La Prime de Noël a perdu 30 % de sa valeur

jeudi 7 décembre 2017
popularité : 11%

Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé, reconduit le versement de la Prime de Noël à 2,5 millions de pauvres. Youpi ! Selon les termes du communiqué de presse triomphal qui soutient cette annonce, la ministre s’enorgueillit que "le versement de la Prime de Noël traduit l’engagement du Gouvernement dans la lutte contre la pauvreté et pour le pouvoir d’achat des foyers modestes".

"Lutte contre la pauvreté" à la rigueur dès lors que l’État verse aux démunis une prime qui reste exceptionnelle, à laquelle le gouvernement pourrait renoncer un jour si l’envie lui vient. En revanche, la sauvergarde du "pouvoir d’achat des foyers modestes" ne peut être un satisfecit dès lors que la Prime de Noël pour une personne isolée n’a pas été revalorisée depuis 1998. Elle s’élève aujourd’hui à 152,45 euros contre 1.000 francs il y a près de 20 ans. Cette prime a été revalorisée une seule fois en 2008 sous Sarkozy, à 220 euros (revalorisation qui n’a pas été pérennisée). Son montant s’adapte désormais à la situation familiale des bénéficiaires. Un couple reçoit davantage qu’une personne seule et la somme s’élève en fonction du nombre d’enfants à charge (320,14 euros pour une famille de deux enfants). Elle a donc perdu - au bas mot - 30 % de sa valeur.

À en croire les calculateurs disponibles sur la Toile, une prime de 152 euros (1.000 francs) versée en 1998 devrait s’élever à 197 euros en 2017 pour conserver sa valeur.

Actuchomage.org


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois