Je dis non aux S. S. ! ! !

mercredi 15 novembre 2006
par  makhlouq
popularité : 1%

Par MAKHLOUQ

Il est exigé d’un individu briguant la fonction de Chef de l’Etat un double principe de fidélité à cet Etat et de loyauté envers lui.

C’est la moindre des choses qui lui est demandée.

Or,lorsque l’on constate que le prétendant à la Magistrature suprême fait allégence manifeste à un autre Etat que celui qu’il voudrait diriger on est alors en droit de se poser des questions sur les dangers que peut véhiculer l’intelligence avec une puissance étrangère surtout lorsque cette dernière n’est pas toujours en bons termes avec notre pays... pis encore lorsqu’elle agresse un Etat, le Liban, dont l’amitié avec la France est traditionnelle.

Suis-je né dans un Etat de Droit ou dans une République bananière ?

C’est la question que je me pose chaque jour davantage aujourd’hui plus qu’hier et bien moins que demain !

Pourquoi me sens-je obligé d’être confronté à pareille problématique dans mon propre pays, dans mon propre espace, avec mes propres gouvernants ?

Pour plusieurs raisons en vérité je vous le dis... toutes motivées par le comportement de deux de nos dignitaires... candidats, qui plus est, à l’élection présidentielle.

Pas seulement deux en réalité car ils sont légions... mais ceux-là, ceux que je désigne plus bas, sont au devant de la scène, sous les feux de la rampe et illustrent parfaitement bien un « comportement », car c’en est devenu un, qui en dit long sur leurs agissements que tout le monde observe mais que personne ne veut dénoncer pour des raisons absconses !

En effet, pour ces deux cas, à la limite de la psychopathie, je me retrouve devant une paire... de... disons... d’individus... pour être poli... qui visent la Magistrature suprême.

Ces gens-là ambitionnent la Présidence de la République « française », bien de chez nous, nous font croire qu’ils sont amoureux fous de cette France qui les a reçus et les a menés là où ils sont aujourd’hui.

Toutefois, et c’est là que le bât blesse, ils se battent bec et ongles au vu et au su de tous, sans vergogne, toute honte bue, avec une arrogance extraordinaire. Ils se battent non pour le pays qui leur a ouvert les bras mais pour un Etat avec lequel ils sont censés n’avoir aucun devoir, aucun lien profond, aucune racine, aucun passé... un Etat raciste en sus mais que je ne citerai pas, Israël en l’occurrence, de peur que la LICRA, le CRIF, les Etudiants Juifs de France, la Ligue de Défense juive et le Betar Taggar ne me prennent en grippe et ne me fassent un sort !

Mais, avant de traiter du sujet amorçons-le par quelques questions fort utiles et certainement pas futiles :

Pourrait-on croire un jour qu’un Français de confession catholique puisse se sentir plus près de Rome que de la France ?

Certainement pas !

Pourrait-on penser qu’un Musulman malais soit plus près de Riad que de son pays ?

Je ne le crois pas ! ! !

Alors pourquoi un Juif devrait-il, selon les Sionistes, se sentir proche de Tel Aviv et loin de la nation dans laquelle il est né, a appris ses valeurs et sa culture ?

Il n’y a aucune raison, vous en conviendrez cher lecteur !

En conséquence, nous sommes en droit de nous poser des questions quant à cette schizophrénie qui frappent les sionofascistes, dès que l’on parle d’Israël ! En droit de nous interroger quant à ce dédoublement de personnalité qui, à l’évidence, nous fait vomir, nous irrite, nous révulse... parce que nous savons au plus profond de nous que l’attitude affichée notamment celle de citoyen soi-disant concerné par les problèmes du pays n’est qu’une immonde hypocrisie, une incroyable forfaiture, une singulière imposture, une infâme trahison, un cirque grotesque enrobés d’une abyssale ingratitude !

Une question en appelant une autre : Est-ce un problème propre aux Juifs ?

Certainement pas... c’est, d’ailleurs, ce que les Sionistes veulent nous faire croire. Néanmoins, afin de se convaincre que pareille attitude n’est pas religieuse mais idéologique, il suffit de s’instruire sur la position des Rabbins de Naturei Karta ou des Haredims lesquels ne se sentent aucunement impliqués dans la vie de l’Etat sioniste ni concernés par ses problèmes mais plutôt par ceux du pays qui les a vus naître !

Cela signifie parfaitement bien pour qui ne l’aurait pas entendu que le Judaïsme n’a rien à voir avec cette pratique du « double langage », de l’amnésie totale et intégrale profondément liée au Sionisme.

Ceci étant écrit... revenons à nos moutons !

La situation que je visite aujourd’hui caractérise MM. Nicolas Sarkozy et Dominique Strauss-Kahn !

Que les sieurs soient Juifs n’est certainement pas la question car au cas ou vous ne le sauriez, cher lecteur, M. Nicolas Sarkozy est le fils d’Andrée Mellah, une Séfarade.

Toutefois, le problème réside dans le fait que parce que Juifs nos deux candidats se croient, se sentent obligés de faire allégeance à un Etat qui n’est pas le leur... un Etat militariste, belliqueux et éminemment terroriste qui plus est parce qu’assassin de civils !

De quel droit pareille subordination aveugle est elle permise ?

Il n’en existe aucun qui justifierait sinon la trahison du moins l’intelligence avec une puissance étrangère... moins encore lorsque l’on est ou l’on fut Ministre de la République. Et, si M. Sarkozy et Strauss Kahn n’aiment pas la France ou tendent à utiliser manifestement la carte du double jeu... eh bien qu’ « ils la quittent » et fassent leur « Alyah » pour Israël.

Bon vent... on ne vous regrettera pas !

Mais, s’ils l’aiment comme ils le prétendent... j’en ris... alors ils doivent abjurer de manière inconditionnelle et obligatoirement le Sionisme afin de ne pas oublier qu’ils sont ici et pas là-bas !

Mais le problème est encore plus grave qu’il n’y parait au prime abord car nos deux compères non content d’être partisan d’une doctrine raciste s’autorisent également dans un Etat de droit et laïc, le nôtre en l’occurrence, à des pratiques manifestement communautaristes, zélées et arrogantes, se plaisant à dénoncer cyniquement et avec un culot incroyable ceux qui en font !

N’est ce pas Strauss Kahn qui aménagea dans sa circonscription les piscines aux seules femmes de confession juive ?

N’est ce pas lui qui dit dans un passé pas très lointain : « ...tout juif de la diaspora et de France doit apporter son aide à Israël, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est important que les juifs prennent des responsabilités politiques. En somme, dans mes fonctions et dans ma vie de tous les jours, au travers de l’ensemble de mes actions, j’essaie de faire en sorte que ma modeste pierre soit apportée à la construction de la terre d’Israël. ». ?

Et redit dans un passé proche : « « Se lever chaque matin en se demandant comment je pourrai être utile à Israël » ?

Et récidiva il y a quelque mois : « Ce qui est bon pour Israël est bon pour Sarcelles » ?

Qu’est-ce à dire ? La France serait-elle une filiale d’Israël ? Un territoire occupé également comme la Cisjordanie ou Gaza ? Car nous savons que l’Etat raciste et expansionniste a l’habitude de pareilles pratiques. N’est-il ?

Concernant M. Sarkozy, l’homme est encore plus affolant. Avec lui, c’est Israël... en avant toute !

Le glorieux navigator et à travers se prend déjà pour le capitaine d’un bateau en perdition voguant vers des cieux plus cléments et salvateurs qui prendraient la forme d’une Terre promise... par je ne sais qui !

Ministre de l’Intérieur, il n’hésite pas à afficher sa sympathie pour l’Etat de l’Apartheid tout en critiquant cette France qui en a fait un notable. Il ne balance pas non plus lorsqu’il hiérarchise les Communautés rendant l’une coupable des tous les maux et l’autre élue, intouchable.

N’est-ce pas lui, avec sa complice Nicole Guedj, qui trouva des actes antisémites là où il n’y en avait pas et se rendit au chevet de n’importe quel Juif victime ou non sans jamais le faire pour un Musulman ou un Chretien agressé ?

N’est-ce pas lui qui fit intelligence avec une association pro-sioniste américaine ennemie jurée de la France et qui fustigea son pays d’adoption ?

N’est-ce pas lui qui dissout la Tribu Ka tout en laissant les fascistes du Betar agir avec violence et en toute impunité ?

Et enfin, cerise sur le gâteau, n’est-ce pas lui qui intervint dernièrement pour faire libérer Dahan auteur pourtant d’un homicide ?

La liste des actes communautaristes n’est pas exhaustive.

Il y en a d’autres... beaucoup d’autres !

Remarquez, cher lecteur, si l’un des deux hommes a condamné seulement une fois la politique d’Israël ? Jamais ! Pas un mot contre le terrorisme sioniste !

En termes clairs...nos deux hommes sont en faveur non point d’une politique française en faveur d’Israël mais bien d’une soumission de notre Etat à celui de l’Apartheid.

Est-ce cela l’amour de la France ? Est-ce cela la gratitude qu’ils doivent à un pays qui leur a été favorable ?

Non !

La France mérite mieux que ces deux Sionistes !

C’est pourquoi, vous n’aurez pas ma voix Messieurs S. et S.

Et de grâce... ne faites pas semblant de nous chanter la Marseillaise alors que dans votre cœur c’est la Hatikva que vous fredonnez.

Makhlouq


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

L’Europe renonce à réguler les blogs

vendredi 26 septembre 2008

Rédaction en ligne
vendredi 26 septembre 2008

Le Parlement européen a rejeté l’idée de mettre de l’ordre dans le statut juridique des blogs, qui avait suscité un certain émoi chez les internautes.