Ces vaccins qui nous veulent du mal ( 4 )

mercredi 12 septembre 2007
par  Jean Dornac
popularité : 3%

J’imagine que certains lecteurs doivent être très mal à l’aise en lisant cette série concernant les vaccins. Nous avons tant de tabous à faire tomber, tant d’efforts à faire pour vaincre l’effet des manipulations et désinformations organisées, le plus souvent, par les labos pharmaceutiques, ces multinationales aux mœurs mafieuses, qu’ouvrir notre esprit critique sur ce sujet sensible est très difficile. Déjà que l’esprit critique est une denrée en raréfaction accélérée au sein des sociétés de consommation contemporaine…

Cependant, pour ma part, parce que je suis touché par une maladie neurologique, la fibromyalgie, je veux comprendre et pour ce faire, j’enquête, je cherche. Arrivé à ce numéro 4 de la série, j’ai déjà la conviction que les seuls vaccins expliquent déjà la progression des maladies neurologiques de toute nature comme l’apparition de nouvelles maladies neurologiques. Alors, si l’on songe que bien d’autres produits nous empoisonnent également, comment ne pas comprendre que nous devons publier au grand jour tout ce que nous apprenons ?

Dans cette suite, je veux établir les responsabilités de l’empoisonnement telles que je peux les comprendre. Elles sont assez claires pour qui cherche un peu. A propos des motivations, si certaines, comme l’argent, sont évidentes, je suis persuadé qu’il y en a plusieurs. J’ai conscience de marcher sur des œufs et de risquer de m’attirer des ennuis. Mais lorsqu’on comprend à quel point nous-mêmes et les générations à venir sont en danger mortel, on n’a pas le droit du fuir, quelles que soient les menaces, les risques, les répressions possibles. Je considère, même si ce mot fait souvent grincer des dents, que c’est un devoir d’humain d’informer le plus possible de citoyens lorsqu’on découvre des choses graves, profondément révoltantes et criminelles…

L’obligation de la vaccination, par la loi, en France

Tout le monde ne le sait pas, parce que l’information n’est guère délivrée par les médias, mais les députés de la majorité, à la fin de la précédente législature ont non seulement confirmé l’obligation de la vaccination pour 4 vaccins (trois depuis quelques jours) mais de plus et surtout, ils ont institué la répression contre les réfractaires.

Voici un extrait d’un texte écrit par Jacques Daudon, un homme qui, je crois, s’est présenté aux dernières législatives.

* * *

« Ils ont voté, le sachant, la dégénérescence de nos bambins !

Les députés, surtout UMP, n’ont pas tenu compte des réalités scientifiques qui leur ont été transmises par diverses personnes, lors des séances sur la Loi N° 2007-293.
Ils n’ont jamais répondu à nos courriels pourtant adressés à tous les membres de la Commission des Affaires sociales de L’Assemblée nationale. Ils ont signé de nombreux arrêts de mort ! Je l’affirme.

Leur vote était vraisemblablement prémédité.

Cette loi N° 2007-293 du 5 mars 2007 réformant la protection de l’enfance publiée au J.O du 6 mars 2007 a transformé le refus de vaccination en délit, alors qu’il était auparavant une simple contravention (art 37). Six mois de prison et 3750 euros d’amende !

(ndlr : à la demande de la famille du professeur Kourilsky, j’ai enlevé ce qui le concernait dans le texte de Jacques Daudon et je l’ai remplacé par ceci : (...). Sa famille affirme que le professeur, décédé depuis, était partisan de la vaccination. J’en prends acte, même si, bien entendu, cela ne change rigoureusement rien à la nécessité de casser les idées (favorables) reçues et matraquées dans nos esprits par les profiteurs de la vaccination.)
- (...)
- que 2 Américains Prix Nobel de médecine 2006 attestent par leurs travaux de la nocivité du vaccin hépatite B et du vaccin de la grippe, la thèse conduite par le Dr Groussac arrivant aux mêmes conclusions, acceptée par l’Académie de Médecine.
- que les dogmes Pasteuriens soient largement erronés et dénoncés (Professeur Jules Tissot, Professeur Béchamp),
- qu’une littérature médicale variée et très abondante dénonce les dangers de tous les vaccins (synthèse du Dr Vercoutère de Pau),
- que sur 11.000.000 d’handicapés, au moins 60% le sont par les vaccins etc... (Hypothèse vraisemblable donnée par plusieurs médecins),
- que je passe 30 ans de ma vie à me défaire d’un mal insoutenable aidé heureusement par un ami médecin,
- que des milliers de personnes du personnel soignant soient atteintes de maladies graves occasionnées par les vaccins.

Non ces preuves scientifiques ne suffisent pas, auxquelles s’ajoutent d’ailleurs plusieurs dizaines de livres récents dont ceux S. Simon, du biologiste Georget, des docteurs Méric, Ancelet, Quiquandon, Elmiger etc...

