Non à l’information d’État, oui à la liberté d’expression

vendredi 20 juillet 2018
popularité : 3%

Madame, Monsieur,

Le 3 juillet dernier, une loi liberticide a été votée à l’Assemblée Nationale : la loi « anti fake news »… Prétextant « lutter contre les fausses informations », les intentions de cette loi sont tout autres : instaurer une information d’État, censurer en 48 heures une information qui ne convient pas et condamner à de lourdes peines les médias indépendants qui s’opposent aux vérités « officielles » du gouvernement. Si les citoyens ne se mobilisent pas dès maintenant pour faire barrage à cette loi, l’État sera bientôt le seul garant de l’information, le seul garant des vérités… SVP, signez la pétition « Non à l’information d’État, oui à la liberté d’expression », et parlez-en à vos proches pour qu’ils signent à leur tour.

Imaginez, demain, à quelques semaines d’une élection, un journaliste dévoile aux Français que des pratiques frauduleuses sont effectuées au plus haut sommet de l’État… Si le gouvernement considère que cette information est « fausse », alors il pourra saisir le juge des référés pour interdire la diffusion de cette nouvelle en 48 heures et poursuivre en justice le journal à l’origine de cette enquête… C’est délirant… Pour rassurer les Français, le gouvernement affirme que cette loi de « lutte contre les fausses informations » ne sera effective qu’en période électorale… Mais jusqu’à quand ? On voit vite les dérives arriver ! À la moindre révélation dérangeante, le gouvernement pourra brandir le drapeau « fake news » ! Autrement dit : avec cette loi, tous les scandales politiques, environnementaux, sanitaires resteront bien cachés ! Avec cette loi, personne n’aurait jamais rien su de l’affaire Cahuzac, ni de l’affaire Fillon ; personne n’aurait entendu parler du scandale du Médiator, ni de la dangerosité de l’amiante… C’est inadmissible !

Cette loi est une bombe à retardement qui bafoue magistralement les libertés d’expression et d’information des Français. En prétendant lutter contre les « fake news », l’État risque de manipuler l’information à son avantage en censurant des informations essentielles pour les citoyens, et en encourageant l’auto-censure des journalistes qui vont réfléchir à deux fois avant d’informer les Français… Mais il nous reste encore un moyen d’agir pour éviter ça : un rassemblement massif autour de la pétition « Non à l’information d’État, oui à la liberté d’expression », pour faire pression sur les sénateurs qui discuteront de ce projet de loi le 26 juillet prochain. SVP, transférez ce mail de toute urgence à tous vos contacts, et encouragez-les à se joindre aux 12 275 signataires. N’attendez plus, il reste quelques jours pour agir… Si cette loi est adoptée, c’est la démocratie toute entière qui est en danger. Le Droit à l’information et la liberté d’expression des Français sont plus que jamais menacés…

D’avance, merci pour votre action.


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Informer

lundi 8 février 2016

Le Liban boycotte le salon du Livre

jeudi 28 février 2008

Le ministre libanais de la Culture annonce que son pays boycottera le Salon du livre de Paris, en raison de la participation d’Israël, invité d’honneur de cet événement prévu du 14 au 19 mars.

Une dépêche de l’Agence France Presse indiquait mercredi :

"Le ministère de la Culture va s’abstenir de participer (au Salon du livre) cette année, pour protester contre la décision des organisateurs de nommer Israël comme invité d’honneur à l’occasion du 60e anniversaire de (la) création" de l’Etat hébreu, a annoncé le ministre Tarek Mitri dans un communiqué.

europalestine.com