Comme le flagrant délit est douloureux

jeudi 7 février 2019
popularité : 2%

Par Fabrice Nicolino

Ainsi que vous ne savez peut-être pas, Macron s’est comme on dit piteusement “écrasé”. Le journal Le Monde indique contre l’évidence même qu’on aurait mal compris le président à propos de la cancérogénicité du chlordécone (voir l’article précédent ici). Selon des sources élyséennes écœurantes, « Le président n’a jamais dit que le chlordécone n’était pas cancérigène. Quand il dit : “Il ne faut pas dire que c’est cancérigène”, c’est une façon de dire : “On ne peut pas se contenter de dire que c’est cancérigène, il faut aussi agir.” » C’est si piteux que, si j’étais charitable, je plaindrais Macron. Mais je préfère garder mes sentiments les meilleurs pour les innombrables victimes des pesticides. Celles des Antilles, celles de partout, car on en compte des millions.

fabrice-nicolino.com


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Juillet

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Monsanto dégage !

samedi 24 mars 2018

Protégez les loups

samedi 22 juillet 2017

Protégez les loups
en vous promenant