Pudding britannique

mardi 16 avril 2019
popularité : 1%


Par Anne Roumanoff

Le Brexit c’est... Comme un interminable soap opera

Résumé des précédents épisodes : les Anglais veulent quitter l’Europe depuis trois ans. Theresa négocie pour que la rupture se passe en douceur. Angela cherche à aider Theresa à trouver un compromis tandis qu’Emmanuel s’impatiente et souhaite poser un ultimatum à l’Angleterre. Boris pense, lui, que Theresa est trop conciliante avec les Européens, qu’il faut être plus inflexible et souhaite prendre la place de Theresa qu’il estime être une piètre négociatrice. Les députés britanniques soupçonnent Theresa de tout faire pour faire traîner les choses. Les 27 sont partagés sur l’attitude à avoir avec la Grande-Bretagne : hard Brexit sans deal ou soft Brexit, ou no Brexit at all ? Ni avec toi, ni sans toi ? Quand cet interminable feuilleton européen se terminera-t-il enfin ? Le 20 mai, ou le 30 octobre, ou bien beaucoup plus tard ? Vous le saurez en suivant les prochains épisodes de Brexit, ton univers impitoyaaable.

Comme des citations

– Enlisement or not enlisement ? exit or statu quo ? that is the question.
– You can’t have le beurre, l’argent du beurre and the smile of the crémière.
– On ne casse pas l’Europe sans casser des euros.
– Il ne faut pas vendre la peau du Brexit avant de l’avoir fait.

Comme un menu anglais

Farandole de tartes anglaises et de refus de la Chambre des députés
Fish and chips de négociations interminables et sa mayonnaise d’incertitudes vinaigrées
Brexit bouilli à la menthe et finance londonienne réduite en purée
Pudding de contradictions et sa crème anglaise de sacro-sainte indépendance

Comme une rupture amoureuse

– En fait, les Anglais aimeraient divorcer tout en restant en couple, quitter l’Europe sans lui verser de pension alimentaire, reprendre leur liberté tout en gardant tous les avantages du mariage.
– C’est plus compliqué que ça, les liens économiques entre les Britanniques et les Européens sont entremêlés depuis si longtemps que l’on ne peut pas tout interrompre du jour au lendemain. La rupture a été une décision politique du peuple britannique, mais parvenir à desserrer les liens économiques est complexe.
– C’est important que le processus soit long, complexe et douloureux. Si le Brexit se passait trop bien, ça pourrait donner des idées à d’autres pays de prendre la poudre d’escampette. Réaliser à quel point il est compliqué de se séparer incite à faire des efforts pour rester ensemble.

Comme une conjugaison

Je ne comprends plus rien au Brexit,
Tu aimerais bien qu’on t’explique les problématiques du Brexit,
Theresa cherche à brexiter en douceur,
Nous, les Français, n’y brexitons plus rien,
Vous, les Anglais, aimeriez vivre un Brexit sans douleur,
Les Britanniques s’impatientent et désespèrent de brexiter un jour.

Comme un film

– Tatie Merkel dirige l’Europe
– God Save the Queen Theresa
– Les Impatients anglais
– Theresa contre les 027

Comme des questions

– Pourquoi les Britanniques devraient-ils voter pour les européennes le 22 mai alors qu’ils ont décidé de sortir de l’Europe ?
– Pourquoi est-ce à l’Europe de trouver une solution qui convienne aux Britanniques à un problème qu’ils ont créé eux-mêmes ?
– Peut-on quitter l’Europe sans la quitter vraiment ?
– Donc, si je comprends bien, le Brexit aura lieu entre aujourd’hui et le 20 mai ? Ou le 31 octobre ? Ou après le 31 octobre ? Ou pas du tout ?

lejdd.fr


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Avril

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293012345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Le loup est irréfutable

jeudi 31 décembre 2015