9 novembre : journée internationale pour un monde sans murs

vendredi 9 novembre 2018
popularité : 1%

Du Mur d’apartheid israélien sur les terres palestiniennes au Mur de la honte étasunien sur les terres indigènes à la frontière du Mexique en passant par le Mur marocain qui traverse le Sahara occidental du Nord au Sud et les nombreux murs anti-migrants dans le monde, ce sont près de 70 murs qui déchirent la vie des gens et les terres, qui renforcent les frontières. Fortement militarisés, ils sont responsables de milliers de morts chaque année, ils sont la cause d’expulsion, d’exclusion, d’oppression et de discrimination. De nombreux projets de murs sont en cours d’élaboration ou de construction.

Les Palestiniens, qui n’ont jamais cessé de lutter contre les murs israéliens illégaux en Cisjordanie et autour de Gaza, ont appelé en 2003 à faire du 9 novembre la Journée internationale contre le mur d’apartheid israélien. Relayant cet appel, de nombreuses associations de tous les continents ont décidé de faire du 9 novembre la JOURNÉE MONDIALE POUR UN MONDE SANS MURS. Ces murs sont des blessures infligées au monde. Ils empêchent la liberté de mouvement et l’autodétermination des peuples. Ils sont devenus le symbole d’un monde où les guerres, la militarisation et l’exclusion remplacent la justice, la liberté et l’égalité. Construits pour renforcer les frontières, ils contribuent aussi à la domination des puissants dans nos sociétés. Des dizaines de milliers de personnes croupissent derrière des murs de prisons. Ces murs, visibles et invisibles, comme c’est le cas des obstacles souvent tragiques à la libre circulation des migrants et des réfugiés, de la restriction du Droit d’asile ou du blocus de Cuba, sont aussi dans les têtes. Ils visent à empêcher la justice économique, sociale et environnementale. De nombreux gouvernements participent à la construction de ces murs, font leur promotion ou acceptent de facto leur existence. Ils favorisent ainsi une véritable industrie des murs qui tire d’énormes profits de leur construction et de leurs équipements : surveillance, systèmes de détection, radars. Soucieux de défendre la justice, l’égalité et la liberté pour résoudre les problèmes de la planète, nous appelons à participer à la Journée mondiale pour un Monde sans murs pour :
- Sensibiliser le public sur les effets dévastateurs des murs dans nos vies.
- Créer des liens entre les victimes des murs et les mouvements qui luttent contre ces murs.
- Faire tomber les murs qui exploitent, discriminent, oppriment et expulsent.
- Sanctionner tous ceux qui tirent profit des murs.

Campagne pour un Monde sans Mur à l’initiative de l’ONG palestinienne « Stop The Wall » relayée par de nombreuses organisations à l’échelle internationale et en France par AFAPREDESA, AFASPA, AFPS, Association des Amis de la RASD, BDS France, CORELSO, Forum Palestine Citoyenneté, MAN IdF, Mouvement de la Paix, MRAP, UJFP… [1]

Site Stop the Walls ici
Contact : global@stopthewall.org

ujfp.org


[1D’autres signatures sont à venir


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Mon train j’y tiens

jeudi 19 avril

Informer

lundi 8 février 2016

Le Liban boycotte le salon du Livre

jeudi 28 février 2008

Le ministre libanais de la Culture annonce que son pays boycottera le Salon du livre de Paris, en raison de la participation d’Israël, invité d’honneur de cet événement prévu du 14 au 19 mars.

Une dépêche de l’Agence France Presse indiquait mercredi :

"Le ministère de la Culture va s’abstenir de participer (au Salon du livre) cette année, pour protester contre la décision des organisateurs de nommer Israël comme invité d’honneur à l’occasion du 60e anniversaire de (la) création" de l’Etat hébreu, a annoncé le ministre Tarek Mitri dans un communiqué.

europalestine.com