Lettre d’Anny Duperey à Élise Lucet...

Suite au reportage "Fiasco sur ordonnance" d’Envoyé Spécial
lundi 9 octobre 2017
popularité : 1%

Anny Duperey à Élise Lucet

Élise,
Depuis la diffusion de votre reportage sur « L’affaire du Levothyrox », hier soir, j’essaie de me calmer.
5 heures du matin, c’est pire : je suis outrée !
Je regrette profondément de vous avoir appelée, et d’y avoir participé.
Ce n’est pas un reportage pour un mieux, un éclaircissement, le résultat est un pire : tous ces gens en détresse, en profond mal-être, qui ont participé de confiance en vous apportant leur témoignage, vont se sentir encore un peu plus trahis.
Durant les ¾ de l’émission, vous chantez de concert avec la version officielle : tout cela est un problème de communication, de non accompagnement du changement, de TRANSITION mal préparée. _ Un problème de bureaucratie française, en somme !
Comment voulez-vous que la personne – par exemple – qui affirme qu’elle était moins mal avec son cancer qu’avec ce médicament, ne se sente pas insultée ? Comme tous ces gens dont on nie encore une fois la parole, le ressenti, affirmant qu’ils seraient moins mal si un médecin leur tenait la main, comme à des enfants incapables de SAVOIR ce qu’ils éprouvent. Pensez-vous qu’un « accompagnement » effacerait comme par miracle ces effets secondaires monstrueux ?
Pas une fois vous n’avez posé cette question cruciale, en fait LA seule question importante : QU’EST-CE QU’IL Y A DANS CETTE NOUVELLE FORMULE, ou QUELLE RÉACTION CHIMIQUE ÉTRANGE ENTRE SES COMPOSANTS (?) fait qu’elle rend les gens absolument malades ?
Et cela se termine par une intervention bien policée et doucereuse de notre ministre Agnès Buzin…
À pleurer.

Anny DUPEREY


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Informer

lundi 8 février 2016

Le Liban boycotte le salon du Livre

jeudi 28 février 2008

Le ministre libanais de la Culture annonce que son pays boycottera le Salon du livre de Paris, en raison de la participation d’Israël, invité d’honneur de cet événement prévu du 14 au 19 mars.

Une dépêche de l’Agence France Presse indiquait mercredi :

"Le ministère de la Culture va s’abstenir de participer (au Salon du livre) cette année, pour protester contre la décision des organisateurs de nommer Israël comme invité d’honneur à l’occasion du 60e anniversaire de (la) création" de l’Etat hébreu, a annoncé le ministre Tarek Mitri dans un communiqué.

europalestine.com