odoxa. Le parti présidentiel est crédité de 29 % de souhaits de victoire, loin devant le FN (17 %) et Les Républicains (15 %) ou La France Insoumise (14 %). L’autre enseignement notable de ce sondage est le niveau incroyablement bas du Parti Socialiste, qui avec 5 % de souhaits de victoire recueillis, jouxte des formations de type Europe Écologie-Les Verts (3 %) ou Debout la France (4 %).

Cette enquête ra été réalisée auprès d’un échantillon de 1.014 Français âgés de 18 ans et plus, dont 219 sympathisants de gauche, 170 sympathisants d’En Marche, 157 sympathisants de droite hors FN et 165 sympathisants du FN interrogés par Internet les 22 et 23 mai 2017.

elections2017.actu.orange.fr


Commentaires

Logo de Gromit
Manuel Valls est désormais l’homme politique le plus détesté en France
dimanche 4 juin 2017 à 10h05 - par  Gromit

Déjà aux primaires socialistes de 2011, les français n’avaient pas trop envie de le voir.
Comment est-il arrivé premier ministre ? mystère du hollandisme !
Comment se retrouvera-t-il au dans le nouveau gouvernement ? mystère du macronisme !

Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Indignez-vous !

jeudi 16 juin 2011