Mali : Visite de l’envoyé du Ministre Hortefeux...

...la Police disperse les manifestants devant l’Assemblée Nationale
vendredi 20 juin 2008
popularité : 1%

par Yoro Bi Ta Raymond

Le Chef de cabinet du ministère de la honte Hortefeux, entamait ce mardi une visite de travail au Mali. Monsieur Stefanini vient rencontrer les autorités maliennes pour reprendre les discussions non achevées du mois de mars dernier sur les accords de réadmission sur le territoire malien.

Monsieur Stefanini, chef de cabinet du ministre Hortefeux vient à Bamako pour reprendre les discussions entre la France et Mali sur les accords de réadmission et de l’installation du Centre d’Informations de Gestion des flux Migratoires (CIGEM) au Mali.

Cette visite de l’envoyé du ministre expulseur des maliens de la France est une insulte au peuple africain en général et malien en particulier selon les responsables de l’Association Malienne des Expulsés (AME). C’est ainsi que l’AME depuis quelques jours a appelé tous les démocrates au Mali a un sit-in devant l’Assemblée Nationale du Mali ce mardi 17 Juin 2008 pour proteste contre la visite de la honte.
Très tôt ce mardi matin, tous les démocrates ont répondu à l’appel des responsables de l’AME devant l’Assemblée Nationale. A la grande surprise des manifestants présents avec leurs banderoles, c’est un dispositif impressionnant de policiers et des autres corps militaires qui a envahi les lieux pour empêcher la tenue du Sit-in.

En regardant ce dispositif, l’on se croirait en Iraq ou en Israël où Bush et ses alliés mènent actuellement la guerre contre leurs terroristes virtuels.
Mamadou Kéïta, Secrétaire Général de L’AME qui voulait demander des explications aux non invités des lieux (les policiers), s’est vu tabasser à coup de matraques et de cross par ces éléments des forces du désordre. Mamadou Kéïta a été admis dans un Centre de Santé Communautaire à Korofina pour consultation et faire après une radiographie de son épaule gauche et de la jambe gauche également.

Ousmane Diarra, président de l’Association Malienne des Expulsés (à gauche) face la presse

Devant cette situation, Ousmane Diarra, président de l’AME s’est dit frustré par les autorités maliennes et surtout les parlementaires maliens avec qui, l’AME est restée en contact jusqu’à lundi soir. Ce grand dispositif de policiers n’a pas attiré l’attention des parlementaires maliens qui ont préféré traiter avec le diable et mater ses électeurs.
Samedi dernier, face aux responsables de la Coalition des Alternatives Africaines Dette et Développement, le deuxième président de l’Assemblée Nationale du Mali et représentant du parlement malien à la Commission UE/ACP, l’honorable Younissi Touré a dit que le Mali signera les APE parce que le Mali va gagner 700 Milliards. Les accords de réadmission apporteront certainement d’autres milliards que les députés ne veulent pas rater parce qu’ils viennent d’adopter leur budget le jeudi 12 Juin 2008.

Les manifestants ont été dispersés, mais des tracts rédigés pour la circonstance, ont été distribués à la population parmi lesquels : la déclaration commune AME-CIMADE, Droit Devant et RESEF.
Dans les jours très proches, l’AME et ses alliés vont faire une analyse de la situation.


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois