Le cul sur le canapé qui rend con

lundi 11 septembre 2017
popularité : 1%

Par Fabrice Nicolino

Ce monde est plein d’énergie positive, et il faut toute la mauvaise foi de Charlie pour en douter encore. Soit l’exemple de la baisse du QI des Français, qui aura affolé la presse à la fin du mois de juillet. Rappelons que, selon des études apparemment sérieuses, le QI des Anglais aurait perdu 14 points en moyenne depuis 1870. Et que celui des Français aurait fondu de près de 4 points en seulement dix ans, de 1999 à 2009.

N’entrons pas ici dans le débat sur le calcul même du QI, et retenons que nos commentateurs chéris – télés, radios, gazettes – ont tous claqué des dents et présenté l’affaire comme une sombre catastrophe de plus. Au chapitre des explications les plus « convaincantes », signalons sans pouffer l’âge de plus en plus vieux auquel ceux qui sont dotés d’un QI élevé ont leur premier enfant, ou encore la conduite automobile. Mais notons sans y toucher qu’il existe d’autres pistes. Une étude parue dans la revue Environnemental Health Perspectives montre un lien certain entre des produits chimiques appelés PBDE et la perte de points de QI. Les polybromodiphényléthers, leur délicieux nom de service, sont une famille de 209 produits chimiques massivement utilisés pour agrémenter la vie quotidienne des futurs neuneus, essentiellement retardateurs de flamme. Mon coco, ne bouge surtout pas, tu en as sous le cul – canapés – ou derrière l’écran de ton ordinateur. C’est pour ton bien.

Car sache que mettre en cause la toute-puissance de l’industrie chimique te conduirait à des questions politiques dévastatrices pour l’ordre en place.

Charlie Hebdo N° 1310 du 30 août 2017


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Protégez les loups

samedi 22 juillet

Protégez les loups
en vous promenant