Le caïd WB et les Kayzors

vendredi 2 décembre 2005
par  El Houssine
popularité : 1%

Par EL HOUSSINE

Il y a quelques temps déjà qu’un lugubre personnage dénommé Black and Wight, un « pur sang texan » et un alcoolique de renommée internationale, fait parler de lui. En tant que gouverneur du Texas, il se plaisait à se référer à l’héritage des cowboys blancs et aux massacres des noirs par le KKK ... Ce qui fait qu’il se sent « fier » d’être un adepte « convaincu » du lynchage. Son univers, en matière de socialisation et de rapports interpersonnels, se limite à des êtres appelés les Kayzors. Ceux-ci sont définis, dans le film Men-in-black, comme « a warrior race » (une race de guerre) [1]. Le film nous informe, aussi, que « the Kayzor race has been at war with Earth »(la race des Kayzors était en guerre contre la planète terre) [2]. Ceci depuis des décennies et il semble, bien, que cette race tient, toujours, à sa guerre pour détruire tout ce qu’il y a d’humain, de noble et de vivant dans le monde.

Le dénommé Black and Wight a quitté son alcoolisme outrancier pour embrasser la passion obsessionnelle pour les guerres malgré ses mésaventures du temps de sa jeunesse en ce qui concerne son désistement du service militaire et son refus de l’engagement dans l’armée à l’instar de ses compatriotes américains dans un de ces pays appelé le Vietnam. Le fils à papa, qu’il était, s’en alla solliciter l’intervention de son pépé pour le faire sortir du pétrin. Son pépé s’occupa de l’affaire en demandant à ses amis et à ses connaissances de faire de leur mieux et en usant abusivement de ses pouvoirs. WB put, ainsi, sauver sa peau pendant que nombre de ces concitoyens perdirent leurs vies au Vietnam.

Longtemps après ces épisodes guerriers, Black and Wight devint le caïd de l’administration américaine et ordonna à son entourage qu’on l’appelle WB dans le but de faire oublier son passé d’alcoolique et ses mésaventures antipatriotiques. Au lieu de l’alcool, il se convertit à la religion que préfèrent les Kayzors et qui lui fait dire, au moment de son accession au rang de caïd, qu’il est « un envoyé de Dieu ».

A peine a-t-il été « intronisé » dans ses fonctions que le caïd WB s’entoura d’une équipe de Kayzors dépourvus de tout humanisme. En prenant en considération les avis de ces Kayzors, il commença, alors, à confectionner des plans pour entrer en guerre contre toutes les contrées fichées comme pétrolières parce que sa race ne peut se maintenir en vie qu’en se nourrissant de pétrole. Pour prévenir toute entrave à la continuité de l’alimentation en pétrole, le caïd WB s’arrange pour prendre toujours les devants en parole et pour envahir les pays pétroliers sans chercher à se justifier aux yeux de la communauté humaine.
Dans ces aventures guerrières, le caïd WB se préoccupe toujours de former des alliances larges de pays gouvernés par des Kayzors, de plus ou moins grande taille, faisant partie de la même race guerrière. Il ne lance ses troupes armées contre les pays ciblés que lorsque la coalition est instituée et que chaque membre a payé ses dus en argent ou en soldats ou en matériel militaire ...

Comme cela, avec l’aide des Kayzors, le caïd WB espère gouverner la planète terre et avoir la mainmise sur toutes ses ressources naturelles et, particulièrement, le pétrole. Les Kayzors, quant à eux, se doivent de porter allégeance au caïd WB sous peine d’être affectés par ses colères causant des tempêtes destructrices et meurtrières. Ce qui lui procure beaucoup de plaisir et le rend plus agressif en se sentant supérieur aux Kayzors et autres gouvernants de par le monde. Cette sensation de supériorité par rapport aux autres en fait un vrai mégalomane surtout que la force de frappe de son armée fait frémir plus d’un. Ce qui veut dire que la crainte de subir les effets de ces colères rend tout gouvernant soucieux de normaliser et d’améliorer ses relations avec le caïd WB pour ne pas risquer de perdre le pouvoir et la vie le cas échéant.

Fort de ce climat de peur, qu’il a su créer, le caïd WB se consacre à élaborer scénarios après scénarios pour parer à toutes les éventualités pouvant mettre en cause son leadership. Pour ce faire, il ne cesse de demander des augmentations des budgets affectés aux départements de la défense et de la sécurité. Pour éviter toute agression contre son pays, il compte l’envelopper d’une paroi hermétique et imperméable à toutes les sortes d’attaques. En même temps qu’il va installer des stations d’écoute pour réceptionner tous les appels téléphoniques et des stations de contrôle pour être au courant de tous les déplacements et de toutes les activités des humains à travers le monde. Pour que ces plans réussissent, les Kayzors sont invités à préparer et à distribuer des cartes numériques aux humains pour faciliter les contrôles prévus par le caïd WB.

Les Kayzors, en tant que race guerrière et en tant que véritables fanatiques du caïd WB, ont presque le même profil intellectuel que lui. En véritables ignares, les analyses du caïd WB et des Kayzors dénotent d’un simplisme risible et enfantin. Alors qu’ils sont responsables de tous les maux dont souffrent les citoyens de leurs nations, ils ne cessent de mentir et de répéter qu’ils oeuvrent, de jour et de nuit, pour le bonheur et le bien-être de leurs peuples. C’est-à-dire que même s’ils sont les véritables sources des malheurs de leurs peuples, ils n’ont aucune honte à déclarer qu’ils n’ont d’autres objectifs que d’être des serviteurs travaillant sans relâche pour le bien de ces peuples. Sur le plan international, en entrant en guerre contre des pays et en les envahissant, ils s’attendent à être accueillis avec des bouquets de fleurs parce que, selon eux, les massacres des populations innocentes, la colonisation de leurs pays et l’exploitation de leurs richesses naturelles s’intègrent dans le sillage des croisades pour le bien de l’humanité.

Certains mirlitons de Kayzors, des revenants de l’empire austro-hongrois, s’activent, à l’aide de leurs PMU c’est-à-dire Pari Mutuel Urbain, en véritables apprentis boulangers pour s’accaparer le pouvoir dans des pays aux longues traditions démocratiques et dans des pays baignés par l’esprit des Lumières depuis des siècles et des siècles.

Parce qu’ils ne se reconnaissent que dans « les évangélistes du marché » du caïd WB, les mirlitons de Kayzors ne perdent aucune occasion pour appliquer leurs préceptes et leurs recettes. De temps à autre, ils s’affairent à montrer au caïd WB qu’ils peuvent aller plus loin en matière de dresser et de mater leurs peuples. Par exemple, en ressuscitant les lois et décrets utilisés pour réprimer et massacrer les peuples colonisés pendant que le caïd WB n’a pas pu agir de la sorte et qu’il n’a cherché qu’à soustraire aux institutions représentatives, dans lesquelles pullulent les Kayzors, des réglementations et des pouvoirs exceptionnels.

Alors que le caïd WB ouvre les frontières de son pays à plusieurs milliers d’immigrés annuellement et accepte de les « intégrer » dans la société, les mirlitons de Kayzors multiplient les règlements et les dispositifs pour empêcher toutes les entrées des « étrangers indésirables » sur le sol de leurs pays. Pire que cela, s’il arrive qu’il y ait des « fuites », ils essayent de faire du mouchardage une « valeur suprême » de la citoyenneté à la Kayzors. Lorsqu’ils « attrapent » des humains « clandestins », ils les transfèrent d’où ils viennent sans tenir compte, aucunement, des conditions de vie des autres membres de leurs familles ... Pis encore, ces mirlitons de Kayzors s’acharnent à provoquer les humbles citoyens qui, à force de subir, expriment leurs désaveux de la politique de ces mirlitons et de leur gestion des affaires de la nation en organisant des campagnes de protestation. Ces citoyens contestataires sont, d’abord, insultés et qualifiés de tout ce qui représente le mépris, l’avilissement et la bassesse dans le monde. Ensuite, les mirlitons de Kayzors menacent les citoyens à part entière interpellés lors de ces protestations, selon leur race et leur faciès, d’être transférés à leurs pays d’origine et ils les expatrient de force et contre la volonté de leurs citoyens.

Ces mirlitons de Kayzors ne ressentent aucune honte à annoncer à voix haute à l’encontre de tous les humains que leur pays « ne veut plus de ceux dont on ne veut nulle part ailleurs ». Pour opérationnaliser ce discours xénophobe et raciste, ils en appellent à tout une batterie de mesures de découragement de l’immigration. La présélection et la sélection vont commencer dans les pays des immigrés potentiels et se termineront dans les pays de ces mirlitons.

C’est ainsi que les mirlitons de Kayzors s’identifient au caïd WB et le surpassent en méfaits et en préjudices contre leurs peuples et leurs nations. Si le caïd WB veut que sa parole et sa politique soient entendues, non contestées et exécutées par tout le monde, les mirlitons de Kayzors comptent « entraîner » les citoyens à se comporter de la même façon vis-à-vis de tout ce qu’ils dictent et pratiquent sans aucune discussion et sans aucun appel à la contestation. Et, si le caïd WB a accompli un grand nombre d’actions condamnées par la communauté humaine et qui concernent les tortures infligées aux prisonniers, les retards observés avant de secourir les populations des états détruits par l’ouragan Katrina, les centres secrets de torture, le « grillage » de membres des renseignements, l’attaque des chaînes de télévision ennemies, l’assassinat de journalistes ... ; les mirlitons de Kayzors entendent étaler leurs cartes devant leurs peuples avant même d’accéder aux postes de commandement au niveau de leurs pays. Ils se mettent en guerre, dés maintenant, contre leurs peuples en les appauvrissant, en les terrorisant et en les marginalisant. Ils encouragent tous les racistes et incitent à la discrimination raciale, ethnique et au faciès.

En réalité, les mirlitons de Kayzors sont en train de détruire tout le patrimoine historique et démocratique de leurs pays et vont continuer à le détruire si jamais ils gagnent le pari de présider aux destinées de ces pays. Car avec des Kayzors qui, en tant que politiciens à contresens et en perte de vitesse, conduisent et se conduisent mal, on doit s’attendre au pire.

El Houssine



Commentaires

Agenda

<<

2015

 

<<

Mars

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2324252627281
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Israël refoule un navire d’aide faisant route vers Gaza

jeudi 15 janvier 2009

La marine israélienne a refoulé un navire battant pavillon grec et transportant de l’aide destinée aux Palestiniens de la bande de Gaza, rapportent des militants.
Le navire, à bord duquel se trouvaient 21 personnes, a été intercepté à une centaine de milles nautiques au nord-est de Gaza, a déclaré Houwaida Arraf, l’une des organisatrices de la mission du Mouvement Gaza libre, basé aux États-Unis.
"Ils (les navires israéliens) sont venus tout près et ont menacé d’ouvrir le feu sur nous si nous poursuivions notre route", a dit Arraf à Reuters à bord du bateau d’aide, qui retourne actuellement à Chypre.
"Ils nous ont cernés avec leurs quatre navires de guerre, et il était très difficile de naviguer. Ils ont dit qu’ils auraient recours à tous les moyens pour nous tenir à l’écart de Gaza", a dit la militante.
Mercredi, Israël avait déjà ordonné à un navire iranien transportant une aide humanitaire aux Palestiniens de faire demi-tour.

Le président de l’Assemblée générale de l’Onu menacé de mort

mardi 16 décembre 2008

( Mardi, 16 décembre 2008 )

Le président de l’Assemblée générale des Nations unies, le Nicaraguayen Miguel D’Escoto, volontiers critique envers Israël et les Etats-Unis, a fait l’objet de menaces de mort sur internet, a déclaré lundi 15 décembre son porte-parole.

"Il y a des menaces très graves contre sa vie et il les prend au sérieux", a dit à la presse Enrique Yeves. "L’équipe de sécurité de l’Onu les prend également au sérieux."
D’Escoto, prêtre catholique et ancien ministre des Affaires étrangères du Nicaragua, a émis de nombreuses critiques envers Israël et les Etats-Unis depuis qu’il a pris la tête de l’Assemblée générale de l’Onu, en septembre.

Il a récemment comparé l’attitude d’Israël envers les Palestiniens à la politique de ségrégation en Afrique du Sud du temps de l’apartheid.
Selon Yeves, les services de D’Escoto ont repéré les menaces sur internet il y a quelques jours et en ont informé la sécurité de l’Onu ainsi que les autorités américaines.
D’Escoto a pris des "mesures de sécurité extraordinaires", a expliqué son porte-parole, sans plus de précisions.
D’Escoto était le chef de la diplomatie nicaraguayenne dans les années 1980, lorsque le gouvernement sandiniste combattait l’insurrection des "Contras" soutenue par Washington.
En 2004, il avait qualifié dans une interview l’ex-président américain Ronald Reagan de "boucher de (son) peuple" et avait estimé que George Bush était son héritier spirituel.

aloufok.net

relations UE/Israël

mercredi 3 décembre 2008

la demande de report du vote sur le "rehaussement" des relations UE/Israël , sur lequel vous m’avez, à juste titre, interpellée, vient d’être adoptée.

Cette demande avait été déposée par le groupe des Verts et celui de la GUE, arguant que l’absence totale de progrès sur le plan du processus de paix devait amener le Parlement européen à refuser de se prononcer en l’état afin d’exercer une pression sur Israël. Cette position a été soutenue par une majorité de parlementaires européens et il n’y aura donc pas de vote demain.

Je ne manquerai pas de vous tenir informés des prochains développements de ce dossier et vous remercie encore de votre mobilisation.

Bien cordialement,
Hélène Flautre Eurodéputée

Communiqué de l’Afps

vendredi 30 novembre 2007

L’AFPS condamne la répression policière en Cisjordanie contre les milliers de Palestiniens qui manifestaient pacifiquement leur hostilité au sommet d’Annapolis le 27 novembre 2007

répression qui a fait un mort à Hébron en plus de dizaines de blessés dans plusieurs villes de Cisjordanie, et qui s’est traduite par de nombreuses arrestations.

L’Afps s’inquiète aussi de la restriction préoccupante de la liberté d’expression de la société civile qui s’exprimait dans le calme mais dont des membres connus ont pourtant été arrêtés et de la répression des médias palestiniens dont certains acteurs ont été violement battus et emprisonnés par la police palestinienne .

Venant après la répression de la manifestation de l’OLP à Gaza à l’occasion du troisième anniversaire de la mort de Yasser Arafat, cette répression ne peut que creuser la brèche entre le Hamas et le Fatah et risque aussi de créer une rupture entre l’Autorité palestinienne et la société civile palestinienne, rendant impossible tout retour à l’union nationale indispensable pour affronter ensemble les enjeux posés par l’après sommet d’Annapolis.

L’Afps réaffirme que cette confrontation inter-palestinienne, qui ne fait que favoriser les projets de la politique d’occupation israélienne, tire son origine de la situation dramatique imposée à la société palestinienne par le blocus exercé par Israël, les Etats-Unis et l’Union européenne, en particulier sur la bande de Gaza. Elle s’alimente de l’absence de perspectives politiques créée par le refus des mêmes puissances d’imposer à Israël la solution répondant aux principes du droit international pour aboutir enfin à l’Etat palestinien indépendant viable et souverain dans les frontières de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale ainsi qu’à une solution fondée sur les résolutions des Nations unies pour les réfugiés palestiniens.

Paris, 29 novembre 2007


Refroidissement vénézuelo-colombien

dimanche 25 novembre 2007

Altermonde 25/11/07 - 23 heures

Le président Hugo Chavez annonce le gel des relations entre le Vénézuela et la Colombie suite au comportement inadmissible du président colombien Uribe concernant les procédures de négociations avec les FARC en vue de la libération d’otages... Ceci sachant que Uribe est coutumier de ces revirements et changements au gré de ses humeurs du moment... M.B.