La dinde de Russel

vendredi 13 octobre 2017
popularité : 1%

Par Thierry Jacaud

« So far, so good ». Cette phrase sert de légende à une illustration du célèbre dessinateur de presse britannique Richard Wilson – publié en 1971 dans l’un des premiers numéros de The Ecologist – montrant une personne en chute libre le long d’un gratte-ciel, mais tout à fait souriante, et affirmant donc, traduisons : « Jusqu’ici, tout va bien. » Le dessin illustrait un article de Teddy Goldsmith, fondateur de The Ecologist un an plus tôt et de L’Écologiste en 2000, expliquant pourquoi il ne fallait pas croire aux affirmations rassurantes quant à la dégradation de la planète. Quelques décennies plus tard, la chute libre n’est pas stoppée. Est-elle enrayée ? Peut-être.

Prenons l’agriculture biologique. Elle n’était alors même pas reconnue officiellement en France. Au 30 juin 2017, on dénombre plus de 35 000 producteurs engagés en bio pour une surface d’environ 1,7 million d’hectares, soit 6,5 % de la surface agricole utile. Les énergies renouvelables ont connu de leur côté une métamorphose complète. En mars 2017, elles ont ainsi dépassé pour la première fois la barre des 10 % de la production d’électricité… aux États-Unis, même si aucun tweet présidentiel ne l’a souligné. Toujours aux États-Unis, le secteur de l’énergie solaire emploie désormais plus du double de personnes (370 000) que l’industrie du charbon (160 000) ! En avril 2017 en Allemagne, le temps d’une journée symbolique, l’éolien, le solaire, la biomasse et l’hydroélectricité ont représenté 85 % de la consommation du pays.

Il reste toujours à arrêter l’océan de produits chimiques que nous déversons sur la planète et dans notre propre alimentation – l’interdiction du glyphosate, principal pesticide et cancérigène reconnu est ainsi encore reportée. Il reste toujours à sortir du nucléaire – nous attendons les précisions du ministre de la Transition Écologique et Solidaire qui avait annoncé en juillet 2017 la fermeture de « 25 réacteurs nucléaires », une mesure qui ne semble toujours pas être parvenue aux oreilles ni du Premier ministre ni du président de la République. Il reste toujours à atteindre une stabilité démographique – alors que les prévisions démographiques de l’ONU s’envolent, en particulier pour l’Afrique.

Mais et peut-être surtout, de nouveaux problèmes sont apparus, qui ne semblent pas toujours être reconnus en tant que tels. Bernard Charbonneau avait montré dans Le Jardin de Babylone (1969) que le stade ultime du monde industriel n’était pas la destruction de la nature mais sa reconstruction artificielle… sans imaginer que cette nature inclurait également la nature humaine. Ainsi, comme on peut le voir dans le numéro 50 de L’Écologiste, la fabrication artificielle d’êtres humains est d’ores et déjà engagée, et les outils en ont été forgés par des chercheuses françaises. Et l’incroyable PMA sans père, où l’enfant aurait officiellement une ou deux mères et un fournisseur de gamètes anonyme, serait légalisé en 2018, selon certains membres du gouvernement.

Alors, comment agir aujourd’hui ? « On ne fera pas un monde différent avec des gens indifférents » selon la belle formule de l’Indienne Arundhaty Roy. Comment combattre l’indifférence ? Qu’est-ce que l’indifférence ? L’indifférence naît peut-être de la croyance aveugle que si aujourd’hui s’est écoulé sans problèmes majeurs, il en sera de même pour le lendemain – ce qui est un raisonnement par induction. Pour faire saisir l’absurdité de ce raisonnement, le philosophe britannique Bertrand Russel raconte l’histoire suivante. Il était une fois une dinde… Elle remarque qu’elle est nourrie chaque jour à la même heure. Au bout de quelques mois, elle en acquiert la certitude : demain, elle sera nourrie à 9 heures. Mais le lendemain fut le jour de Noël et la dinde finit dans une casserole. Nos gouvernants semblent se comporter de la même manière.

(Illustration : première de couverture du cinquantième numéro de L’Écologiste, octobre/décembre 2017)


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Protégez les loups

samedi 22 juillet

Protégez les loups
en vous promenant