Le rouge et le blanc...

vendredi 18 octobre 2019
popularité : 3%

Par Yves Paccalet

Rouge, roux, orange : un flamboiement ! En automne, le merisier devient ardent - telle une lave coulante ou une passion qui s’allume. L’hiver et la neige refroidissent les branches nues.

Au printemps, l’arbre se garnit de fleurs et blanchit comme une neige tardive : mutation chromatique, mise en train d’une nouvelle année d’existence. Les abeilles butinent, se barbouillent de pollen et fécondent les pistils avides. Les feuilles poussent et verdissent le personnage. La succession des saisons colore et recolore sans cesse les habits de l’arbre. La régularité de ces renouvellements raconte la respiration de la vie, depuis la première fleur éclose sur l’arbrisseau jusqu’à la dernière corolle fanée sur le végétal moribond... Et tout est bien... La vaine agitation des humains n’a pas de prise sur la volonté de la nature. Notre espèce n’incarne rien d’autre qu’une palpitation de la biosphère. Nous étions couverts de fleurs blanches, nos feuilles verdissent et rougissent : et nous touchons le temps de la vieillesse. Homo sapiens n’est qu’un instant sur la Terre. Un passage. Un grand pas pour notre matériel génétique, une avancée minuscule pour le cosmos... Nous fûmes blancs et vierges, puis verts et adultes : nous voici vieux et rouges.

Au-dessus du hameau de Tincave, le merisier change de couleur à chaque saison, tel un caméléon adepte de la lenteur. Il n’a que faire de nos gesticulations pathétiques ou de nos dissertations philosophiques. Tranquillité de l’âme. Ataraxie. Nirvana.


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Brèves

Monsanto dégage !

samedi 24 mars 2018

Protégez les loups

samedi 22 juillet 2017

Protégez les loups
en vous promenant