Non, bien que l’on sache que les vaccins diminuent énormément les défenses immunitaires, diminuent notablement l’intelligence, déséquilibrent le psychisme de tout vacciné, nous sommes condamnés à aller en prison si nous refusons les vaccins pour nos enfants.

Jacques Daudon .

* * *

Je ne connais pas Jacques Daudon, mais je partage son combat pour la vérité, je partage aussi son combat pour dénoncer les responsabilités des « décideurs » de notre empoisonnement collectif. C’est la raison pour laquelle je publie ce large extrait de son texte.

Pourquoi ?

Oui, pourquoi poursuivre des vaccinations que l’on sait inefficaces puisque même l’idée de base émise et mise en pratique par Pasteur semble désormais obsolète ? Voici quelques réponses par des spécialistes, des médecins, des chercheurs… issus, comme dans l’article N° 3 du site : www.e-monsite.com/aluminiumetvaccins

Le Courrier d’Alis, n° 12 :
Les médecins doivent obéir aux diktats des experts du ministère, conseillés par les marchands de vaccins, l’obtention de la couverture vaccinale étant le prétexte qui masque à merveille le mercantilisme de l’industrie pharmaceutique…’’ …Il est heureux qu’un nombre grandissant de praticiens découvre les manoeuvres de manipulation dont il est l’objet. Leur prise de conscience sera salutaire et permettra de redonner tout son sens à leur profession…’

Dr SCOHY :
Les campagnes publicitaires en faveur des vaccins représentent un endoctrinement type lavage de cerveau… On utilise tout d’abord la désinformation, avec trucage des chiffres statistiques et amalgame savant de l’effet protecteur du vaccin avec d’autres affections et une annonce de possibilité de contagion totalement fantaisiste. Ensuite on sème la terreur, pour faire croire à l’ensemble de la population que telle maladie est effroyable, mettant au même rang de gravité une banale rougeole et une poliomyélite paralysante. Ensuite on procède à la banalisation de l’acte vaccinal…’ (ndlr : ça ne vous rappelle rien ? Si, voyons, c’est ce qui s’est exactement passé avec la grippe aviaire…)

Dr Jacqueline BOUSQUET :
’ Si les dogmes n’étaient pas aussi forts, on pourrait suggérer timidement que les divers virus sont peut-être des effets et non des causes, ou du moins qu’ils agissent en réponse à une ou plusieurs causes situées en amont : dénutrition, et absence d’eau potable principalement, mais aussi endémies anciennes, et… campagnes de vaccinations massives dans le tiers-monde. Mais on n’a pas le droit, sous peine d’être qualifié d’hérétique. Beaucoup ont essayé depuis Pasteur, d’orienter la médecine sur d’autres voies. En vain ’

Sylvie SIMON , La Dictature médico-scientifique, p. 200 :
’ …Le marché mondial des vaccins représente quinze milliards de francs, dont 6 milliards pour l’Europe…’’ … En 1984, Charles Mérieux proposa à Charles Hernu, alors Ministre de la Défense, la création d’une double structure : une Bioforce civile pour faire de l’humanitaire d’urgence, et une Bioforce militaire pour assurer l’intendance. La première mission de cette Bioforce allait consister à vacciner 15.000 enfants à Madagascar, (cf L’Express 13 mai 1995). Cette action servit surtout à écouler les stocks de vaccins des Laboratoires Mérieux qui profitèrent ainsi de l’argent alloué à l’aide humanitaire pour faire d’énormes bénéfices. L’institut Pasteur et le Centre de Transfusion sanguine, celui du sang contaminé, étaient également partenaires…’

Géo Magazine , septembre 1994 :
’ La première action de Bioforce fut d’entamer une campagne de vaccination sur une population exsangue, très exposée aux maladies infectieuses…’Le Point, 20 janvier 1996 :’ En Inde, 80 millions d’enfants ont été vaccinés contre la polio en deux jours par le vaccin oral. Une campagne massive qui a nécessité 500.000 postes de vaccination. 2 millions d’agents et 10 millions de volontaires. 2 autres journées seront organisées en 1996 et 1997 pour le rappel…’

Dr Louis DE BROUWER :
’ La vraie médecine a été remplacée par un système pharmacologique dont le seul objectif est le profit et non pas l’intérêt du malade…

Le progrès (Lyon), publicité  : ’ …BIENVENUE DANS LE CAPITAL DE RHONE-POULENC.
Quand Rhône-Poulenc vaccine 20 personnes par seconde dans le monde, c’est bien pour les actionnaires…

* * *

On voit que, selon toutes ces personnes, totalement crédibles, la poursuite de la vaccination, en dépit du bon sens, n’a pour raison d’être que le bénéfice des multinationales pharmaceutiques. Aussi, sommes-nous tout à fait fondés à les considérer comme des entreprises criminelles, aux méthodes et actes mafieux. Mais, si puissantes qu’elles soient, sans un soutien massif et accordé d’avance par le monde politique et le monde financier, elles ne pourraient pas faire le mal énorme qu’elles font. Ce qui, bien sûr, pose encore bien d’autres questions… et nous amène à considérer bien d’autres responsabilités…

Le cas français actuel

Avant même que je n’ai compris que la vaccination était un empoisonnement général des populations mondiales, j’avais entendu plusieurs cas de personnes qui refusaient la vaccination, tant pour elles-mêmes que pour leurs enfants. Je trouvais ça étrange et en même temps dangereux pour les enfants. Ce genre de cas, ces dernières années, s’est multiplié ; cela à pris de l’ampleur. Nul doute que nos multinationales pharmaceutiques productrices de vaccins, Sanofi Pasteur, Mérieux, GlaxoSmithKline, Baxter, etc, voyaient d’un très mauvais œil cette évolution dans notre pays. Ils ont dû se dire que, décidément, ces Gaulois sont indécrottables…

De plus, chose fort inquiétante, de plus en plus de citoyens se soignent par homéopathie et, folie absolue, mangent bio ! Tout cela étant profondément inacceptable pour garantir l’énormité du chiffre d’affaires de ces diverses multinationales, ces dernières produisant également nombre de médicaments, il fallait réagir.

Selon ce que je comprends de notre situation française, cette reprise en main, pour contraindre les Français à revenir aux canons de la mondialisation forcée, se fait de deux façon :

- Profitant des dérives de quelques rares sectes, on assimile abusivement tous les citoyens refusant la médecine dite « officielle » pour passer dans la médecine dite « alternative » à des membres de sectes. C’est jeter une opprobre certaine contre tous ceux qui n’ont plus confiance dans les autorités médicales et gouvernementales de ce pays. C’est un procédé inique, mais qui auprès des naïfs marche très bien… Cette campagne d’intoxication mentale fut, et est toujours, très bien relayée par une grande partie des médias. Cela vous étonne ?
- Depuis mars 2007, l’accusation d’appartenir à des sectes n’ayant pas vraiment donné de résultats valables, ce sont les députés qui se sont chargés de la sale besogne, en transformant le refus de vaccination en délit au lieu de contravention. Comme nous l’avons vu plus haut, ce nouveau délit, qui ressemble à une sinistre plaisanterie, « coûte » 6 mois de prison et 3750 euros d’amende…

La signification de ce vote est très grave : Soit nous acceptons de nous laisser sciemment empoisonner, nous et nos enfants, soit nous devons nous préparer à aller en prison. Il paraît que ceci s’appelle la démocratie. Comparez le choix qu’on nous laisse et ce que disent les spécialistes cités plus haut. Nous avons l’obligation de nous laisser empoisonner ! Comment ne pas hurler d’indignation devant ce crime légiféré et légalisé ? Et tout cela pour assurer des rentes toujours plus faramineuses à quelques misérables poignées d’actionnaires des multinationales de l’empoisonnement par vaccins et médicaments !

La chaîne des responsabilités

Au vu de tout cela, la chaîne des responsabilités est très simple :

- Responsables principaux : les multinationales pharmaceutiques et leurs actionnaires ;
- Nos gouvernants et élus, ces derniers votant servilement les décisions du gouvernement ;
- Nombre de médias qui obéissent aveuglement en nous imposant la propagande, quelle que soit sa forme, des responsables cités ci-dessus ;

Avant cette obligation de la vaccination par la loi, les enfants tombant malade suite à une vaccination décidée par leurs parents, auraient pu, de bon droit, considérer comme responsables de leur état, à la fois les labos et leurs parents. Le vote des députés, surtout de la majorité UMP, ces gens qui, sans cesse nous appellent à nous responsabiliser, essentiellement dans le domaine de la santé, enlève de fait toute responsabilité aux parents, concernant la vaccination de leurs enfants !

Sont donc uniquement responsables des maladies qui surgissent de plus en plus en raison de la vaccination massive : Le gouvernement, les élus et les multinationales. Lorsqu’il faudra porter plainte, ce sera contre ce groupe de trois responsables auquel on peut adjoindre un certain nombre de médias pour désinformation et manipulation des citoyens !
Porter plainte sera tôt ou tard nécessaire, parce que ces responsables ont décidé, sciemment, d’empoisonner leur population. (ce qui est vrai en France l’est sans doute aussi dans la majorité des pays). Et, d’ailleurs, comme nous le verrons dans le 5ème article, cette accusation, je ne la fais pas au hasard. La perversité de ceux qui nous gouvernent prend des dimensions effrayantes… en l’occurrence, là, je parle surtout pour les autorités américaines, mais comme nous le savons, les gouvernements composés de ce qui s’appelait des « socialistes », comme de ceux qui se nomment UMP sont totalement soumis aux exigences des fous qui gouvernent aux USA…

Le pourquoi du pourquoi…

Nous pouvons nous douter que le choix des députés, induit par le gouvernement et forcément poussé par les multinationales de l’empoisonnement, n’a rien à voir avec la santé de la population française. En Europe, nous sommes un des rares pays à conserver l’obligation de vaccination. De plus, on ne compte plus le nombre de cas de chantage à l’emploi pour les réfractaires de la vaccination contre l’hépatite et les pressions mentales qui sont faites sur les personnes âgées pour qu’elles acceptent la vaccination contre la grippe.

Je crois réellement que, pour notre pays, la raison est d’une simplicité lumineuse. Nous avons une industrie pharmaceutique nationale à protéger contre toute attaque, d’où qu’elle vienne, quelle que soit la qualité des gens qui dénoncent les méfaits de la vaccination ; leurs noms : Sanofi Pasteur, Mérieux, etc… Pour protéger les intérêts de ces pieuvres pharmaceutiques, nos dirigeants, quelle que soit leur couleur politique, n’hésitent pas à mentir, à nous désinformer, à nous manipuler. Ils n’hésitent pas non plus à chercher à attenter à la vie des adversaires qui leur semblent les plus dangereux, tel le Docteur Groussac, comme en témoigne ce court passage la concernant :
« Des médecins, hommes Politique et victimes de la vaccination obligatoire ou vivement conseillée par une publicité mensongère sont solidaires avec le Dr GROUSSAC, qui a déjà été victime de cinq tentatives d’assassinat pour avoir osé dire une vérité qui dérange.  » Source : groups.msn.com/Victimesdelavaccination

Je souris, très tristement, après toutes ces découvertes, devant l’importante publicité qui est faite à propos du « Grenelle de l’environnement ». Une fois de plus, tout ceci n’est que de la poudre aux yeux pour un public naïf et admiratif d’initiatives qui ne mènent jamais à rien d’autre que la promotion de nos politiciens. Pourquoi cette affirmation ?

- Nous avons une importante industrie nucléaire, donc, le nucléaire ne sera pas remis en cause dans le « grenelle » ;
- Nous avons d’importantes industries pharmaceutiques, donc les vaccins et médicaments les plus dangereux ne seront pas remis en cause ;
- Nous avons d’importantes industries chimiques, donc ces produits ne seront pas remis en cause ;
- Nous voulons être présents dans la fabrication puis la production d’Ogm, donc, ils ne seront pas remis en cause…

Il est là, le pourquoi du pourquoi ! Pour nos dirigeants, ce n’est pas l’intérêt des citoyens qui prime, mais bien l’intérêt mercantile de toutes ces entreprises qui mettent notre santé et notre vie en grave danger. C’est ceci qu’il faut retenir si nous voulons œuvrer pour la santé publique !

Suggestion d’Economies pour la sécu…

Pour terminer cet article N°4, nous pouvons suggérer à ceux qui nous gouvernent, plutôt que de prétendre nous « responsabiliser » en nous faisant sans cesse payer des franchises toujours plus lourdes, qu’ils pourraient supprimer l’obligation de vaccination, voire, ce qui serait mieux encore, ne plus rembourser les vaccins.

On sait que ces produits hautement toxiques coûtent très chers à la communauté, mais on réalise aussi, du moins si on veut bien être lucide, que les maladies liées à la vaccination, et je rappelle que ces maladies sont en expansion continuelle, coûtent encore plus cher à la Sécurité Sociale…

Il y aurait, là, de magnifiques économies à réaliser ! Oui, mais, du coup, il y aurait beaucoup moins de malades ! Et ce serait tragique pour nos multinationales pharmaceutiques qui perdraient quelques pour cent de leurs bénéfices !! Le drame, quoi !!
Ils ne faut pas oublier que les immenses bénéfices de ces nécrophages se font uniquement sur notre mauvaise santé !
Vacciner les populations leur permet de réaliser d’énormes bénéfices ; les maladies induites par ces vaccins leur permettent de démultiplier ces bénéfices… CQFD…

Pourtant, sans les vaccins et les maladies qu’ils induisent, le trou de la sécu se comblerait en grande partie. C’est le rêve affiché par nos gouvernants qui nous reprochent sans cesse notre indiscipline !

A vrai dire, le trou de la sécu arrange bien notre gouvernement, parce que cette « sécu » est le dernier de leurs soucis ; ce qu’ils veulent, c’est la « fusiller » pour la remplacer par des assurances privées…

à suivre…


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Novembre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois