Chlordécone vraiment !

vendredi 28 septembre 2018
popularité : 1%

Par Yves Paccalet

Le Président de la République est aux Antilles, où l’un des sujets préoccupants se nomme "Chlordécone". On ne peut pas dire que le problème date d’hier... Dans "Les Mots pour le pire, dictionnaire énervé de l’écologie", paru en 2010 aux Éditions de l’Opportun, j’avais consacré l’article que voici à cet insecticide maudit...

Chlordécone

Ce mot mérite d’entrer dans ce "Dictionnaire", tant la sonorité de ses deux dernières syllabes résume le comportement global d’Homo sapiens. Le Chlordécone est un insecticide fabriqué par la firme Du Pont de Nemours, qui s’appelait « Kepone » avant que les Américains ne découvrent sa toxicité et ne l’interdisent en 1976. Chez eux, mais pas ailleurs !

Rebaptisé « Curlone », puis « Chlordécone », ce produit est massivement utilisé contre le charançon du bananier. Aux Antilles françaises, il n’est prohibé qu’en 1993 : et voilà comment la Guadeloupe et la Martinique se retrouvent polluées pour les quatre ou cinq prochains siècles ! Ce poison imprègne les bananeraies, mais aussi les jardins et les champs, les rivières, les nappes phréatiques et la mer littorale. Maladies rénales et hépatiques, cancers (de la prostate, entre autres), avortements, troubles cognitifs, du comportement et de la mémoire, perturbations endocriniennes, etc.

Bravo aux propriétaires terriens et à leurs alliés politiques locaux, pour avoir si haut brandi l’étendard de « notre » belle et bonne banane antillaise !


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Monsanto dégage !

samedi 24 mars 2018

Protégez les loups

samedi 22 juillet 2017

Protégez les loups
en vous promenant