Le complot d’la place Beauvau

samedi 29 avril 2006
par  Jacques Migaud
popularité : 1%

Certains peuvent penser qu’à Beauvau deux je dors,
Ils se trompent, j’y construis pourtant un beau veau d’or.
Quand Galouzeau pour moi, travaille d’arrache pied
En s’y prenant il faut bien dire comme un pied,

Je sens bien que je me rapproche de l’Elysée.
Je n’ai plus rien à faire, qu’à laisser mijoter
L’poète de Matignon est cryogenisé.
Je vais ratisser large, j’vais m’extrém’droitiser.

Je vais faire une grande loi pour bouter l’immigré
Hors de nos frontières sans faire de simagrées.
A Le Pen, de Villiers, j’ai piqué les idées
Pour faire grimper ma côte de sept ou huit degrés.

Et quand au grand Jacquou, je le tiens par les couilles,
Je l’foutrai en prison s’il me fait trop l’andouille.
S’il ne fait pas le con et qu’il me fait élire,
J’effacerai ses casseroles et à Bitty j’le vire.

Tu vois tout est fin prêt, j’ai ouvert un boul’vard,
Mes mecs à l’UMP ils m’écoutent sans broncher.
Quand je dis des conn’ries, ils pensent que j’suis roublard
Même de mon Karchër, je peux en abuser.


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Octobre

 

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois