Autorité liberticide, Soumission suicidaire

jeudi 12 juillet 2018
popularité : 1%

Par Libertad14

Nous vivons des moments difficiles, violences, chômages, fermetures d’entreprises, dégradation des emplois et des conditions de travail dans la fonction publique et dans le privé. Pour couronner le tout, la grande presse écrite et télévisée déversent des balivernes afin de conditionner les esprits au fait qu’il faut réduire les emplois dans le service public parce que cela coûte trop cher à la collectivité, de fermer des entreprises privées jugées non rentables et ce pour aller produire ailleurs là où la main d’œuvre est à bon marché. L’objectif recherché par cette majorité dirigeante c’est faire accepter au peuple toutes les dégradations sociales.

Face à cette politique austère, à cette volonté d’appauvrir encore plus les plus démunis au profit des multinationales qui réalisent des profits scandaleux, une partie du peuple : fonctionnaires, postiers, électriciens, hospitaliers, retraités, étudiants, travailleurs du secteur privé qui se battent contre la fermeture de leur entreprise, contre la liquidation de leur outil de travail, contre le caractère élitiste de l’enseignement, contre la baisse du pouvoir d’achat des retraités. Pour toute explication, le Gouvernement de Macron et sa clique ne répondent que par le mépris en faisant preuve d’une autorité absolue. La presse nous martèle à grand coup de tam-tam, elle fait le buzz avec la Coupe du monde de football puis avec le Tour de France espérant par ce moyen faire oublier aux laissés pour compte les turpitudes du quotidien. En attendant, le gouvernement préfère laisser pour compte les problèmes de la misère pour favoriser l’union sacrée derrière la Coupe du monde de foot. L’information est triée manipulée, interprétée, même les faits divers n’échappent pas aux mensonges.

La stratégie du pouvoir politico-patronal représenté par Macron et sa suite a du plomb dans l’aile. Elle ne s’impose que par les manipulations de la presse capitaliste qui trafique et oriente la pensée. Cette nomenklatura du fric sait qu’elle a perdu la partie que son règne ne peut survivre que par la force et l’établissement de lois répressives que par la reconnaissance et l’armement de ces milices privées qui à moyen terme se substitueront à la police de l’État. Pour les gens du Capital il est important d’avoir sa police privée, police qui ne répondra qu’aux ordres des nantis, une police qui se substituera aux principes même de la Constitution. Avec l’avènement de ce système politico-patronal nous entrons dans une ère totalitaire où seule la force se substituera au Droit. « Il sera interdit de ». (Ne pouvant fortifier la justice, on a justifié la force. Pascal) Les seuls Droits qui seront reconnus au peuple auront pour noms « obéissance et soumission à l’autorité du fric ». À la Constitution de 1789 sera imposée une « Constitution des Droits des patrons et des bourgeois ».

Peuple des lumières, peuple des libertés nous ne nous laisserons pas faire ! Contre cette minorité politico-patronale, contre cette presse aux ordres, opposons leur une résistance farouche, nous en avons les moyens, ils ne sont pas nombreux et nous sommes légions. Notre pays la France doit appartenir au peuple et pas à une poignée de nantis. Les impôts et taxes que nous payons doivent servir les intérêts du peuple et non pas les intérêts de quelques privilégiés, banques et multinationales.

agoravox.fr


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Hopitaux en danger

jeudi 19 avril