"Sauver sa tête en offrant la mienne"

l’ex-collaboratrice limogée de Rugy règle ses comptes
dimanche 14 juillet 2019
popularité : 2%

Par Louis Nadau

Nicole Klein, désormais ex-directrice de cabinet de François de Rugy, revient ce vendredi 12 juillet dans "Ouest France" sur la manière peu élégante (c’est le moins qu’on puisse dire !) dont le ministre de l’Écologie l’a évincée cette semaine.

"Il a voulu sauver sa tête en offrant la mienne." Amère, Nicole Klein, ex-directrice de cabinet de François de Rugy, revient ce vendredi 12 juillet, sur la manière dont le ministre de la Transition Écologique et "Solidaire", François de Rugy, l’a évincée cette semaine. L’ancienne préfète, qui reconnaît avoir été en "tort", a été congédiée jeudi 11 juillet après que Mediapart eut révélé qu’elle avait continué à bénéficier d’un logement social à Paris entre 2006 et 2018, alors qu’elle n’était plus en fonction dans la capitale.

Selon Nicole Klein, le ministre de l’Écologie n’a pas pris de gants pour se séparer d’elle. "J’ai alerté Matignon qui s’est montré compréhensif et ouvert et m’a conseillé la plus grande transparence. Il n’était pour eux pas question d’un départ", relate-t-elle. "J’ai prévenu François de Rugy mercredi matin et il ne m’a pas davantage parlé d’un départ. Quand il m’a appelée au téléphone mercredi soir, j’ai cru que c’était pour me soutenir dans un moment particulièrement douloureux, parce que j’ai pour ma part toujours soutenu mes collaborateurs quand ils étaient en difficulté". Patatras : "J’ai compris rapidement qu’il souhaitait au contraire que je parte le plus vite possible."

L’ancienne préfète de Loire-Atlantique, saluée pour sa gestion de l’épineux dossier de Notre-Dame-des-Landes, se retrouve lâchée en rase campagne par son ministre : "La conversation a duré cinq minutes. Il m’a dit : ’Cette affaire n’a rien à voir avec moi.’ J’ai refusé de démissionner, considérant que je n’avais pas failli dans ma volonté de servir toujours et jusqu’au bout", explique-t-elle au quotidien régional.

De Rugy rhabillé pour l’été

La suite n’est pas plus flatteuse pour François de Rugy, dans le collimateur de Mediapart depuis mercredi en raison de luxueux dîners privés donnés lorsqu’il présidait l’Assemblée nationale et de travaux "de confort" réalisés dans ses appartements de l’hôtel de Roquemaure - dont un dressing à 17.000 euros -, le tout financé par des deniers publics. "Dès jeudi matin, avant même le décret mettant fin à mes fonctions qui est paru ce matin, son chef de cabinet et son conseiller communication m’ont retirée tous les moyens de liaison du cabinet, dont la messagerie Telegram", raconte Nicole Klein. "J’ai quitté les lieux hier à 15h30 sans un mot de plus avec le ministre". Lorsque Ouest France lui demande ce qu’elle "pense de l’homme", l’ancienne directrice de cabinet de François de Rugy cingle : "La manière dont il m’a congédiée suffit pour répondre à votre question et je ne souhaite pas en dire davantage pour ne pas l’accabler, comme lui l’a fait et continue de le faire à mon égard".

Sur les faits qui lui sont reprochés, Nicole Klein tient à défendre "sa réputation et son honneur", dénonçant "l’interrogatoire de police" de Mediapart. Elle explique notamment ne pas avoir quitté ce logement social "parce qu’elle y passait de nombreux week-ends et l’essentiel de ses vacances". "J’ai en quelque sorte toujours considéré que j’étais en déplacement professionnel la semaine et que cet appartement, c’était chez moi", se justifie l’énarque de 67 ans, qui présente toutefois un mea culpa. "Il est vrai que, même si mon bailleur ne m’a jamais demandé de le faire, j’aurais dû chercher un autre logement dans le parc privé et je reconnais évidemment que j’ai eu tort de ne pas le faire, reconnaît-elle. Mais ce qui est certain, c’est que j’ai péché par négligence, pas par intérêt financier".

Note d’Altermonde : Quant à de Rugy, lui, il continue bien sûr à s’accrocher à son portefeuille de ministre comme une moule à son rocher !

(Illustration : Nicole Klein l’ex-collaboratrice limogée par de Rugy)

marianne.net


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Août

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Indignez-vous !

jeudi 16 juin 2011