Sous la feuille de thé

vendredi 9 mars 2018
popularité : 1%

Le thé vert nous est vendu comme le breuvage magique, bourré de polyphénols, capable de ralentir l’oxydation de l’organisme et, donc, le vieillissement. Sauf qu’il n’y a pas que des antioxydants dans cet élixir de jouvence. La revue Que Choisir révèle, ce mois-ci, que les sachets de thé vert sont très souvent plombés.


Sur 16 échantillons analysés, 13 contiennent des traces d’insecticides ou de fongicides. Et pas qu’un peu : la moitié d’entre eux recèlent plusieurs substances – jusqu’à 10 pour deux marques de thé. Avec, pêle-mêle, des produits reconnus comme perturbateurs endocriniens, cancérigènes, mutagènes ou reprotoxiques. Ces joyeusetés infusent même dans le bio. Sur sept thés certifiés « agriculture biologique », un seul ne relargue pas de résidus de pesticides dans la tasse ! Mieux, si l’on s’attarde sur le fameux glyphosate, c’est un lot de thé Sencha Carrefour Bio qui affiche l’une des plus fortes teneurs. Dommage, quand on sait que le désherbant Roundup est soluble dans l’eau…

Autre mauvaise surprise : la présence d’un répulsif pour oiseaux, l’anthraquinone, carrément interdit en France parce qu’il est cancérigène. Si la récolte en pesticides est aussi bonne, c’est pour deux raisons. La Chine, premier producteur mondial, a la main leste sur le pulvérisateur, et, pour que le thé garde toute sa saveur, les feuilles ne sont jamais rincées. Le goût du risque, sans doute… Tous les échantillons passés au crible renferment aussi des traces de métaux lourds : plomb, cadmium, arsenic et mercure. Il faut dire que l’arbre à thé a le fâcheux réflexe de siphonner les cochonneries présentes dans le sol.

L’opération de séchage indispensable pour éviter le noircissement des feuilles apporte aussi sa ribambelle de contaminants. En l’occurrence, des hydrocarbures aromatiques polycycliques. Libérés par la combustion du charbon ou du bois de chauffage, ces HAP de leur petit nom, sont potentiellement cancérigènes. Et que dire des herbes sauvages toxiques cueillies accidentellement avec les feuilles de thé ? La moitié des échantillons sont ainsi assaisonnés d’alcaloïdes, des molécules nocives pour la santé, qui permettent aux plantes de repousser les herbivores. Pour emballer le tout, certains sachets de thé vert font le plein d’huiles minérales cancérigènes.

C’est le cas de Carrefour Bio, sans doute à cause des sacs de jute imbibés d’huile lubrifiante utilisés pour le transport en vrac. Tout ça n’est pas thé-rrible…

Le Canard Enchaîné N° 5080 du 7 mars 2018


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Monsanto dégage !

samedi 24 mars

Protégez les loups

samedi 22 juillet 2017

Protégez les loups
en vous promenant