la virginité « qualité essentielle » de la femme avant le mariage !

...Selon un tribunal français.
mardi 3 juin 2008
popularité : 1%

Le tribunal de grande instance de Lille vient de rendre un jugement étonnant : il a considéré la virginité comme une « qualité essentielle » (sic) de la femme avant le mariage.

Un mari avait demandé l’annulation de son mariage au motif que sa femme n’était pas vierge alors qu’elle avait prétendu l’être. Il se trouve que les deux époux sont de confession musulmane. Le tribunal aurait-il tenu compte de la religion des époux pour rendre son jugement ?

De deux choses l’une : ou bien le tribunal a été différentialiste et a rendu un jugement discriminatoire, ou bien il faut comprendre que la virginité est devenue une qualité essentielle sur laquelle une future épouse ne doit dorénavant ni plaisanter, ni mentir.

La décision rendue par le tribunal pervertit l’esprit même de cette loi qui avait pour finalité manifeste de protéger les femmes contre les mariages forcés.

Il s’agit d’un précédent : la République, en tant qu’elle est laïque, n’a jamais considéré, ni dans son esprit ni dans sa lettre, que la virginité pouvait être une qualité essentielle d’une citoyenne qui veut librement s’engager dans le mariage, fût-elle musulmane.

Un jugement rendu par un tribunal français est prononcé au nom du peuple souverain, source de la volonté générale, et non pas au nom d’une religion, d’une tradition ou d’un droit coutumier. Dans la même veine anti-républicaine, anti-laïque et anti-féministe, pourquoi ne pas aller jusqu’à blanchir cette coutume barbare qu’est l’excision ?

L’UFAL appelle la représentation nationale et, au-delà d’elle, tous les citoyens, à résister à cette dérive communautariste et à refuser ce jugement : il serait en effet désastreux qu’il fasse jurisprudence.

Union des FAmilles Laïques (UFAL)
27 rue de la Réunion
75020 PARIS
Tél : +33 (0) 1 46 27 09 25
Fax : +33 (0) 1 46 27 23 66
Courriel : ufalsiege


Site : ufal.org


Commentaires

Logo de CAMILLE LOTY MALEBRANCHE
la virginité « qualité essentielle » de la femme avant le mariage !
mardi 3 juin 2008 à 19h37 - par  CAMILLE LOTY MALEBRANCHE

Il est néanmoins une nuance à cette revendication laïque. La laïcité ne veut pas non plus dire qu’il faille tolérer le mensonge de l’un des conjoints sous prétextes qu’ils sont mariés et devant un fait accompli, alors que précisément le mariage n’aurait pas eu lieu si la vérité était sue par le conjoint à qui la femme l’a cachée jusqu’au dit mariage. Un tel mariage fondé sur un mensonge aussi vil, pue l’irrespect et la manipulation grossière pour ne pas dire l’imbécillisation du partenaire lésé qui mérite à justice que les tribunaux l’en libèrent. La valeur, dans cette affaire, est la franchise exigible pour qu’un mariage ait un sens. Valeur sciemment bafouée par la menteuse fiancée devenue ainsi épouse. Et dites, quel homme rencontrant une jeune femme jouant les vestales pendant toutes les fiancailles, lui refusant de toucher même superficiellement à son sexe prétendument vierge pour découvrir au soir du mariage que ce fut une pure ironie, ne se rebellerait pas contre sa femme qui l’a pris pour un idiot ?
Je voudrais qu’ici sans émotion et froidement, nous y réfléchissions ?

Logo de ecolomuslim
samedi 7 juin 2008 à 03h29 - par  ecolomuslim

Lire à ce sujet l’excellent maitre éolas :

ça fait du bien !!

Logo de Michèle DRAYE
mercredi 4 juin 2008 à 18h05 - par  Michèle DRAYE

Je pense exactement comme vous...

Il ne s’agit pas de virginité, mais de mensonge

On ne construit pas sa vie dès le départ sur un mensonge

d’une telle importance pour l’époux

Michèle

Navigation

Articles de la rubrique

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois