Pourquoi dit-on « merde » pour souhaiter bonne chance ?

vendredi 17 mai 2019
popularité : 1%

Par Bernard Gensane

Je vais apporter à cette question cruciale une réponse qui n’est pas de moi et qui n’est peut-être pas la bonne à 100 %. Mais elle est très plausible. Avant cela, ne zappez pas, une petite réponse à la question : pourquoi ne doit-on pas prononcer le mot « corde » sur la scène ou dans les coulisse d’un théâtre ?

La personne qui dit le mot « corde » sur scène doit payer une amende qui consiste en une tournée de vin blanc. L’origine de cette superstition viendrait des premiers machinistes qui étaient d’anciens marins. Sur un bateau, de nombreuses cordes servaient aux manœuvres et chacune d’elles portait un nom différent (filin, ganse, drisse, bosse d’empointure, etc.). La « corde » était celle qui servait à agiter la cloche avec laquelle on saluait les morts.

« Merde » est devenu un synonyme de « bonne chance » vers la fin du XIXème siècle. Il semble que cet usage particulier du mot trouve sa source dans le monde des arts et plus particulièrement du théâtre. Pour les comédiens, qui sont généralement superstitieux, et qui risquent tout à chaque fois qu’ils montent en scène, dire « bonne chance » est la meilleure façon de s’attirer tous les malheurs. Pour se souhaiter bonne chance, ils se souhaitaient en fait un gros tas de crottin. Plus il y avait de crottin devant la porte d’entrée des théâtres, plus il y avait de spectateurs amenés en fiacre. Au départ, les acteurs se souhaitaient beaucoup de « merdes », le singulier ayant remplacé le pluriel.

bernard-gensane.over-blog.com


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Mai

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

HLM, des locataires blindés

jeudi 2 décembre 2010

Plus de 50.000 familles parmi les plus riches de France bénéficient d’un logement HLM.

Fin 2007, quelque 53 000 familles parmi les plus fortunées de France étaient logées en HLM, selon des chiffres de l’Observatoire national de la pauvreté et de l’exclusion sociale, révélés par La Tribune. (Mais ne vous précipitez pas sur le lien : l’article est payant bien sûr ! Ces gens-là ont investi le net seulement pour faire de l’argent) 37 000 familles logent en Ile-de-France, dont 18 000 à Paris, et 15 000 en province. Elles gagnent 11 200 euros par mois avec un enfant ou 13 500 euros par mois avec deux enfants.

bakchich.info