Jean-François Millet, le peintre des pauvres...

dimanche 26 mai 2019
popularité : 1%

Par Rosemar

Tout le monde connaît le célèbre tableau reproduit des milliers de fois : "L’angélus" de Millet mais on connaît moins le peintre lui-même. Qui était Jean-François Millet ?

Issu d’une famille de paysans normands, berger dans son enfance et plus tard laboureur, le jeune Jean-François Millet a accès à une certaine culture notamment grâce à son oncle, un curé lettré : grâce à lui, il apprend le latin, lit Montaigne, La Fontaine, Homère et Virgile, Shakespeare et Milton, Chateaubriand et Victor Hugo. Les parents de Jean-François Millet sont des paysans modestes. Il vit avec sa famille l’existence d’un jeune paysan. Ses compétences pour le dessin sont très vite remarquées et repérées dès son enfance par son entourage.

Il travaille dans la ferme familiale jusqu’à l’âge de 20 ans, puis, en 1833, il est envoyé à Cherbourg par son père, grâce à des relations pour apprendre le métier de peintre auprès de Paul Dumouchel et de Langlois de Chèvreville. Il peut ensuite se rendre à Paris pour se perfectionner : il étudie à l’école des beaux arts dans l’atelier du peintre Paul Delaroche. Il doit ensuite quitter la capitale et rejoint sa Normandie natale. Ses premières œuvres, dans les années 1840, sont des scènes pastorales et des nus, ainsi qu’une série de beaux portraits appréciés de la clientèle bourgeoise de province.

Très rapidement sa peinture s’oriente vers des sujets champêtres : les origines paysannes de Millet expliquent son engouement pour les scènes champêtres qui sont l’essence même de son œuvre... Millet peint des paysans, un milieu qu’il connaît bien, une réalité qu’il a côtoyée et Millet le fait avec talent : il restitue les gestes ordinaires, simples de ces paysans du 19ème siècle, on perçoit leurs mouvements, leur travail quotidien, ordinaire. Les paysans sont au centre de ses tableaux, et Millet montre bien leur humanité, leur labeur acharné. Ses tableaux, comme Les Glaneuses (1857), dépeignent les plus pauvres des femmes de la campagne qui se courbent dans les champs pour glaner les restes de la moisson.

La paysannerie constituait à l’époque la majeure partie de la population française. Les Glaneuses, La Bergère, L’Angélus, Le vanneur, Les planteurs de pommes de terre, Le semeur, Les lavandières, La récolte… Millet reproduit avec grande précision ses sujets, montrant ainsi la vie difficile de la paysannerie de son époque. On peut parler du réalisme de Millet... Le peintre met en évidence la splendeur du geste. Qu’on observe attentivement ses vanneurs, ses semeurs, ses moissonneurs, ses fendeurs de bois... C’est leur geste précis, efficace qui retient l’attention du peintre. C’est à restituer ce geste que le dessinateur s’attache. Millet parvient à magnifier l’univers paysan tout en nous faisant percevoir le dur labeur de ces travailleurs de l’ombre et de la terre...

Millet peint une harmonie profonde entre l’homme et la nature où le geste paysan trouve sa vraie signification. À travers ses tableaux, on voit bien que le peintre est en symbiose avec les êtres qu’il peint, il les aime. Millet joue un rôle capital dans l’histoire de la peinture puisqu’il ouvre la voie aux impressionnistes : Van Gogh le revendiqua comme modèle et s’en est inspiré dans nombre de tableaux. Pourtant, malgré sa notoriété, son influence, Millet est un artiste moins reconnu que la plupart des impressionnistes dont la gloire a éclipsé la sienne...On peut dire aussi que le succès de certains de ses tableaux comme L’angélus l’ont desservi et qu’on a réduit son œuvre à des clichés. Or, la production de Jean-François Millet est beaucoup plus riche qu’il n’y paraît...

Millet a eu une grande influence sur des impressionnistes comme Claude Monet et Camille Pissarro, et surtout sur Vincent Van Gogh, qui a reproduit à sa façon la plupart de ses scènes rurales. On perçoit en regardant ses œuvres une profonde humanité, un bonheur de peindre le quotidien de gens ordinaires, une simplicité et une volonté de montrer l’utilité du labeur de paysan, sa noblesse même !

(Illustration : Millet - La becquée)

agoravox.fr


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Juin

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois